Guide de styles BJCP/10A. Weissbier

De Le Wiki du Brassage Amateur
Aller à : navigation, rechercher
Schneider Weiss Unser Original

Impression générale

Bière blonde allemande rafraîchissante au malt de blé avec une forte carbonatation, une fin de bouche sèche, moelleuse en bouche avec des notes de levures très caractéristiques aux parfums de banane et de clou de girofle.

Arôme

Les arômes phénoliques modérés à forts de clou de girofle et esters fruités de banane dont l'équilibre et l'intensité peut varier, mais les meilleurs exemples de ce type de bière sont bien équilibrés avec des arômes raisonnablement prononcés. Les arômes de houblons varient de faibles à absents et ceux propres au blé (qui peuvent être perçus comme des notes de pain ou de céréale) peuvent être présents alors qu'on ne doit percevoir aucun autre arôme de malts. D'autres touches aromatiques pouvant rappeler la vanille et/ou le bubblegum sont acceptables sans être indispensables et ne doivent surtout pas être trop prononcées voire dominantes mais peuvent ajouter à la complexité et l'équilibre général.

Apparence

Couleur blond paille à or foncé. Ces bières possèdent une mousse caractéristique : blanche, très dense et persistante. La haute teneur en protéines contenue dans le blé affecte la limpidité des versions non filtrées, bien que le niveau de trouble puisse être assez variable.

Saveur

Le goût faible à fort de clous de girofle et de banane, l'équilibre des phénols et esters peut varier mais les meilleurs exemples sont bien équilibrés. Les éventuelles notes légères de vanille ou de chewing-gum peuvent soutenir les saveurs de banane, la douceur, la rondeur et douceur mais si présentes elles ne doivent pas être dominantes. Les notes de pain et de grain apportées par le blé peuvent venir compléter les saveurs en touches légèrement maltées-sucrées. Les saveurs de houblon sont très faibles ou absentes et leur amertume faible à très faible. Ronde en bouche, savoureuse au palais avec une fin de bouche sèche, l'impression de douceur est plus due à l’absence d’amertume qu'à la réelle présence de sucres résiduels : un final sucré ou lourd rendrait la bière mois facile à boire.

Corps

Le corps est moyennement léger à moyen, jamais lourd, mais les levures présentes peuvent accentuer une impression de rondeur. La texture du blé renforce la sensation de moelleux, de crémeux évoluant vers un final léger et pétillant soutenu par une carbonatation forte à très forte : elle est toujours très effervescente.

Commentaires

Les weissbier sont des bières rafraichissantes, rapidement fermentées, faiblement houblonnées avec un goût unique de banane et de clou de girofle typique des levures utilisées. Elles vieillissent généralement mal et sont à déguster de préférence jeunes et fraîches. Les versions « mit hefe » sont servies avec les levures en suspension ; les versions « krystal » sont filtrées pour une parfaite limpidité. Généralement, les « krystal weizen » sont plus fruitées et moins phénoliques que les « weissbier mit hefe » parfois aussi appelées « hefeweizen », surtout aux Etats-Unis [sic].

Histoire

La Bavière possède une tradition de brassage de bière au blé remontant de plusieurs centaines d’années, quand brasser des bières de blé était un monopole réservé à la royauté bavaroise. Les bières de blé modernes remontent à 1872, quand Schneider en a commencé la production. Les weissbier blondes ne sont cependant devenues populaires que dans les années 60 et le sont encore largement aujourd'hui, en particulier dans le sud de l’Allemagne.

Ingrédients

Par tradition et dispositions légales, le malt de blé doit représenter au moins 50% des céréales utilisées, certaines bières montant même jusqu’à 70% ; le reste est généralement constitué de malt Pilsner. Le brassage par décoction est la méthode traditionnellement liée à ce style même si les brasseries modernes n'utilise plus cette pratique. Les levures de type « weizen » produisent ce caractère épicé et fruité typique de ces bières bien que des températures de fermentation élevées puissent affecter leur équilibre et produire des faux-goûts.

En chiffres

DI
1044-1052
DF
1010-1014
 IBUs 8-15
EBC 4-12
A/V 4.3-5.6%

Exemples commerciaux

Ayinger Bräu Weisse, Hacker-Pschorr Weisse, Paulaner Hefe-Weizen Naturtrüb, Schneider Weisse Unser Original, Weihenstephaner Hefeweissbier