Discussion généraleRetour à la simplicité

A propos de tout ou de rien, de bière ou d'autres choses plus discutables...
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
nyarlath
Ch'ti nouveau
Messages : 139
Inscrit depuis : 10 ans 10 mois
Mon équipement : Klarstein Brauheld Pro 30
KitchenChef 28L
2 Seaux 30L
2 Seaux 12,5L
Serpentin Chill'in 20
Brasseur : Amateur
Localisation : Marseille 13011
A remercié : 33 fois
A été remercié : 4 fois

Retour à la simplicité

Message par nyarlath »

Bonjour à tous,

Même si je ne suis pas le plus actif sur le forum, j'ai quelques brassins derrière moi. Et après deux brassins ratés l'an dernier avec des recettes un peu "chiadées" (levure liquide, starter, recettes avec beaucoup d'ingrédients...), j'en ai eu marre et j'ai voulu revenir à la bière dans sa plus simple forme.

J'ai donc pris une recette la plus simple possible (avec du DH quand même), c'est à dire une (presque) smash.
La recette est ici :
https://www.littlebock.fr/recettes-bier ... mosaic-ipa

Mais c'est surtout le process que j'ai voulu réduire au "minimum vital" :
- Levure sèche (S04) non réhydratée, juste dispersée après le refroidissement.
- Seau de fermentation posé dans un coin du salon (temp du salon entre 18 et 20°)
- Resucrage au sucre de table le plus basique.

Autant dire que j'ai fait comme à mes débuts (comme les débuts de tout le monde en tout grain oserai-je dire)
Et le résultat est juste excellent! Franchement une des meilleures bières que j'aie pu faire depuis bien longtemps!
(si ça peut rassurer les débutants! :D )

Est-ce que certains d'entre-vous ont eu cette démarche aussi? Back to The Roots en quelque sorte.
"Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression."
Avatar de l’utilisateur
virgil
Arpette
Arpette
Messages : 486
Inscrit depuis : 6 ans 10 mois
Mon équipement : Klarstein 30 litres
Brasseur : Amateur
Localisation : Toulouse, Minimes
A remercié : 10 fois
A été remercié : 37 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par virgil »

En fait le mieux serait même de commencer par là, alors je sais quand j'ai commencé j'étais le premier à vouloir faire une NEIPA avec un DH de 20g/l mais avec le recul c'est vrai qu'une Smash ça sort souvent de très bon brassins!
Suivez mes aventures sur Instagram: Brewerb
En bouteille/fût: Japanese Rice Lager
En fermentation:
En projet:
Avatar de l’utilisateur
uYu
Ch'ti nouveau
Messages : 97
Inscrit depuis : 4 ans 9 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Lot
A remercié : 25 fois
A été remercié : 3 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par uYu »

Pourquoi tu la trouve meilleur que toute t'es autres ?
Le MOSAIC tu l'avais déjà essayer ?
Avatar de l’utilisateur
nyarlath
Ch'ti nouveau
Messages : 139
Inscrit depuis : 10 ans 10 mois
Mon équipement : Klarstein Brauheld Pro 30
KitchenChef 28L
2 Seaux 30L
2 Seaux 12,5L
Serpentin Chill'in 20
Brasseur : Amateur
Localisation : Marseille 13011
A remercié : 33 fois
A été remercié : 4 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par nyarlath »

Alors, non je n'avais jamais essayé le Mosaic, et c'est une sacrée claque j'avoue :)

Mais j'avais fait des belgian pale ale (trop sucrée), des strong ale (trop alcoolisée)..

bref du coup ça a été comme une révélation! J'ai franchement envie de m'en tenir à ce process et ces recettes simplissimes (le JF Mallet du brassage quoi :D )
"Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression."
Avatar de l’utilisateur
uYu
Ch'ti nouveau
Messages : 97
Inscrit depuis : 4 ans 9 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Lot
A remercié : 25 fois
A été remercié : 3 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par uYu »

C'est peut être ça du coup ! :')

Le plus important c'est de brasser ce que tu aime. ;)
Si la levure sèche te convient ça te fait un process de moins.
Avatar de l’utilisateur
Hellwood
Brasseur
Brasseur
Messages : 1488
Inscrit depuis : 3 ans 10 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Fresnes Val-de-Marne
A remercié : 100 fois
A été remercié : 192 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par Hellwood »

…M’a l’air très sympa cette "presque Smash".
Il y a quand même un petit assemblage de malts à minima (pale, avoine, vienna) et un vrai travail sur les différents houblonnages qui met bien en avant le single hop.
C’est "simple" et bien tentant, finalement. :clap:

Moi qui ne suis pas très fan des IBU, je note toutefois 60IBU, avec plus de la moitié des IBU en amérisants, et un ratio IBU/DI supérieur à 1. Du coup, sur cette base maltée un peu light, elle n’était pas légèrement "agressive" sur l’amertume cette bière ?

Dans la démarche, je te rejoins sur ce "retour aux sources".
Je n’ai pas une grosse expérience (mon 13ème le week-end dernier), mais comme tout bon noob je suis passé par toutes sortent d'expérimentations (ajouts de fruits, de céréales, mélange de styles, techniques de houblonnage multiples, etc. etc.) et finalement j’en arrive à vouloir brasser des styles plus classiques et bien plus simples (pas forcément à la mode d’ailleurs).
Et je demeure toujours assez roots avec mon process "non-automatisé-tout-à-la-main" (pas si simple à la mise en œuvre d’ailleurs)…
Ceci étant, je trouve que la fermentation à température ambiante a ces limites quand même. En hiver, avec 18/20°C, ça le fait, mais dès que les températures vont commencer à s’adoucir, ça devient plus compliqué.
A moins de choisir des souches adaptées aux températures plus hautes (et encore, ça protège pas contre les variations brutales en fonction de la météo :( ), la chambre de fermentation régulée reste assez vitale quand-même pour cibler un résultat bien clean…
Everybody needs somebody. I need you, you, you...
Avatar de l’utilisateur
benmince
Brasseur
Brasseur
Messages : 1348
Inscrit depuis : 8 ans 4 mois
Mon équipement : décapsuleur
Brasseur : Amateur
Localisation : Normandie Cailleville
A remercié : 108 fois
A été remercié : 73 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par benmince »

Je plussoie pour la démarche .
J'ai tenté des clones de best sellers bien compliqués pour obtenir des "trucs" où tout les goûts se mélangent .
Revenir à des choses bien simples , permet , je pense , d'apprécier les différentes saveurs .

Peut être pas des Smashs mais des réalisations bien basiques , genre un ou deux houblons , quelques malts ....

Mais je craque encore parfois , le dernière 5 houblons :roll:

Bout : Eric974 Abbaye
Keg : Imperial Stout tonka - AIPA Kolibri - AIPA Idaho7/Sabro
prim :
Projet : Neipa houblon Français - Triple belge - Belge Brown à 10%
Avatar de l’utilisateur
MementoMori
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 3176
Inscrit depuis : 4 ans 9 mois
Mon équipement : 2 KitchenChef 28l
1 Bergland 33l
Brasseur : Amateur
A remercié : 336 fois
A été remercié : 244 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par MementoMori »

Et bien je n'ai pas des tonnes de brassins à mon actif mais je reviens à des choses simples pour une "remise en route" après un arrêt prolongé, histoire d'assurer le brassin et la qualité de la bière, se rassurer sur sa production avant d'attaquer plus sérieux.

Ça fait un bien fou, ça me rebooste quand je perds un peu confiance en moi et en prime ça me permet de bien revisualiser mon process.
Je suis modérateur, je ne suis qu'un brasseur noob alors même si je m'estime (peut-être à tort) "avancé" sur certains sujets je dis aussi des conneries plus grosses que moi. N'hésitez pas à me contredire, étayez vos réponses, restez ouverts :D
Avatar de l’utilisateur
nyarlath
Ch'ti nouveau
Messages : 139
Inscrit depuis : 10 ans 10 mois
Mon équipement : Klarstein Brauheld Pro 30
KitchenChef 28L
2 Seaux 30L
2 Seaux 12,5L
Serpentin Chill'in 20
Brasseur : Amateur
Localisation : Marseille 13011
A remercié : 33 fois
A été remercié : 4 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par nyarlath »

Hellwood a écrit :Moi qui ne suis pas très fan des IBU, je note toutefois 60IBU, avec plus de la moitié des IBU en amérisants, et un ratio IBU/DI supérieur à 1. Du coup, sur cette base maltée un peu light, elle n’était pas légèrement "agressive" sur l’amertume cette bière ?
Je ne dirai pas "agressive" mais bien amère en fin de bouche surtout, et franchement ce n'était pas gênant du tout! Voire même plutôt agréable!
benmince a écrit :Mais je craque encore parfois , le dernière 5 houblons
Hehe, voilà exactement ce que je ne veux pas faire :) . Je l'ai eu fait, sans résultat probants. Après, comme l'a précisé uYu, chacun fait ce qu'il trouve le mieux, mais ma démarche est de ne pas se laisser tenter par des démultiplications de matières premières.
MementoMori a écrit :Ça fait un bien fou, ça me rebooste quand je perds un peu confiance en moi et en prime ça me permet de bien revisualiser mon process.
C'est exactement ça! Je l'aurai pas mieux dit! J'ai eu une grosse perte de confiance, à me dire si vraiment je devais même continuer à brasser. En fait, l'achat de la Brauheld m'a incité à me dire "Allez, maintenant tu as ça, ne fais pas n'importe quoi. Revois tes principes de bases, fais le débutant." Et pareil que toi, j'ai revisualisé mon process, repris de la confiance, et avoir fait ça, ça m'a convaincu dans le fait de rester sur ce process et sur ces recettes.
Je vais m'y tenir.
En fait j'ai même envie de garder la même recette, et juste de jouer avec les malts et houblons seulement. Prochaine étape la même avec du Comet (jamais essayé celui là encore! - j'ouvrirai sûrement un journal).

Alors oui, c'est très personnel comme démarche, c'est une longue introspection brassicole (ahah on dirait un brasseur dépressif qui parle) et ça me rassure de voir que certains d'entre vous, même expérimentés, ont eu cette envie là (Memento, tu n'as peut-être pas des tonnes de brassins, mais je pense que tu as quand même une grosse expérience et de fortes connaissances - suffit de voir tes posts! Tu es trop modeste)

Encore une fois, je trouve que revenir à la base m'a fait un bien fou. Surtout à la dégustation :lol:
"Le rire est à l’homme ce que la bière est à la pression."
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 2010
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
A remercié : 50 fois
A été remercié : 271 fois

Re: Retour à la simplicité

Message par neo64 »

Hello,

Moi je suis toujours resté sur des recettes simples pour bien identifier l'impact de chaque ingrédient dans chaque recette. Après un an et demi de brassage, toujours sur le même style, je commence à peine à pouvoir associer 2-3 houblons et 2-3 malts pour arriver à faire ce que je veux.

AMHA beaucoup trop de gens se lancent dans des recettes complexes trop tôt et finissent pas ne plus trop comprendre ce qu'ils font. Enfin après chacun fait ce qu'il veut tant qu'il s'éclate :wink:

Moi je suis partisan d'une approche plus progressive pour essayer de comprendre ce que l'on fait.

Par exemple chaque nouveau houblon est testé sur une recette smash "de référence", pareil pour le malt on teste sur une recette de référence. Bon après forcément c'est très long et on reste sur le même style mais c'est comme ça que l'on arrive à progresser et mieux comprendre ce que l'on fait ;)
"In hop we trust"

Nos petits liens