Guide de styles BJCP/22C. Barleywine Américain

De Le Wiki du Brassage Amateur
Aller à : navigation, rechercher
Bigfootsierranevada.png

 

Impression générale

Une interprétation américaine bien houblonnée des Ales anglaises les plus complexes et les plus fortes. Le profil houblonné doit être bien présent tout le long de la dégustation, mais sans déséquilibrer l'ensemble. La force de l'alcool et de l'amertume du houblon se combinent souvent pour laisser une très longue fin de bouche.

Arôme

Profil houblonné modéré à affirmé et mettant en avant les notes d'agrumes, de fruits ou résineux du Nouveau Monde (bien que des variétés plutôt  anglaises : florales, terreuses, épicées ou encore un mélange de variétés puisse être utilisées). Richement malté, avec un profil qui peut être sucré, caramel, pain, ou plutôt neutre. Des esters de fruits et arômes d'alcools bas à moyennement forts. Par contre, l'intensité des arômes diminue souvent avec le temps. Les houblons tendent à s'équilibrer avec le malt au niveau arôme, avec l'alcool et les esters loin derrière.

Apparence

La couleur va de l'ambré clair au cuivre moyen ; peut rarement être foncé jusqu'au brun clair. On observe souvent avec des reflets rubis. La mousse est moyennement faible à importante, blanc-cassé à légèrement brune ; elle peut avoir une faible tenue. Elle peut être trouble à basses températures, mais généralement une bonne à très bonne clarté quand elle se réchauffe. La couleur peut sembler avoir une belle profondeur, comme si vue à travers une épaisse lentille de verre. Le haut taux d'alcool et la viscosité peuvent être visibles dans les "jambes" lorsque la bière est tournée dans le verre.

Saveur

Fortement et richement maltée avec une saveur et une amertume du houblon prononcées en contre-poids. Le sucré du malt sur le palais est moyennement bas à moyennement haut, bien que la fin de bouche puisse être douce à plutôt sèche (variable avec le temps de garde). L'amertume du houblon peut être de moyennement forte à aggressive. Bien que fortement maltée, l'équilibre doit toujours tendre vers l'amertume. Les saveurs de houblon sont moyennes à élevées : n'importe quelle variété, mais des caractéristiques de houblons du Nouveau-Monde sont souvent présentes). Les esters fruités sont bas à moyens. La présence de l'alcool est détectable mais est bien intégrée dans l'ensemble. Les saveurs vont s'adoucir et décliner au cours du temps, mais toute note liée à l'oxydation doit rester indétectable (et est généralement masquée par les houblons). Elle peut présenter des saveurs de malt caramel ou de pain, qui ne doivent pas êtres trop élevées ; mais des saveurs de malts grillés ou brûlés seront inappropriées.

Corps

Un corps bien rond et onctueux  avec une texture veloutée, savoureuse (bien que le corps puisse s'amenuiser avec l'âge). La chaleur de l'alcool doit être détectable mais rester douce. Ne doit être ni sirupeux ni trop peu atténuée. La carbonatation peut être basse à modérée, dépendant de l'âge et du conditionnement.

Commentaires

Parfois connu comme "Barley Wine" ou "Barleywine style Ale" (ce dernier étant dû à des exigences légales plutôt qu'aux préférences des brasseurs).

Histoire

Il s'agit généralement de l'Ale la plus forte proposée par une brasserie, souvent associée avec l'hiver ou la saison des vacances, et millésimée. Comme de nombreux styles de bières artisanales américaines, ce style s'inspire d'exemples anglais mais en utilisant des ingrédients américains et présentant un profil houblonné beaucoup plus mis en avant. L'une des premières versions artisanales américaines était l'Anchor Old Foghorn, brassée pour la première fois en 1975. La Sierra Nevada Bigfoot, brassée en 1983, a posé le standard du style actuel mettant bien en avant les houblons.

Une légende raconte que lorsque Sierra Nevada a envoyé leur Bigfoot pour des analyses, le laboratoire aurait appelé et dit : "votre Barleywine est trop amer",
ce à quoi Sierra Nevada aurait juste répondu : "merci".

Ingrédients

Le malt Pale bien modifié doit être la colonne vertébrale de la mouture. Des malts spéciaux ou de caractère peuvent être utilisés. Les malts foncés doivent être utilisés avec une grande parcimonie sinon pas du tout, car la majorité de la couleur proviendra d'une longue ébullition. Les houblons du Nouveau-Monde sont habituels, bien que n'importe quelle variété puisse être utilisée en bonne quantité. On utilise en général une levure pour American ale avec une bonne atténuation.

Comparaison de styles

La version américaine du Barleywine tend à avoir une plus grande accentuation de l'amertume, de saveurs et arômes des houblons que le Barleywine anglais, et met en avant le plus souvent des variétés de houblons américains. Généralement moins foncé que les plus sombres Barleywines anglais (et sans les saveurs plus profondes des malts) mais plus sombre qu'un Barleywine anglais doré. Se différencie de la Double IPA par les houblons qui ne sont pas aussi extrêmes, le malt est mieux mis en avant, et le corps plus rond est souvent aussi plus riche. Le Barleywine américain a plus de sucres résiduels que la Double IPA, ce qui affecte sa buvabilité générale (une bière à siroter plutôt qu'à incurgiter).

En chiffres

DI 1080-1120
DF 1016-1030
 IBUs 50-100
EBC 20-37
A/V 8-12.0%

Exemples commerciaux

Avery Hog Heaven Barleywine, Anchor Old Foghorn, Great Divide Old Ruffian, Rogue Old Crustacean, Sierra Nevada Bigfoot, Victory Old Horizontal