La fermentationdépôt précoce au fond du seau...

Bloup ou pas bloup ?
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Vinnie
Ch'ti nouveau
Messages : 7
Inscrit depuis : 1 an 1 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Haute-Savoie

dépôt précoce au fond du seau...

Message par Vinnie »

Hello !

J'ai réalisé mon premier brassin ce lundi 5/04 à partir d'une recette tout grain pour 12L de chez saveur bière, pour une ambrée.
J'ai respecté au mieux les étapes, en adaptant pour ma marmite de 14L. J'ai ajouté 3L de cristalline au moment du refroidissement (je sais, sacrilège, mais un ami procède ainsi sans jamais avoir eu de mauvaise bière, donc j'ai tenté).
Refroidissement naturel : la marmite en inox dans un bain d'eau froide (mon eau domestique est à 9°C, vive la montagne). Refroidissement en 2h30 environ.

Mon barboteur faisait de beaux glouglous le soir même puis le lendemain à midi. Le fermenteur était dans ma cave, visiblement à 19°C.

Ensuite, le froid est arrivé. Je suis descendu voir le fermenteur ce matin, à J+3 donc. Plus d'activité dans le barboteur et les niveaux étaient presque égaux mais surtout 3 problèmes :
- pas de signe de Krausen (est-il apparu puis reparti entre temps et je n'ai rien vu faire ?)
- la température était passée à 17°C environ (probablement depuis 24h).
- j'ai un mega dépôt au fond du seau d'environ 1L

J'ai donc remonté le seau à l'appartement en espérant remonter la température vers 20/21°C.
La levure est une S33 et je lis sur certains sites qu'elle fonctionne bien entre 18 et 25° mais le fabriquant indique 15° minimum...

Pour finir, la densité initiale de ma recette était de 1,055 et j'ai obtenu 1,046. La densité finale n'est pas indiquée dans la recette.

Question à 12L donc : est-ce que mon dépôt, si important et si tôt, est normal ?

Dites-moi oui...

Merci d'avance !!
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 10950
Inscrit depuis : 9 ans 11 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 639 fois
A été remercié : 1232 fois

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Penn-Maen »

si tu insistes : Oui ;)

Blague dans le coin :
- tu devrais avoir une DF aux alentours de 1010 (je ne sais plus à combien atténue la S33)
- Le krausen : même pas une tite trace sur le coté ? ET comment tu sais qu'il est parti ?
- La S33 ici est une grosse, mais alors vraiment une énorme faignasse. Mme te bouffe tout ce qu'elle peut pendant 1 semaine, se tape une pause syndicale de 2 semaines, se réveille, grignote 2 ou 3 points tranquille pépère, se refait une pause clope. Tu te dis que c'est bon, tu embouteilles et cette saleté se réveille parce que soudainement elle se rappelle qu'il lui restait 2 ou 3 points à bouffer avant de partir en congés. Je pense que c'est une levure qui aime et a besoin de beaucoup de calcium, ce qui manque à ma flotte.
- le dépôt oui, c'est possible. Plus tu travailles salement surtout au niveau de la filtration, plus il y a du dépôt. C'est normal les premières fois, faut prendre ses marques. Le transfert avant embouteillage t'en débarrassera.

Si tu veux vérifier que ta fermentation est terminée, tu peux faire un test d'atténuation rapide (tardif, mais on fait avec) : tu prélèves le plus stérilement possible juste de quoi remplir ton éprouvette. Tu colles ça dans un erlen stérile. Tu bouchonnes et tu le mets dans un endroit à 23/25°C pendant 8 jours (un étagère au dessus d'un radiateur ça fait le job). Tu compareras à la mesure de ton fermenteur à celle de l'erlen.
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez ! :oops:

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
Vinnie
Ch'ti nouveau
Messages : 7
Inscrit depuis : 1 an 1 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Haute-Savoie

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Vinnie »

Mille mercis pour la réponse rapide !

Pour le Krausen, je ne dis pas que je sais qu'il est parti, je me demandais simplement si j'avais pu "louper" le moment où il était là puisque je n'ai pas vérifier mon seau tous les jours. Actuellement non je n'en ai pas, je regarderai en rentrant ce soir.

Pour le dépôt au fond, j'ai juste un peu paniqué parce que je ne pensais pas que ça pouvait arriver au bout de 3 jours seulement...
Avatar de l’utilisateur
Kapsul
Apprenti
Apprenti
Messages : 646
Inscrit depuis : 2 ans 6 mois
Je suis tuteur : oui
Brasseur : Amateur
Localisation : Reims
A remercié : 73 fois
A été remercié : 71 fois

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Kapsul »

Vinnie a écrit :J'ai ajouté 3L de cristalline au moment du refroidissement (je sais, sacrilège, mais un ami procède ainsi sans jamais avoir eu de mauvaise bière, donc j'ai tenté)
C'est quoi donc cette drôle d'idée :shock: ?

Je dis pas que cristalline vent des bouteilles contaminées mais tu prends le risque (modéré oui..) d'ajouter une eau non stérile à ton moût.

Une dilution (à l'eau bouillie) peut être nécessaire pour rabaisser une DI qui s'est un peu emballée, notamment en production pour tenir des données constantes (%ABV).
Mais là je suppose que ce n'est pas le cas et ca semble juste faire partie de ton process comme étant une étape à réaliser.
Bin c'est étrange..

Au pire si tu veux allonger ton brassin, prends le en compte dès le début dans le calcul des volumes, tu pourras ainsi mieux voir si tu es dans les clous sur tes densités.

PS : ne pas reproduire sans comprendre :wink:
Vinnie
Ch'ti nouveau
Messages : 7
Inscrit depuis : 1 an 1 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Haute-Savoie

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Vinnie »

Alors, pour te répondre, je ne reproduis pas sans comprendre :) J'ai juste fait court pour le propos, car ma question ne concernait pas vraiment cette étape.

L'idée vient d'un ami qui brasse comme ça, et qui ajoute environ la moitié de son eau finale en Cristalline (eau plutôt "neutre"). Ca permet de brasser plus de volume ainsi que de refroidir plus vite (il n'a jamais eu d'infection en 4 ans de brassins). Ca dilue oui en effet, mais lui comme moi ne sommes pas des chimistes du degré final :) On verra plus tard pour faire des recettes au poil de derrière :D Pour l'instant je veux juste avoir un process assez correct pour sortir ma bière, en restant assez "écologique" (oui oui, c'est aussi un de mes ojectifs, ne pas utiliser 5L de flotte pour un litre de bière, on peut rêver :) ). Pour tout te dire, le reste de mon eau est de l'eau du robinet et je ne cherche pas à la corriger de quelque manière, sauf pour le PH, j'ai ajouté un peu de jus de citron (deuxième hérésie :) ). Et au final j'étais dans les clous pour ma DI.

J'ai quand même beaucoup lu sur le sujet avant de m'y mettre, je te rassure :)

Pour ce qui est du risque de contamination, on parle d'ajouter 3L d'une eau potable en bouteille (donc peu de risque d'avoir des merdes quand même) à 11L d'une eau qui sort de son ébullition. Je me ferais peut-être avoir mais c'est aujourd'hui mon meilleur moyen d'avoir un bon rendement et un super refroidissement à moindre frais et surtout avec mon matos actuel :)

Mais promis je ferais un retour sur ce brassin qui, je suis sûr, sera largement imbuvable pour d'autres raisons ahahah.
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 10950
Inscrit depuis : 9 ans 11 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 639 fois
A été remercié : 1232 fois

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Penn-Maen »

qd on voit les chaines d'embouteillages on se dit qu'il y a moins de risques à utiliser de la cristalline que de l'eau du robinet.
Diluer post-ébu : ça se fait, notamment dans le cadre d'un brasage haute densité (et pas que chez les gros brasseurs). Il faut cependant veiller à recalculer les IBU, densité et EBC.

Il n'y a pas d'hérésie à être cohérent (ici, réduire le volume d'eau nécessaire au refroidissement). Pas plus qu'à utiliser un refroidissement naturel. Le jus de citron est un acide (avec du goût ;) )
Il n'y a pas UNE bonne méthode : il y en a autant que de brassams.
Il n'y a pas UNE bonne technique, il y en a juste des plus ou moins adaptés, plus ou moins risquées. Sans compter les techniques qu'on applique tous sans vraiment savoir pourquoi, qui viennent d'un autre temps ou d'une autre échelle (pro) mais qui ne s'appliquent pas aux brassams.

[HS]
Avis qui vaut ce qu'il vaut : il faut laisser aux religions le privilège du dogmatisme et de l'immobilisme idéologique. Tant qu'une méthode fonctionne, tant qu'on comprend ce qu'on fait et qu'on sait comment en tirer les enseignements en cas de pépin, pas de souci. C'est aussi comme ça qu'on avance : on découvre des choses "neuves" (mais pas toujours bonne hein ! :lol:)[/HS]
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez ! :oops:

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
Vinnie
Ch'ti nouveau
Messages : 7
Inscrit depuis : 1 an 1 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Haute-Savoie

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Vinnie »

C'est exactement ce que je pense. J'ai essayé de faire quelque chose de cohérent en partant du principe que mon matériel était contraignant :
Ma recette est pour 12L, et ma marmite fait 14L. Donc je fais mon empâtage avec 11L max, ce qui porte ma marmite à son maximum de capacité une fois le malt incorporé. Et c'est donc une densité haute.

Je rince ensuite avec 4L, ce qui me donne environ 13L pré ébu. Je finis l'ébu à 11L, je rajoute 3L de cristalline pour le refroidissement.

Quand je passe le tout dans mon seau, je retiens 2L de dépôt, donc j'ai 12L dans le seau.

Je suis presque bon sur la quantité, puisque je vais perdre encore un bon litre à l'embouteillage. Bref, je sais que mon process n'est pas idéal mais si je tire un peu plus de 10L en partant de ma marmite de 14 je suis déjà très content :)

Et j'ai du mal à trouver des kits tout grain pour 10L avec malt concassé donc je reste pour le moment sur ce 12L que j'ai trouvé.

Pour le citron, j'ai de toute façon pas remarqué une différence énorme dans mes mesures de Ph, sûrement dû au fait que j'avais peur de trop en mettre :).
Vinnie
Ch'ti nouveau
Messages : 7
Inscrit depuis : 1 an 1 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Haute-Savoie

Re: dépôt précoce au fond du seau...

Message par Vinnie »

Penn-Maen a écrit :si tu insistes : Oui ;)

Blague dans le coin :
- tu devrais avoir une DF aux alentours de 1010 (je ne sais plus à combien atténue la S33).
Hello, pour un petit update, je viens de prendre la densité à J+10, elle est à 1018. Il y a donc bien eu fermentation. Je reprends dans 2 jours pour voir si c'est stable. Est-ce que 1018 c'est possible ?

Ah, et mon densimètre ne flotte pas au milieu de mon éprouvette, il vient se caler sur un bord, ce qu'il ne faisait pas à la prise de DI. Ca me chagrine ahah, c'est normal ?

A plus !
Répondre