Guide de styles BJCP/23B. Rouge des Flandres

De Le Wiki du Brassage Amateur
Aller à : navigation, rechercher
Rodenbach-grandcru.png

Impression générale

Une bière aigre de style Belge, fruitée, ressemblant à du vin rouge, avec d'intéressantes saveurs de malts en fondation d'une belle complexité fruitée. La fin de bouche sèche et le tanin lui confèrent l'idée que l'on peut se faire d'un bon vin rouge.

Arôme

Un profil complexe de fruits aigres avec le malt en soutien qui donne souvent une impression vineuse. Le côté fruité est bien présent rappelle les cerises noires, les oranges, les prunes et la groseille. Il y a souvent des notes plus ou moins ténues de vanille et/ou de chocolat. Des phénols épicés peuvent être présents en faibles quantités pour un peu plus de complexité. L'arôme aigre va d'équilibré à intense. Les notes de vinaigre acétique trop présentes seront inappropriées. Aucun arôme de houblon. Le diacétyle est perçu uniquement dans des quantités infimes, et le cas échéant, comme un arôme complémentaire.

Apparence

Couleur rouge profond, bordeaux à brun rougeâtre. Bonne limpidité. Une mousse blanche à légèrement blonde avec une tenue moyenne à bonne.

Saveur

Le fruité intense comprend habituellement des saveurs de prune, orange, cerise noire ou des arômes de groseille. Des saveurs douces de vanille et/ou de chocolat sont souvent présentes. Des phénols épicés peuvent être perçus en faible quantité pour la complexité. Les saveurs aigres varient de complémentaires à intenses et peuvent pésenter un piquant acide. Les saveurs maltées peuvent être également de complémentaires à proéminantes et ont souvent des saveurs douces avec des notes richement toastées. Généralement quand le caractère aigre s'intensifie, le malté se dissipe et devient plus une saveur d'arrière plan (et vice versa). Aucune saveur de houblon et leur amertume reste limitée. Une amertume acide et tanique est souvent présente dans des quantités faibles à modérées et ajoute un caractère et un final similiaire à du vin rouge vieilli quelques années. Un goût de vinaigre acide important est inapproprié. Le diacétyle est perçu uniquement dans des quantités très minimes, le cas échéant, comme une flaveur complémentaire. Des saveurs penchant sur le côté du malt mais dominées par le fruité, l'acide, et une impression vineuse.

Corps

Le corps est moyen et la carbonatation faible à moyenne. L'astringence est faible à moyenne, comme un vin rouge bien vieilli, souvent avec une acidité piquante. Trompeusement légère et pétillante en bouche bien qu'une fin de bouche quelque peu sucrée ne soit pas rare.


Commentaires

Un vieillissement prolongé et l'assemblage de bières jeunes et d'autres bien vieillies a souvent lieu, ajoutant finesse et complexité, même si le produit vieilli est parfois aussi vendu comme une bière de connaisseurs. Connu sous le nom de "Bourgogne de Belgique", c'est plus que n'importe quel autre style de bière celui qui se rapproche le plus du vin. La couleur rougeâtre est un apport du malt bien qu'une ébullition prolongée, entre frémissement et bouillonnement, puisse aider à ajouter une teinte agréable pourpre, "burgundy". Le vieillissement pourra également assombrir la bière. La Rouge des Flandre est plus acétique (mais jamais vinaigrée) et les saveurs fruitées rappellent plus un vin rouge qu'une Oud Bruin. Elle peut avoir une atténuation apparente jusqu'à 98%.

 


Histoire

Une bière originaire de Flandre occidentale, typiquement représentée par les produits de la brasserie Rodenbach établie en 1820 en Flandre occidentale, mais qui reflète des traditions brassicoles antérieures. La bière est vieillie jusqu'à deux ans, souvent dans d'énormes fûts de chêne qui contiennent les bactéries résidentes nécessaires pour acidifier la bière. Il était commun, par la passé, en Belgique et en Angleterre d'assembler de vieilles bières avec des jeunes pour équilibrer l'acidité et l'aigreur qui se trouvent dans la bière vieillie. Le mélange de brassins pour l'homogénéisation est maintenant courant dans les grandes brasseries mais ce type d'assemblage est un art en voie de disparition.

 


Ingrédients

Une base de Malt Vienna et/ou Munich, avec des proportions legères à moyennes de Malt Cara ainsi qu'une petite quantité de spécial B et jusqu'à 20% de maïs. Des houblons aux acides alphas faibles de type continental sont couramment utilisés (éviter les houblons haut en acide alpha ou typés américains). Les Saccharomyces, Lactobacilles et Brettanomyces (et bactéries acétiques) contribuent à la fermentation et bien sûr aux saveurs.

 


Comparaison de styles

Moins richement malté qu'une Oud Bruin, souvent avec un profil plus fruité et acidulé.

 


En chiffres

DI 1048 - 1057
DF 1002 - 1012
 IBUs 10 - 25
EBC 20 - 32
A/V 4.6 - 6.5%

Exemples commerciaux

Cuvée des Jacobins Rouge, Duchesse de Bourgogne, Rodenbach Grand Cru, Rodenbach Klassiek, Vichtenaar Flemish Ale

Tags: standard-strength, amber-color, top-fermenting, western-europe, traditional-style, sour-ale-family, balanced, sour, wood