Les questions des ptits nouveauxSuivez-moi, je serai votre guide !

Vous débutez ? Vous êtes un peu perdu ? Vous vous posez mille questions ? Prenez le temps d'en partager quelques unes ici...
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=center]Bonjour !
Aidez nous à faire de ce forum un endroit vraiment intéressant et pas une explication de texte des manuels de kits de brassage : nous vous encourageons à un peu de curiosité et à vous renseignez sur quelques points très simples mais primordiaux ... et au lieu de vous dire "zavez qu'à chercher", on a fait un regroupement d'infos pour vous dans ce sujet.
En espérant que vous comprenez la démarche et acceptez de jouer le jeu pour devenir meilleurs dans le domaine, tout en aidant l'ensemble du forum à monter en qualité, plein de posts pertinents et intéressants : voila notre humble FAQ pour les nouveaux.

Bonne lecture et bonne navigation sur le forum.

[/align]
[align=justify]------------------------------------------------------
Index :
Vocabulaire brassicole, pour qu'on se comprenne
Les levures
Matériel indispensable, conseillé et dispensable, et où l'acheter
Les capsules et les bouteilles
Les kits : les trois styles
Transfert (auto largue !)
A pas / A plus glouglou
Les gens ici
Questions diverses récurrentes (à étoffer avec l'évolution du forum)
------------------------------------------------------


Petit tour du propriétaire des lieux que vous devez/devriez connaître :

-- Présentez vous
La démarche n'a rien d'obligatoire, mais est grandement appréciée par l'ensemble des membres du forum. Aussi, si votre premier message n'est pas votre présentation, il y a fort à parier que les grincheux vous le reprochent. Prenez les devants et passez nous dire bonjour au bon endroit.


- Allez sur le wiki !
Dans le menu en haut de page, il y a quelques sections fort intéressantes, et notamment l'accès au WIKI. Pas besoin de s'identifier pour la majeure partie de ce merveilleux endroit, et pour les quelques sections qui le demandent, la connexion se fait avec votre pseudo (pas votre email, attention) et le même mot de passe que sur le forum. Vous y trouverez une belle section sur les débuts de brassage https://www.brassageamateur.com/wiki/in ... C3%A9buter que vous devriez lire en premier lieu, une traduction d'un excellent ouvrage (How to brew, référence sur le sujet) ainsi que le BJCP (Beer Judge Contest Program), référence également, traduit également, avec tous les styles de bières et leurs caractéristiques.
Et y'a même une belle section sur "Comment démarrer", avec un point à chaque étapes


- Le site, parce que ce n'est pas "que" un forum : https://www.brassageamateur.com


- Les sujets fleuves à lire
Il existe un peu partout des [sujet unique], qui sont généralement très fournis, puisque tout le monde vient y ajouter ses questions et retour d'expérience au fur et à mesure. Ce n'est pas nécessairement un bon point d'entrée pour commencer, à cause du nombre de posts et de la densité du sujet, mais c'est toujours une source d'infos intéressante. La plupart des questions "classiques" y sont posées et traitées, généralement plusieurs fois et avec des points de vues différents. Bref, lorsque vous avez un peu de temps et/ou que vous souhaitez approfondir un sujet, c'est un très bon investissement de temps.


- "J'y connais rien, j'ai une casserole et une bouteille d'eau, aidez moi"
Il y a peu de chance pour que vous obteniez autre chose que des commentaires sarcastiques si vous n'êtes pas passé par la case présentation et n'avez pas fait un tout petit effort pour vous renseignez sur les bases avant de poster un "aidez moi !" de ce genre.
Il y a autour de 365 000 messages sur le forum sur plus de 27 500 sujets, affirmer que "je n'ai trouvé aucune info à ce sujet" est toujours un peu dangereux.
De plus, la fonction recherche s'est bien enrichie, et elle est votre éternelle amie : search.php (avec quelques astuces ici)


-"Mais c'est long tout ça à lire, moi j'ai une question et du coup, si je passe pas des heures à lire tout ça, je peux rien poster ? C'est nul !"
L'idée n'est pas de brider toute curiosité et d'interdire les questions, au contrairement. Simplement, il faut comprendre le problème pour les anciens du forum, et pour tous de façon générale : imaginez que cela fait des années que vous parcourez ce forum en essayant d'aider du mieux possible les gens, et réalisez après quelques temps que vous passez votre temps à répondre aux mêmes questions en boucle à des gens qui pourraient trouver leur réponse en lisant un tout petit peu vos posts précédents. Imaginez l'impression de temps gâché... Imaginez que vous espériez trouver un endroit où discuter de process de brassage, d'idée de recettes et autres, et qu'au final les sujets majoritaires sont "comment je fais un kit" ou "mon premier brassin a un problème"... Enfin, considérez que beaucoup de membres sont soit pros, soit brasseurs depuis longtemps et auraient énormément à apporter, mais qu'ils dépensent tout leur temps dans les sujets redondants déjà évoqués.
Voila en très court les raisons pour lesquelles certains sujets sont accueillis avec un peu d'amertume ou d'ironie, et pourquoi certains n'ont plus envie de poster, ce qui est fort dommage.[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:43, modifié 4 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

Vocabulaire brassicole, pour qu'on se comprenne

- Les abréviations et les anglicismes
Deuxième couche sur le wiki qui contient une liste des abréviations nécessaires à votre survie en ces contrées sauvages où les gens parlent une langue inconnue. En bref, DI, DF, CTMA et CDLM vous seront indispensables pour démarrer, et il est bon de toutes les connaître. Starter, Dry Hopping, Gush, et autres anglicismes sont assez courants également.

- Triple
Oubliez cette dénomination publicitaire de Triple fermentation et arrêtez de demander comment on brasse une triple, ça vous évitera d'être chahutés. Déjà que le terme de "fermentation secondaire" est utilisé à plus ou moins bon escient, vous pensez-bien que trois fermentations, ça se définit un peu comme on veut. Et puisqu'on parle d'appellations ...

- Blonde, brune, rousse et autres demoiselles
Oubliez également ces appellations honnies en ces lieux. Bien que le français soit assez mal éduqué en terminologie, vous gagnerez à passer tout de suite aux noms "officiels" des styles, comme Pale Ale, Stout, Witt et compagnie. Et puisqu'on parle de styles ...

- Styles
On parlait un peu plus tôt du BJCP. Même si au début, vous risquez d'avoir l'impression d'être un peu perdus et noyés sous de nouveaux noms, apprendre rapidement les noms officiels de vos bières préférées vous facilitera grandement la vie. Comme tout le monde sait exactement de quoi il retourne, cela permet d'apporter des aides plus pertinentes aux questions, mais également d'identifier clairement les recettes que chacun partage, c'est plus clair quand on passe en Anglais et, il faut bien le dire, c'est plus précis quoi que vous trouverez sur le Wiki la version française du BJCP, pour laquelle certains styles ont été traduits, d'autres laissés dans leur version originale quand il s'agit d'appellations reconnues (ex Stout, Porter,... . parce que franchement sinon, une blonde légère rafraichissante, c'est pas le summum du clair, admettons le)
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:46, modifié 3 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]Les levures

Il y a à peu près autant de levures que de styles de bières. Plus même. Alors comment choisir ? Quelles levures sèches, quelles levures liquides ?
Les levures sèches sont plus faciles à utiliser et plus économiques, les levures liquides sont plus pointues et de plus grande qualité mais nécessitent beaucoup plus de précautions car elles périment beaucoup plus rapidement.
Certaines levures sont "génériques" (US05 par exemple ou S-04 en levures sèches) et sont utilisées un peu partout pour tout. En général sur le site du vendeur, on trouve dans la description pour quels styles est recommandée la souche de levure que vous voulez acheter. Il est toujours intéressant d'essayer des levures : pour un même brassin, deux souches différentes peuvent donner des bières avec des profils aromatiques très différents.

On distingue trois grandes familles : les levures de fermentation haute pour les bières de type "Ale", les levures de fermentation basse pour les bières de type "Lager"
et les levures ou bactéries (parfois même un savant mélange) utilisées dans les bières acides (lambics, gueuzes, berliner weisse,...)

Au sein de ces familles, il faudra s’intéresser :
- à l'atténuation, c'est à dire la capacité de la levure à consommer les sucres fermentescibles présents dans votre moût (plus elle est élevée, plus vous pourrez obtenir un grand écart entre la DI et le DF)
- aux températures idéales pour la fermentation, sous peine de ne pas avoir une tumultueuse (fermentation "primaire") et/ou des faux goûts
- à la floculation, globalement la capacité de la levure à se déposer après avoir fini de travailler au lieu de rester en suspens dans le liquide (cela peut influencer pas mal la limpidité)
- aux profils aromatiques apportés en fonction des températures, les esters que va dégager la levure (décrits au moment de la vente ou rapportés par d'autres brasseurs)
Les levures sont un vaste sujet, et il y a aussi la grande question "liquide ou sachet". Il faudra sans doute en essayer plusieurs pour trouver celles que vous préférez, en attendant vous avez de la lecture sur le sujet par ici

Le dosage de levures : ne vous fiez pas au coup du 1 sachet pour 20L ; calculez votre taux d’ensemencement par rapport à votre volume et Densité initiale. Il existe de nombreux outils partout sur le net, dont un ici.
La ré-hydratation des levures sèches (pour éviter un choc osmotique) se fait uniquement avec de l'eau préalablement bouillie puis refroidie à bonne température, si vous voulez en faire une culture ce sera dans un 2eme temps (réhydratation--->pied de cuve)

La radinerie ne paie pas!
La qualité, la quantité de levure, la préparation (starter) d'une levure est une étape incontournable pour une fermentation franche et pour une bière au top![/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:47, modifié 3 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]Matériel indispensable, conseillé et dispensable, et où l'acheter

- une cuve pour faire chauffer de l'eau : prévoyez plus large que le volume de bière final
- une cuve de fermentation au minimum et sans doute une deuxième pour faire le transfert et resucrage avant la mise en bouteille. On peut démarrer avec des seaux de bricolage de chez castrucrama ou leroypinpin sans soucis (et même continuer longtemps ;) ) et/ou investir dans des dames-jeannes en verre par la suite ou des cuves inox. (pas forcément des cylindro-coniques, juste des cuves identiques à votre cuve d'ébullition)
- un moyen de filtrer votre mout après l’empâtage : un fond filtrant, une tresse, un sac, un manifold ... tout dépend de l'installation que vous aurez choisie Wiki > Filtre
- un produit pour désinfecter votre matériel
- un tuyau pour transférer. Investir dans une canne de transfert est une bonne idée : c'est pas très cher et c'est fort utile
- un densimètre au minimum, idéalement un réfractomètre qui vous permettra de gâcher moins de liquide pour faire vos mesures et qui sera plus stable en température
- une balance de "précision", càd qui peut peser quelques grammes, pas graduée de 100gr en 100gr.
- des bouteilles, soit à bouchons mécaniques, soit à capsules. Dans le premier cas, il faut prévoir un travail supplémentaire pour la désinfection des joints. Dans le deuxième cas, il vous faudra donc quelques capsules et de quoi capsuler (cf section suivante)

A acheter rapidement après vos premiers essais, si ce n'est avant : un moyen de refroidir le moût rapidement (échangeur à plaque, contre-courant ou serpentin)

Evaluez quand même la possibilité pour gagner de la place sur des solutions automatisées de type Grainfather ou Braumeister. De nombreuses sections dans le forum en parlent.

Pour choisir entre différents outils, ou en apprendre un peu plus sur ce qui existe, le wiki a encore frappé, avec la section matériel

Pour les fournisseurs, on trouve des prix assez disparates, tout comme les qualités...
Pour les détails sur le matériel pour commencer : forum80.html
Pour les sites marchands : forum9.html
Pour les fournisseurs : forum5.html
Une liste de fournisseurs est disponible dans l'annuaire (barre d'onglets en haut du forum, à coté de Wiki, cartes de brasseurs, etc), une rubrique du forum est également consacrée aux fournisseurs, prenez le temps de consulter les avis des autres brasseurs.[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:48, modifié 3 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]Les capsules et les bouteilles

- Attention au diamètre des capsules, généralement de 26mm pour les bouteilles de moins de 75cl, et 29mm pour les plus grandes. C'est dommage de se retrouver avec la bière dans les bouteilles et de s’apercevoir seulement à ce moment là qu'on ne peut pas les refermer. La première fois que vous utilisez un nouveau type de bouteille, gaspillez donc une capsule pour faire un essai.
Si vous avez une capsuleuse "pince", genre Emily, attention également à certains goulots farceurs. Derechef, juste un essai de capsule vous évitera pas mal de surprises (et après quelques essais, vous reconnaitrez les goulots "bons" ou "pas bons" )

- Pour les bouteilles, il faut s'assurer qu'elles ne vous apportent pas d'infections. Si ce sont des bouteilles de recup', vérifiez qu'elles ont été bien rincées. Au besoin, passez-les un coup à la soude ou autre produit bien brutal avec un coup de goupillon pour faire partir les traces qui pourraient rester dedans.
- Pour les bouteilles que vous finissez, rincez-les plusieurs fois à l'eau pour vous assurer de ne pas avoir un fond de levure dedans et stockez-les une fois sèches. Pas besoin d'être parano, à moins qu'elles n'aient contenu des bières infectées (auquel cas retour à la case soude, javel ou autres).
Certaines personnes les repassent au désinfectant avant d'embouteiller, certaines les passent au four aussi, après ça dépend de votre niveau de paranoïa et de l'origine des bouteilles.

A noter: une température trop élevée au four peut fragiliser le verre.

Une infection apportée par les bouteilles se reconnait facilement : seulement quelques unes seront problématiques. Si toutes sont pourries, il y a de fortes chances que le soucis ait été au niveau du brassin lui-même, pas des bouteilles. Attention, parfois on observe un voile sur les bouteilles contenant du blé, cela ne signifie pas pour autant une infection, mais simplement un film de protéines.[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:49, modifié 2 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]Les kits : les trois styles

- le kit sirop liquide, livré dans un genre de boite de conserve. Un tuto est dispo ici
- le kit extrait, un ensemble de poudres et houblons/épices qui vous fera vous prendre pour un dealer. Un tuto est dispo ici
- le kit tout grain, le plus proche du brassage "sans kit", puisqu'on vous a juste préparé une recette et prévu les ingrédients nécessaires dans un paquet. Un tuto est dispo ici

Est-ce qu'on vous a parlé du wiki ? ...[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:50, modifié 2 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]Transfert

- le secondaire, c'est une bonne idée ou pas ?
On parle normalement de fermentation secondaire lorsqu'après la première phase de fermentation, on transfère la protobière et on l'ensemence avec une nouvelle levure, ce qu'on ne fait pas ici, du moins pas au début. Par abus de langage, on parle de secondaire lorsque la phase de fermentation initiale, dite phase tumultueuse, est terminée. La plupart des kits utilisent ce terme abusivement. Il est rare qu'on fasse un deuxième ensemencement, surtout au début.
Continuer une fermentation avec le dépôt initial dans le fermenteur peut poser des problème de goût dans certains cas, notamment les lagers. Dans ces cas là, on transfère dans un autre fermenteur en jetant le dépôt du fond, évitant ainsi les autolyses et autres joyeusetés.
Cependant, de nombreux brasseurs ne transfèrent plus "en secondaire" sans noter de problèmes. Surtout au début et sur de petits volumes, il est sans doute plus prudent de manipuler le moins possible votre brassin. Sautez donc cette étape dans le mode d'emploi de votre kit, vous pourrez toujours essayer plus tard et constater les résultats par vous-même.

- comment bien transférer
Même si vous choisissez de ne pas transférer en secondaire, il faut quand même à un moment sucrer la bière et la mettre en bouteille. Mélanger le sucre dans le fermenteur initial, c'est prendre le risque de remuer le dépôt au fond et donc d'embouteiller une bière trouble. En plus de faire un dépôt tout moche dans la bouteille, vous risquez également d'avoir une bonne douche à l'ouverture, à cause des particules en suspension.
Il vous faudra donc transférer de toute façon, dans un autre récipient dans lequel vous aurez fait votre sirop de sucre qu'il faudra bien mélanger dans l'ensemble du volume de bière avant de la mettre en bouteille.

Les points clefs :
- le moins de dépôt transféré (pour éviter le gush). Pour les peureux, il y a suffisamment de levures en suspension pour la refermentation en bouteille, il ne sert à rien de transférer de la lie, si ce n'est créer du dépôt qui risque de faire du gush dans vos bouteilles
- ensemble du matériel correctement désinfecté (pour éviter les infections), donc fermenteurs, canne de soutirage etc
- le moins de cascade et remous de bière possible (pour éviter l'oxydation)


Pour que votre transfert se réalise le plus facilement et proprement possible, il y a principalement 2 techniques :

- votre seau de fermentation dispose d'un robinet :
→ Inclinez votre seau la veille en mettant une petite cale sous celui-ci, du coté du robinet. Cela vous évitera de transférer la lie qui aura glissé vers le point le plus bas, à l'opposé du point de prélèvement.Il existe également des bouchons anti-lie que l'on plante dans l'entrée du robinet
→ Le jour du transfert, raccorder un tuyau à ce robinet. L'autre bout du tuyau doit reposer au fond de la cuve de réception.
→ Ouvrez le robinet ;)

- Votre seau n'a pas de robinet :
→ Inclinez votre seau la veille avec une petite cale
→ le jour du transfert, utilisez une canne de transfert (un "jumbo", par exemple), et prélevez dans la partie la plus haute de votre seau (coté cale).
⇒ pour facilitez le maintien de la canne de transfert ou de l'auto-siphon, certains peuvent être équipé d'un accessoire (un "clip de maintien"). Un conseil : utilisez-le !
→ le tuyau de transfert doit reposer au fond de votre cuve de réception, là encore pour éviter une éventuelle oxydation.[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:51, modifié 3 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]A pas / A plus glouglou

- Y'a jamais eu glouglou
C'est vrai qu'on attend tous le doux bruit du barboteur la première fois. D'autant plus que c'est généralement écrit noir sur blanc dans le manuel, et puis on comprend bien que la levure respire, toussa toussa.
Mais de temps en temps, pour ne pas dire souvent, apaglouglou.
Panique ? Horreur ? Oh rage, oh désespoir ? Non.
Si c'est la première fois que vous utilisez votre matériel, et particulièrement s'il s'agit d'un fermenteur sous la forme d'un seau en plastique, la plus probable des causes est le manque d'étanchéité dudit fermenteur.
Une façon de vérifier si la fermentation à commencer sera simplement d'ouvrir le couvercle et de regarder : est-ce qu'il y a un peu de mousse ? (voir beaucoup) Ou une pellicule épaisse de levure, aussi appelée krausen ? Auquel cas, pas d’inquiétude, les petites bestioles travaillent, mais sans doute pas assez pour pousser l'eau du barboteur et faire "GLOU".
Vérifiez déjà que le couvercle est bien clipsé, mais cela peut ne pas être suffisant, le seau peut simplement "fuir" un peu de pression. Est-ce grave ? Et bien toujours pas. D'une part, votre conjoint(e) sera sans doute bien plus heureux(se) de ne pas avoir à supporter ce bruit (qui n'est agréable qu'aux oreilles du brasseur, soyons honnêtes), d'autre part cela vous évitera de paniquer quand le barboteur arrêtera soudain de faire glouglou, à votre grand dam. Ce qui nous amène au point suivant ...

- Ça a fait glouglou pas longtemps mais ça s'est arrêté
On est à la frontière du cas numéro 1 en fait : pendant un moment, les levures ont été suffisamment actives pour vaincre le barboteur en dépit des fuites éventuelles, mais maintenant ce n'est plus le cas. Cela ne signifie pas que la fermentation est terminée, loin de là, seulement que les levures ont fini de se multiplier en masse et entrent dans une phase plus fine : il faut les laisser travailler en paix. Remuer le fermenteur à cette étape peu engendrer un risque d’infection car vous allez évacuer la couche de c02 qui prévient un peu des intrusions bactériologiques, et le taux d'alcool n'est pas forcément encore assez élevé pour "protéger" la bière. Tout ça pour quelques minutes de glouglou retrouvées, c'est pas vraiment la peine. Ne touchez à rien, laisser les levures finir le boulot.

- Ca a fait glouglou longtemps et ça s'est arrêté
Est-ce que c'est fini ? Nous on n'est pas dedans, on va avoir du mal à le dire depuis nos claviers.
Est-ce que deux mesures de densité à quelques jours donne des lectures similaires ? Si oui, alors direction la mise en bouteille. Attention cependant : certaines souches peuvent marquer une pause avant de s'attaquer aux derniers sucres présents. Si votre densité est sensiblement plus haute que la densité finale attendue, n'hésitez pas à patientez encore un peu (voire à remonter un peu la température pour finir le job, surtout avec des souches type Saison ou Conan / Vermount Ale ).
Si non, direction plus de patience. Profitez de ce temps de répit pour lire l'article Wiki > Glouglou
Si "je sais pas parce que je veux pas gâcher le peu de ce précieux liquide pour l'échantillon du densimètre", alors direction plus de patience, et un site commerçant pour investir dans un refractomètre, qui posera moins ce problème.

Les kits ont tendance à être très (TRES) optimistes sur les temps de fermentation. D'autant plus s'il fait un peu frais, ce qui allongerait encore le temps de travail des petites levures (ce message s'adresse particulièrement et sans méchanceté aucune aux nouveaux brasseurs ayant reçu leur cadeau de noël).
Comptez 3 semaines MINIMUM avant de considérer que la fermentation pourrait être sur la fin, un mois c'est même mieux. Vous ne risquez pas grand chose à laisser un seau fermé tranquille une semaine ou 10 jours de plus, à part une bière plus clarifiée et l'absence d'explosion de vos bouteilles plus tard.
Ouvrir et fermer en permanence, remuer et regarder d'un oeil inquiet vos brassins ne ferait qu'augmenter la probabilité d'infection.

En bref, et même si c'est dur à accepter la première fois : LAISSEZ VOS BRASSINS TRANQUILLES ! (au moins 1 mois)
Les barboteurs peuvent démarrer, s'arrêter, re-démarrer et re-s'arrêter, voir même passer en marche arrière (le liquide remonte vers le seau au lieu d'être expulsé) sans aucun schéma cohérent apparemment : changement de pression due à la température, souche de levure farceuse, phase de multiplication ou de fermentation etc. Ça ne veut pas dire que votre brassin est foutu, ça ne demande pas d'y ajouter immédiatement un nouveau sachet de la même souche ou d'une autre, pas la preuve d'une infection (ce serait trop simple :P) bref, ça ne veut pas dire grand chose, à part que vous êtes tous une belle bande d'anxieux ;)

Et dans tous les cas, arrêtez de vouloir jeter tout avant même d'avoir gouté. Mettez en bouteille, laissez s'affiner un peu et essayez. Au pire, si c'est destiné à l'évier, ça pourra bien y aller après.[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:52, modifié 2 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

[align=justify]Les gens ici

- répondent pas à mes questions !
Comme indiqué au début, les râleurs n'aiment pas trop le côté "nouvel inscrit pour une question" qu'on ne reverra plus jamais. Contrairement à Facebook ou autres réseaux pseudo-sociaux, ici, on aime bien que les gens se présentent, ça permet de savoir à qui on a affaire, même vaguement, et ça nous donne également l'impression de discuter avec des futurs membres de cette communauté, plutôt qu'avec n'importe qui ayant fait une recherche Google et ayant besoin d'une réponse "tout de suite maintenant" avant de ne jamais revenir (et de ne pas dire merci, non plus). De plus, les gens prendront du temps pour vous répondre et vous guider. Vous pouvez donc perdre quelques minutes, à votre tour, pour vous présentez ;) (dans la rubrique Petits nouveaux ) Pas besoin que ce soit très long ni de la grande littérature, juste un coucou et éventuellement votre expérience, localisation etc. En prime, ça permet à tous de savoir qu'un nouvel inscrit de sa région vient d'arriver et peut-être de lui proposer des brassins communs ou de l'aide directe. C'est gagnant-gagnant.

- sont pas gentils avec moi !
Est-ce que tu as dit bonjour ? Oui ... ha. Bon. Ils n'auraient pas dit "utilises la fonction "recherche" s'il te plait", non plus ? Non plus ...
Est-ce que par hasard, ils adressent à une de tes questions une réponse que tu n'apprécierais pas ? Ou auraient adressé, puis tu as répondu, puis ils répondent et de fil en aiguille, ça s'envenime ?
Pour infos, ce forum est tenu par des humains, donc nous ne sommes malheureusement pas à l'abri d'obtenir des réponses d'humains. Personne n'apprécie de faire une recherche Google / Startpage / Qwant / DuckDuckGo pour quelqu'un d'autre. Personne n'apprécie de se faire rembarrer parce qu'il prend du temps pour répondre à un post mais qu'il a le malheur de ne pas exprimer une opinion similaire à celle de l'auteur.
Est-ce que par hasard, tout débutant que vous êtes, vous n'auriez pas évoquer l'idée de devenir pro ? Dans ce cas, apprenez d'abord les bases, participez au forum, partager vos connaissances et ensuite personne ne refusera son aide pour vous orientez dans votre projet. Mais dire "je n'ai jamais brassé et je veux devenir pro", c'est comme dire "je sais faire un flan Alsa et je veux devenir pâtissier pour concurrencer Laurent Duchêne". Avouez qu'au mieux, ça prête à sourire ;) (et qu'à la dixième déclaration de ce genre dans le mois, ça peut en agacer certains...)
Évite aussi les sujets sensibles, questions sujettes à débat et dont personne n'a la réponse (Bio ou chimique, politique, etc... ). Nous faisons de la bière point. Tu peux montrer une façon et en être content, mais on évite de critiquer les choix des autres.

- critiquent d'abord et ne m'aident même pas ensuite !
Vous constatez que votre premier sujet de demande d'aide tourne à un genre de divertissement pour trolls ?
On vous répète que vos gouts en bière ne sont pas respectables, que vos demandes sont irréalisables et votre projet ne tient pas debout (ça se repère facilement : généralement quelqu'un a fait un parallèle avec la cuisine et les flans alsa, voire avec la mécanique automobile), et désormais tous les commentaires partent dans tous les sens et vous êtes perdus ?
En plus des deux points précédents, il faut essayer de prendre un peu de recul sur la discussion mais aussi sur l'ensemble du forum : comme indiqué précédemment, il y a déjà beaucoup (beaucoup !) de fils de discussion au sujet de comment démarrer, des aides à des pros en devenir etc. Navrés de vous le dire, mais les premiers arrivés ont déjà trusté les faibles ressources de délicatesse des forumeurs :D Maintenant, ils vous aident aussi, mais sont plus critiques et partent plus volontiers et rapidement dans un humour un peu acide. C'est un peu comme un fermenteur laissé ouvert trop longtemps, en fait !
Il y a fort à parier que les sujets que vous abordez ont déjà été analysés et que les retours d'expériences soient dispos sur le forum. Il est peu supportable de discuter avec des gens qui ne veulent pas se donner la peine de les lire et affirment bille en tête que "oui mais moi c'est pas pareil, mon projeeeet !" et compagnie. Lisez attentivement les réponses qui vous sont faites, au delà des remarques critiques, vous verrez que les gens répondent en fait à vos questions et vous renseignent sur "où chercher". Mais oui, on ne va pas le nier, ça critique sec !

Et notez bien : ajouter "ok bah puisque personne ne veut m'aider, je vais faire tout seul comme d'habitude, merci de l'ambiance, je croyais que ce forum etc etc" et "bon sinon, où est le coin des pros parceque visiblement là c'est celui des amateurs" ou autres phrases de ce genre est une excellente façon d'enterrer définitivement votre crédibilité, et votre sujet sous les sarcasmes des posteurs, Sérieusement. Vous venez demander de l'aide, imaginez une discussion "in real life" où vous vous comporteriez comme cela...

La communauté est ce qu'elle est, pas parfaite certes, mais il faudra faire avec. Si vous trouvez que le ton est désagréable ou que la façon de faire ne vous convient pas, lisez les sujets des autres et vous verrez rapidement que tout le monde est traité de la même façon, et que cela n'est en rien dirigé contre vous.

- répondent pas assez vite !
Une fois encore, il y a des gens derrière les pseudos du forum, qui ont donc une vie, potentiellement une activité professionnelle et même, pour les plus aventuriers, une famille. Donc il est tout à fait possible de ne pas obtenir de réponse à nos questions dans l'heure, parfois même dans la journée. Restez calmes et éventuellement profitez-en pour poster plus de détails sur votre problème, afin de nous aider à vous aider. Si votre sujet tombe sans aucune, un petit message sympa pour le faire remonter et vous recevrez à coup sûr une réponse.

- pourraient me montrer comment on fait ?
Mais tout à fait ! Beaucoup de membres sont tuteurs, regardez par la (zoomez sur votre région, les marqueurs apparaissent au fur et à mesure)

- sont bizarres !
Ha oui, ça oui. Puisqu'on en parle, du coup ... bienvenu parmi nous ! :)


- vous donnent des conseils (et on les écoute, ou pas)
" Avant de brasser toujours calculer son taux d'ensemencement par rapport au volume/DI ne faites pas le coup du 1 sachet pour 20L" (Cedric199)
" RaF des nouveaux " (Paluvatar)
" N’essaie pas ! Fais-le, ou ne le fais pas ! Il n’y a pas d’essai " (Apollo13)
" Mon conseil est de ne pas forcément suivre les conseils " (L'hermine)
'1 - patience . 2 - cherche (wiki, sujets uniques). Version plus diplomatique : "aide-toi, le forum t'aidera" 3 - RTFM" (Penn Maen)
"Brassez, buvez !"(Pompix)
"Ce n'est pas la plus grosse pico la plus chère qui fait la meilleure bière mais celui qui est devant" (Cedric)
"Il faut en premier lieu de la patience et en deuxième lire, s'informer, étudier, être curieux et encore lire (le forum, des livres sur le brassage, des blogs sur la bière, etc)" (Bacco)
"Laissez tomber le transfert "primaire"-"secondaire", c'est superflu si vous donnez assez de temps à votre bière pour maturer. C'est une vieille tradition héritée du brassage pro mais qui part de postulats qui ne sont pas d'actualité en petits volumes." (Simon Roy)
"En hiver brasse qui veut, en été brasse qui peut" et "Le brasseur fait le moût et les levures font la bière" (Bazoo)[/align]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:53, modifié 2 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Avatar de l’utilisateur
Aiseant
Ch'ti nouveau
Messages : 245
Inscrit depuis : 6 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 91/77
A remercié : 1 fois
A été remercié : 41 fois

Re: Suivez-moi, je serai votre guide !

Message par Aiseant »

Questions diverses récurrentes (à étoffer avec l'évolution du forum) :
[]
Dernière modification par Aiseant le 07 janv. 2018 14:45, modifié 2 fois.
The bullshit asimmetry: the amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it.
Verrouillé