Guide de styles BJCP/21B. 5. Rye IPA : Différence entre versions

De Le Wiki du Brassage Amateur
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
[[File:Ruthless-bottle-pint.png|right|RTENOTITLE]]
 +
 
=== Impression générale ===
 
=== Impression générale ===
  
Incontestablement <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="houblonnée" data-scayt-lang="fr_FR">houblonnée</span> et amère, elle se rapproche d'une <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="American" data-scayt-lang="fr_FR">American</span> Pale Ale modérément forte, mettant en avant les variétés modernes de houblons américains et du malt de seigle. L'équilibre penche toutefois vers le houblon, avec un profil de fermentation net, une fin de bouche sèche et nette, les malts de base permettant à une large palette de houblons de s'exprimer de manière créative.
+
Incontestablement <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="houblonnée" data-wsc-lang="fr_FR">houblonnée</span> et amère, elle se rapproche d'une <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="American" data-wsc-lang="fr_FR">American</span> Pale Ale modérément forte, mettant en avant les variétés modernes de houblons américains et du malt de seigle. L'équilibre penche toutefois vers le houblon, avec un profil de fermentation net, une fin de bouche sèche et nette, les malts de base permettant à une large palette de houblons de s'exprimer de manière créative.
  
 
=== Arôme ===
 
=== Arôme ===
  
L'arôme de houblon est proéminent à intense, présentant une ou plusieurs caractéristiques des houblons américains, comme le côté agrume, floral, <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="pineux" data-scayt-lang="fr_FR">pineux</span>, résineux, épicé, de fruit tropical, de fruit à noyau, de melon ou de baie, etc. Beaucoup de versions ont subi un houblonnage à cru<span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="dryhopping" data-scayt-lang="fr_FR"></span> et peuvent alors avoir un arôme supplémentaire de houblon frais&nbsp;; ce houblonnage à cru est souhaitable mais pas obligatoire. Le côté herbeux doit être minimal si il est présent. On peut retrouver un léger arôme poivré dû au malt de seigle. Un léger à moyennement léger arôme clair de malt/grain peut être présent en arrière plan. Un côté fruité apporté par la fermentation peut être noté dans certaines versions bien qu'un profil de fermentation plus neutre puisse être acceptable. Une note persistante d'alcool doit être au mieux minimum si elle est présente. N'importe quel houblon américain est acceptable&nbsp;; de nouvelles variétés de houblons apparaissant régulièrement elles ne doivent pas empêcher ce style d'évoluer.
+
L'arôme de houblon est proéminent à intense, présentant une ou plusieurs caractéristiques des houblons américains, comme le côté agrume, floral, <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="pineux" data-wsc-lang="fr_FR">pineux</span>, résineux, épicé, de fruit tropical, de fruit à noyau, de melon ou de baie, etc. Beaucoup de versions ont subi un houblonnage à cru et peuvent alors avoir un arôme supplémentaire de houblon frais&nbsp;; ce houblonnage à cru est souhaitable mais pas obligatoire. Le côté herbeux doit être minimal si il est présent. On peut retrouver un léger arôme poivré dû au malt de seigle. Un léger à moyennement léger arôme clair de malt/grain peut être présent en arrière plan. Un côté fruité apporté par la fermentation peut être noté dans certaines versions bien qu'un profil de fermentation plus neutre puisse être acceptable. Une note persistante d'alcool doit être au mieux minimum si elle est présente. N'importe quel houblon américain est acceptable&nbsp;; de nouvelles variétés de houblons apparaissant régulièrement elles ne doivent pas empêcher ce style d'évoluer.
  
 
=== Apparence ===
 
=== Apparence ===
Ligne 13 : Ligne 15 :
 
=== Saveur ===
 
=== Saveur ===
  
Les saveurs de houblon sont moyennes à très élevées, et doivent refléter les caractéristiques des houblons américains : fruit tropical, à noyau, l'arôme d'agrume, floral, épicé, de baie, de melon, de pin, résineux etc. L'amertume est moyennement élevée à très élevée. Les saveurs de malt doivent être légères à moyennement légères, sont généralement nettes et <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="maltées" data-wsc-lang="fr_FR">maltées</span> bien que des arômes légers de caramel ou de grillé sont acceptables. Une légère saveur de grain épicé provenant du malt de seigle doit être présente. Une légère saveur fruitée venant de la levure est acceptable mais non obligatoire. Le malt de seigle donne une fin de bouche sèche ; la douceur résiduelle de légère à nulle. L'amertume, les saveurs de houblon et la fin de bouche sèche peuvent persister en arrière-goût mais ne doivent pas être trop dures. Une très légère et nette saveur d'alcool peut être notée dans les versions les plus fortes.
+
Les saveurs de houblon sont moyennes à très élevées, et doivent refléter les caractéristiques des houblons américains&nbsp;: fruit tropical, à noyau, l'arôme d'agrume, floral, épicé, de baie, de melon, de pin, résineux etc. L'amertume est moyennement élevée à très élevée. Les saveurs de malt doivent être légères à moyennement légères, sont généralement nettes et <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="maltées" data-wsc-lang="fr_FR">maltées</span> bien que des arômes légers de caramel ou de grillé sont acceptables. Une légère saveur de grain épicé provenant du malt de seigle doit être présente. Une légère saveur fruitée venant de la levure est acceptable mais non obligatoire. Le malt de seigle donne une fin de bouche sèche&nbsp;; la douceur résiduelle de légère à nulle. L'amertume, les saveurs de houblon et la fin de bouche sèche peuvent persister en arrière-goût mais ne doivent pas être trop dures. Une très légère et nette saveur d'alcool peut être notée dans les versions les plus fortes.
  
 
=== Corps ===
 
=== Corps ===
Ligne 21 : Ligne 23 :
 
=== Commentaires ===
 
=== Commentaires ===
  
Bière artisanale américaine variante de l'IPA américaine, son caractère de malt de seigle<span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="malté" data-scayt-lang="fr_FR"></span> doit être reconnaissable, sinon on reste dans la catégorie IPA Américaine. Le chêne est <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="inapproprié" data-scayt-lang="fr_FR">inapproprié</span> dans ce style&nbsp;; si les notes de vieilli en fût de chêne sont décelables, on inscrira la bière dans la catégorie "vieillie en fût".
+
Bière artisanale américaine variante de l'IPA américaine, son caractère de malt de seigle doit être reconnaissable, sinon on reste dans la catégorie IPA Américaine. Le chêne est <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="inapproprié" data-wsc-lang="fr_FR">inapproprié</span> dans ce style&nbsp;; si les notes de vieilli en fût de chêne sont décelables, on inscrira la bière dans la catégorie "vieillie en fût".
  
 
=== Histoire ===
 
=== Histoire ===
  
Cherchant à complexifier et à varier leurs <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="IPAs" data-scayt-lang="fr_FR">IPAs</span>, les brasseurs artisanaux et les brasseurs amateurs ont remplacé par du malt de seigle une partie du malt de base. "Rye IPA", "<span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="RyePA" data-wsc-lang="fr_FR">RyePA</span>" ou encore "RIPA" ont trouvé leur place dans de nombreuses productions saisonnières de brasseries artisanales.
+
Cherchant à complexifier et à varier leurs <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="IPAs" data-wsc-lang="fr_FR">IPAs</span>, les brasseurs artisanaux et les brasseurs amateurs ont remplacé par du malt de seigle une partie du malt de base. "Rye IPA", "<span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="RyePA" data-wsc-lang="fr_FR">RyePA</span>" ou encore "RIPA" ont trouvé leur place dans de nombreuses productions saisonnières de brasseries artisanales.
  
 
=== Ingrédients ===
 
=== Ingrédients ===
  
Du malt Pale ou 2 rangs comme base, de 15 à 20% de malt de seigle, des houblons américains, une levure américaine ou anglaise avec un léger ou net profil fruité. Généralement tout grain, mais empâté à basse température pour obtenir une forte atténuation. L'ajout de sucre pour aider à l'atténuation est toléré. Les caractéristiques de l'eau varient, de légèrement à modérément sulfatée. Il faut limiter l'utilisation de malt <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="crystal" data-scayt-lang="fr_FR">crystal</span> qui pourrait en grande quantité mener à une fin de bouche trop sucrée et entrer en conflit avec le côté houblonné.
+
Du malt Pale ou 2 rangs comme base, de 15 à 20% de malt de seigle, des houblons américains, une levure américaine ou anglaise avec un léger ou net profil fruité. Généralement tout grain, mais empâté à basse température pour obtenir une forte atténuation. L'ajout de sucre pour aider à l'atténuation est toléré. Les caractéristiques de l'eau varient, de légèrement à modérément sulfatée. Il faut limiter l'utilisation de malt <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="crystal" data-wsc-lang="fr_FR">crystal</span> qui pourrait en grande quantité mener à une fin de bouche trop sucrée et entrer en conflit avec le côté <span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="houblonné" data-wsc-lang="fr_FR">houblonné</span>.
  
 
=== Comparaison de styles ===
 
=== Comparaison de styles ===
Ligne 40 : Ligne 42 :
 
|-
 
|-
 
! style="width: 74px" | DI<br/>
 
! style="width: 74px" | DI<br/>
| style="width: 89px; text-align: center" | 1056-1075<br/>
+
| style="width: 89px; text-align: center" | 1056-1075<br/>
 
|-
 
|-
 
! style="width: 74px" | DF<br/>
 
! style="width: 74px" | DF<br/>
| style="width: 89px; text-align: center" | 1008-1014
+
| style="width: 89px; text-align: center" | 1008-1014
 
|-
 
|-
! style="width: 74px" | &nbsp;<span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="IBUs" data-scayt-lang="fr_FR">IBUs</span><br/>
+
! style="width: 74px" | &nbsp;<span class="scayt-misspell-word" data-scayt-word="IBUs" data-wsc-lang="fr_FR">IBUs</span><br/>
| style="width: 89px; text-align: center" | 50-75<br/>
+
| style="width: 89px; text-align: center" | 50-75<br/>
 
|-
 
|-
 
! style="width: 74px" | EBC<br/>
 
! style="width: 74px" | EBC<br/>
| style="width: 89px; text-align: center" | 12-28<br/>
+
| style="width: 89px; text-align: center" | 12-28<br/>
 
|-
 
|-
 
! style="width: 74px" | A/V<br/>
 
! style="width: 74px" | A/V<br/>
| style="width: 89px; text-align: center" | 5.5-8.0%
+
| style="width: 89px; text-align: center" | 5.5-8.0%
 
|}
 
|}
  

Version actuelle datée du 21 janvier 2019 à 13:55

RTENOTITLE

Impression générale

Incontestablement houblonnée et amère, elle se rapproche d'une American Pale Ale modérément forte, mettant en avant les variétés modernes de houblons américains et du malt de seigle. L'équilibre penche toutefois vers le houblon, avec un profil de fermentation net, une fin de bouche sèche et nette, les malts de base permettant à une large palette de houblons de s'exprimer de manière créative.

Arôme

L'arôme de houblon est proéminent à intense, présentant une ou plusieurs caractéristiques des houblons américains, comme le côté agrume, floral, pineux, résineux, épicé, de fruit tropical, de fruit à noyau, de melon ou de baie, etc. Beaucoup de versions ont subi un houblonnage à cru et peuvent alors avoir un arôme supplémentaire de houblon frais ; ce houblonnage à cru est souhaitable mais pas obligatoire. Le côté herbeux doit être minimal si il est présent. On peut retrouver un léger arôme poivré dû au malt de seigle. Un léger à moyennement léger arôme clair de malt/grain peut être présent en arrière plan. Un côté fruité apporté par la fermentation peut être noté dans certaines versions bien qu'un profil de fermentation plus neutre puisse être acceptable. Une note persistante d'alcool doit être au mieux minimum si elle est présente. N'importe quel houblon américain est acceptable ; de nouvelles variétés de houblons apparaissant régulièrement elles ne doivent pas empêcher ce style d'évoluer.

Apparence

La couleur va d'un doré moyen à rouge ambré léger. Elle doit être claire, bien que des versions avec houblonnage à cru et non filtrées peuvent être légèrement troubles. La mousse est moyenne, blanche à blanc-cassé avec une bonne tenue.

Saveur

Les saveurs de houblon sont moyennes à très élevées, et doivent refléter les caractéristiques des houblons américains : fruit tropical, à noyau, l'arôme d'agrume, floral, épicé, de baie, de melon, de pin, résineux etc. L'amertume est moyennement élevée à très élevée. Les saveurs de malt doivent être légères à moyennement légères, sont généralement nettes et maltées bien que des arômes légers de caramel ou de grillé sont acceptables. Une légère saveur de grain épicé provenant du malt de seigle doit être présente. Une légère saveur fruitée venant de la levure est acceptable mais non obligatoire. Le malt de seigle donne une fin de bouche sèche ; la douceur résiduelle de légère à nulle. L'amertume, les saveurs de houblon et la fin de bouche sèche peuvent persister en arrière-goût mais ne doivent pas être trop dures. Une très légère et nette saveur d'alcool peut être notée dans les versions les plus fortes.

Corps

Le corps est moyenement léger à moyen, avec une texture onctueuse. La carbonatation est moyenne à moyennement élevée. On ne doit pas noter d'astringence agressive. La très légère et douce sensation de chaleur dûe à l'alcool n'est pas un problème si elle n'interfère pas avec l'équilibre global.

Commentaires

Bière artisanale américaine variante de l'IPA américaine, son caractère de malt de seigle doit être reconnaissable, sinon on reste dans la catégorie IPA Américaine. Le chêne est inapproprié dans ce style ; si les notes de vieilli en fût de chêne sont décelables, on inscrira la bière dans la catégorie "vieillie en fût".

Histoire

Cherchant à complexifier et à varier leurs IPAs, les brasseurs artisanaux et les brasseurs amateurs ont remplacé par du malt de seigle une partie du malt de base. "Rye IPA", "RyePA" ou encore "RIPA" ont trouvé leur place dans de nombreuses productions saisonnières de brasseries artisanales.

Ingrédients

Du malt Pale ou 2 rangs comme base, de 15 à 20% de malt de seigle, des houblons américains, une levure américaine ou anglaise avec un léger ou net profil fruité. Généralement tout grain, mais empâté à basse température pour obtenir une forte atténuation. L'ajout de sucre pour aider à l'atténuation est toléré. Les caractéristiques de l'eau varient, de légèrement à modérément sulfatée. Il faut limiter l'utilisation de malt crystal qui pourrait en grande quantité mener à une fin de bouche trop sucrée et entrer en conflit avec le côté houblonné.

Comparaison de styles

Plus sèche et légèrement plus épicée qu'une IPA Américaine. L'amertume et le côté épicé provenant du seigle durent plus longtemps que dans une IPA Américaine. On ne retrouve cependant pas l'intensité du malt de seigle qu'on trouve dans une Roggenbier. Quelques exemples peuvent être plus forts en alcool, au niveau d'une Double IPA.

En chiffres

DI
1056-1075
DF
1008-1014
 IBUs
50-75
EBC
12-28
A/V
5.5-8.0%

Exemples commerciaux

Arcadia Sky High Rye, Bear Republic Hop Rod Rye, Founders Reds Rye, Great Lakes Rye of the Tiger, Sierra Nevada Ruthless Rye