Guide de styles BJCP/14C. Scottish Export

De Le Wiki du Brassage Amateur
Aller à : navigation, rechercher

modèle de fiche : 1.03

William's bros 80

Impression générale

Une bière maltée, généralement avec des notes caramels, peut-être un peu d'esters et occasionnellement un arrière goût de caramel au beurre. Les houblons ne sont utilisés que pour équilibrer et soutenir un profil malté qui peut varier de goût de céréale simple à un goût riche, toasté et caramel, mais il ne présente jamais un caractère torréfié, et encore moins un caractère de tourbe fumée.

Arôme

Faiblement à moyennement maltée, souvent avec des saveurs de pain toasté et de biscuit anglais, une saveur faible à moyenne de caramel et de caramel au beurre est autorisée. Une légère note fruitée est présente dans les meilleurs exemples du style. On peut trouver un arôme léger de houblons anglais traditionnels (terreux, floraux, orange-agrume, épicés...), par contre un arôme de tourbe fumée est inapprorié.


Apparence

De couleur cuivre clair à un marron très foncé, elle est limpide et sa mousse blanc cassé est faible à modérée.

Saveur

Clairement focalisé sur la base maltée avec des saveurs allant du malt pale, brioché, avec des touches de caramel, jusqu'à un malt richement toasté avec quelques accents torréfiés (mais jamais une saveur trop présente de torréfié), ou une combinaison des saveurs citées. Des esters fruités ne sont pas exigés, mais ajoutent de la profondeur, même s'il ne doivent jamais être trop présents. L'amertume des houblons est là pour équiilbrer la base maltée, et leurs saveurs plus élevées sont autorisées, particulièrement dans le cas de varitétés anglaises traditionnlles (terreuses, florales, agrume, épicées...). La fin de bouche varie de riche et maltée, à seche et au goût d grain. Une touche subtile de caramel au beurre est acceptable cependant, celle de sucre brûlé ne l'est pas. L'équilibre malt-houblon penche du côté du malt et une fois encore, la tourbe fumée est inappropriée.

Corps

Le corps est moyennement faible à moyen, la carbonatation faible à modérée. Elle peut être relativement riche et crémeuse jusqu'à sèche et au goût de grain.

Commentaires

Une ale surtout maltée qui fonde l'essentiel de son profil sur les malts spéciaux utilisés, et non pas sur le processus de brassage. Les malts ou sucres brûlés par la caramélisation lors de l'ébullition ne font pas partie du style traditionnel, ni même une présence trop envahissante de saveurs de caramel au beurre (butterscotch). Elle est le plus souvent servie à la pression, toute note fumée sera inappropriée, car par tradition les seules notes fumées ne pourraient venir que de la qualité de l'eau utilisée qui aurait pu traverser une couche souterraine de tourbe. Les Scottish Ale fumées devront être classées comme des bières classiques de style fumé.

Histoire

Voir le texte d'introduction de la catégorie.

Ingrédients

À l'origine étaient utilisés des malt Pale écossais, du maïs en gruau ou en flocons et des malts caramels pour la couleur, puis plus tard d'autres ingrédients ont été utilisés tels que les malt ambrés et foncés, crystal, malt de blé, ainsi que du malt grillés ou des sucres foncés mais uniquement pour la couleur et aucunement pour la saveur de ces 2 derniers ingrédients. L'ajout de sucres reste dans la tradition, ainsi qu'une levure neutre ou légèrement fruitée. Les malts fumés ou tourbés ne font pas partie du style authentique et donc inappropriés.

Comparaison de styles

Son profil est proche d'une Wee Heavy en plus léger.

En chiffres

DI
1040-1060
DF
1010-1016
 IBUs 15-30
EBC 26-44
A/V 3.9-6%

Exemples commerciaux

Belhaven Scottish Ale, Broughton Exciseman’s Ale, Orkney Dark Island, Pelican MacPelican’s Scottish Style Ale, Weasel Boy Plaid Ferret Scottish Ale