Brassage automatisébrewolution

Pour les adeptes du tout en 1 thermo-contrôlé-recirculé : braumeister, grainfather et autres installations amateurs ou artisanales.
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message : - Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique - Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique - Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité - Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités - Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants - Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé - Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
MaiselJeTaime
Ch'ti nouveau
Messages : 17
Inscrit depuis : 1 an 3 mois
Brasseur : Amateur

Re: brewolution

Message par MaiselJeTaime »

Bonjour à tous,
je reviens vers vous pour vous faire part de ma solution pour le fond, en espérant que ça puisse vous servir.

Tout d'abord je suis ravi de t avoir aidé elgwenho, et d'avoir pu contribuer moi aussi un peu à la communauté, parce que je suis tellement déficitaire à ce niveau :wink:


J'ai fait pas mal d'essais peu concluants pour finalement faire ça :D

calage fond (désolé pour la qualité de l image, j espère que ça va quand même)
Image

En fait je cale mon fourquet sur l anneau en bas , et je le fixe en haut avec un petit fil de fer que je passe dans le trou de mon fourquet, et dans la barre de soutient du panier.
Puis je tourne le fil de fer, afin d'exercer une pression, et je vérifie qu il n y a aucun jeu.
De cette façon, le fond est bien calé au fond, et il ne bouge pas d'un mm (à condition de bien serrer le fil de fer). Simple et efficace. (pas sûr que ça soit le cas de mes explications... :lol: )

De plus, comme l'anneau est au centre la pression exercée se répartie bien comme il faut, et on a pas un côté qui se lève.
(Validé sur 4 brassins, ça fonctionne bien).
Cependant, il faut avoir un long fourquet, et un petit trou dedans pour faire passer le fil de fer, élément important pour s'assurer que ça ne bouge pas du tout.

J avais pensé également à la solution proposée par Doudoche de mettre le fond à l envers, sans l essayer, parce qu'il me semblait qu'il risquait malgré tout de se soulever un peu et que ça allait passer quand même par dessous.
Mais peut être que c'est tout aussi bien, il y a probablement moins de prise si le fond est bien calé en bas, et j imagine que les bulles vont se créer au dessus du filtre, donc ça devrait effectivement être mieux qu'à l endroit, c'est clair. Mais j aurais quand même peur qu il se soulève un peu, même si plus discrètement...


Sinon autre problème chez moi:

Est ce que l un d entre vous à également des problèmes de maintient en température pendant ses paliers?

Parce que j ai un delta trop important.
Ex: Dernier brassin je voulais un palier à 66°C .
Mon point bas était 65.2 (ça c'est ok) mais mon point haut était 69.5 voir 70.
Après le point haut, ça redescend doucement,il semble que la chauffe se remet en marche une première fois vers 65.6 (je l entends, en tout cas je pense que c'est ça) mais c'est très court et ça continue de descendre jusque 65.2 et là ca chauffe vraiment, et ça monte très vite, jusque environ 69.5/70 , donc.

J'ai testé plein de réglages de recircu et rien n y a fait.
J'ai également testé différentes puissances, entre 800 et 1400 W .
De manière générale (mais j ai testé également de changer ce paramètre) je laisse environ 1 à 2 cm au dessus du filtre du haut, et je fais en sorte que le niveau ni ne baisse, ni ne monte (par réglage de la recircu).
Et j'évite que le mout rentre dans le trou de la tige télescopique (je ne le laisse jamais rentrer dans le trou, peut être que c'est ça le problème?) afin que la recircu se passe bien par les grains.

Je sais que Neo m avait dit avoir un delta d'un degré ou moins, et sur un de mes brassins, j ai également obtenu (pour un palier cible à 68) un delta de moins de 1°C (point bas 67.6, point haut 68.5 environ sur presque tout le palier).
Mais, d'une part, je ne sais pas du tout pourquoi ça a bien fonctionné cette fois là,
et d'autre part, une vingtaine de minute avant la fin de ce brassage, alors que je n avais rien touché, j ai eu malgré tout un point- haut à 69.8 et je suis resté plus de 15 mn au dessus de 69 pour redescendre à 68 en fin d empatage.

Comment est ce que ça se passe pour vous?
Est ce que vous pourriez m expliquer comment la recirculation joue sur le maintient de température, parce que je ne m explique pas le problème, ni théoriquement comment y remédier.
Est ce que vous avez une idée de ce que je fais mal ?

Merci d'avance et bon brassins :)
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1139
Inscrit depuis : 2 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 11 fois
A été remercié : 118 fois
Contact :

Re: brewolution

Message par neo64 »

excellent le calage :clap: :clap: :clap: :clap:

j'adore, je vais faire pareil simple efficace et non intrusif, le top !

Pour l'homogénéité de la température y a pas mal de paramètres à prendre en compte, mais voilà ce que j'ai pu observer :
Le premier élément important le ratio volume grain. On a essayé de mettre 18Kg de grain dans 48L d'eau on a eut les mêmes soucis que toi et ça c'est ressenti sur le rendement (quels rendements tu as peut-être que ça pourra nous aider).
Maintenant voilà comment je calcule : ratio = (VEmpatage - 12)/KgGrain

Si on prend sur notre recette avec beaucoup de grain ça fait : 2, c'est trop peu, il faut viser entre 2.5 et 3. Pour l'instant tant qu'on respecte cette règle on arrive à avoir un empatage très très stable sans rien toucher (+/- 0.5) sur la recette avec un ratio à 2 j'ai passé 1 H a chercher le bon réglage et j'ai pas réussi, avec des gros décrochages de température comme tu as constaté.

Ensuite voilà comment on procède : on met l'eau à chauffer, et on incorpore le malt kg par kg en remuant bien entre chaque ajout pour bien homogénéiser la maiche. On met le filtre par dessus, on ouvre la pompe à fond, on laisse monter l'eau à 2-3 cm au dessus du filtre ( mais je fais pas passer par le tuyau du milieu) et je baisse le débit de la pompe pour ne plus voir de remous en surface. Je met la puissance entre 800w et 1000w en fonction de la température d'empatage et je touche plus à rien (paliers programmés en auto) jusqu'au rinçage. En fait je contrôle vite fait la température (on embouteille le brassin précédent) mais depuis quelques brassins c'est nickel nickel.

Le concassage doit jouer, nous on concasse en écartant les rouleaux de 1-1.1 mm, mais j'ai pas tester plus que ça d'autre réglages. La correction pourrait aussi avoir un impact mais à mon avis faut d'abord bosser sur le ratio d'empatage.

Pour essayer d'expliquer les problèmes de température non homogène :
le thermomètre est en bas de la cuve, il détecte que le mout est trop froid => Il enclanche la chauffe. Là si la chauffe est trop puissante par rapport au débit de la pompe tu te retrouves avec du mout très chaud en bas de cuve. La pompe évacue ce mout et d'un coup tu te retrouve avec une subite baisse de température car le mout au dessus de cette "zone" chaude vient remplacer le mout chaud qui a été pompé => Il enclanche la chauffe et on recommence, on se retrouve avec des variation importante de température.

A mon avis il faut que la maiche soit la plus fluide possible donc on met un maximum d'eau à l'empatage. Ensuite faut trouver le bon réglage pompe/puissance de chauffe. Si ta maische et fluide ta pompe va tourner fort et donc la température sera homogène.

Faire passer le mout par le tuyau me semble une fausse bonne idée. En effet ça donnera certainement l'impression que la température est plus stable mais la température de quoi ? la température du liquide qui sera pris au fond, refroidi dans le circuit de la pompe et au dessus du tube, ce liquide va ensuite descendre directement au fond de la cuve et refroidir la "zone chaude". Sur la sonde de température ça fait le job mais ce qui nous intéresse c'est finalement la température dans le tube à malt ;)
journal bnb saison 3 : viewtopic.php?t=40049
insta @bnb.brewers
barbaresclub
Ch'ti nouveau
Messages : 213
Inscrit depuis : 2 ans 4 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : la defense
A remercié : 4 fois
A été remercié : 8 fois

Re: brewolution

Message par barbaresclub »

neo64 a écrit :Faire passer le mout par le tuyau me semble une fausse bonne idée. En effet ça donnera certainement l'impression que la température est plus stable mais la température de quoi ? la température du liquide qui sera pris au fond, refroidi dans le circuit de la pompe et au dessus du tube, ce liquide va ensuite descendre directement au fond de la cuve et refroidir la "zone chaude". Sur la sonde de température ça fait le job mais ce qui nous intéresse c'est finalement la température dans le tube à malt ;)
Pour esperer avoir de la stabilité dans la maische, il faut au minimum avoir de la stabilité dans le liquide en dessous et au dessus.
Certes recirculer à fond ne fera pas une stabilité ultime dans la maische, mais c'est juste mathématiquement certain que recirculer moins fort ne peut faire que pire.
Le seul inconvenient de la recirculation à fond est le risque d'oxydation à chaud, dont je n'ai personnellement rien à faire.

J'ai pu vérifier, sur tout type de recette, la temperature au coeur de la maische est encore plus stable si on recircule à fond que si on reduit pour ne pas déborder.
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1139
Inscrit depuis : 2 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 11 fois
A été remercié : 118 fois
Contact :

Re: brewolution

Message par neo64 »

barbaresclub a écrit : J'ai pu vérifier, sur tout type de recette, la temperature au coeur de la maische est encore plus stable si on recircule à fond que si on reduit pour ne pas déborder.
Comment t'as fait pour mesurer ? ça m'intéresse !
journal bnb saison 3 : viewtopic.php?t=40049
insta @bnb.brewers
barbaresclub
Ch'ti nouveau
Messages : 213
Inscrit depuis : 2 ans 4 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : la defense
A remercié : 4 fois
A été remercié : 8 fois

Re: brewolution

Message par barbaresclub »

neo64 a écrit :
barbaresclub a écrit : J'ai pu vérifier, sur tout type de recette, la temperature au coeur de la maische est encore plus stable si on recircule à fond que si on reduit pour ne pas déborder.
Comment t'as fait pour mesurer ? ça m'intéresse !
En remontant le tuyau telescopique, puis retirer le filtrant du haut de panier puis utilisation d'un thermometre tel que celui-ci pour aller au coeur de la maische :
https://www.pro-chef.fr/thermometre-min ... -250c.html
Bien sur en stoppant la pompe le temps de faire cela (1minute).
MaiselJeTaime
Ch'ti nouveau
Messages : 17
Inscrit depuis : 1 an 3 mois
Brasseur : Amateur

Re: brewolution

Message par MaiselJeTaime »

Bonjour à tous,

Merci Neo, pour ta réponse détaillée.

Pour mon rendement, je sais pas trop le calculer, car pour le moment je n'utilise pas de logiciel de brassage, et je navigue à vue (de nez) pour le moment.
J ai téléchargé BS, mais j ai passé la période d'essai gratuit depuis un moment, sans avoir eu le temps de tester.
Et comme je passe déjà bcp bcp de temps à brasser, tester, bricoler, m instruire sur ce forum et ailleurs (et accessoirement travailler) , je n ai pas le temps d apprendre à m en servir, ce qui fait que je ne l ai pas (encore) acheté.

Concernant la mouture du grain, j ai un moulin à double rouleau acheté sur Ali, il possède 3 graduations: 0.1 / 0.05 / 0.025
A priori je dirais que c'est exprimé en cm. Donc ça donnerait 1mm / 0.5mm / 0.25 mm
Moi je mouds entre 0.05 et 0.025 (graduation origine) il me semble que c'est ok (y a un peu de farine mais pas trop, y a les ecorces et du grain cassé).

Sur ma graduation 0.1 (qui correspondrait donc à 1mm, soit à ta mouture) le grain est cassé très très grossièrement, sans aucune farine (loin s en faut) donc, j imagine que ce n'est pas ce que tu obtiens toi, ça doit être une question de calibrage sur mon moulin, ou d'unité utilisée, je ne sais pas.

Concernant ton calcul de ration (VEmpatage-12)/kgGrain Pourquoi -12? C'est le fond mort? (moi sur ma bécane je l ai mesuré à 10L, mais j ai pu me tromper). Ou alors c'est autre chose?

Sur ma dernière recette (exemple que j ai donné, avec mes problèmes de température), j ai mis 34.6L à l empatage, pour 7.8KG de grain.
Soit, avec ta formule: (34.6-12)/7.8= 2.897 Ca reste dans les clous

Pour ma recette ou ça avait plutôt bien fonctionné,
ça donnerait: (22-12)/4.8= 2.083 ca n'est plus dans les clous (et pourtant ça a bcp mieux fonctionné question delta de température ... :shock: Mystère mystère
J avais moulu de la même manière que d'habitude.

Une autre recette ou j ai eu exactement le même problème que sur ma dernière recette (et les mêmes delta presque exactement)
ca donne (26.8-12)/4.16= 3.557 (j ai mis plus d eau en prévision d une ébu plus longue)
Avec toujours même mouture de grain

Je note également que le volume d'empatage brut (indépendamment du ration avec le grain) ne semble pas jouer non plus, puisque j ai eu le problème que ce soit avec 34L ou 26L, et que ça a plutôt bien fonctionné (sauf en fin d empatage) sur 22L seulement.

Donc il semblerait que ça vienne d'autres paramètres.
D'ailleurs à ce sujet, je viens de penser que mes 2 brassins à problème étaient des hefeweiss (donc utilisation à 50% de malt de blé) alors que celle qui a plutôt bien marché était une stout 4 grains orge. Y aurait il un rapport?? :think:


Concernant la recircu, les problèmes que j ai eu ne sont pas tant une température trop basse (je n ai jamais eu plus de 1°C de moins que ma température cible, sur aucun de mes brassages, en général je suis à -0.5°C en point bas).
Au contraire, j ai eu des points hauts à +4°C .

Ce que j observe:
J atteins mon palier, la température redescend doucement (normal) quand elle atteint -0.4°C sous la température cible,j entends un clic synonyme de chauffe (enfin c'est ce que je crois) mais ça continue à descendre encore un peu, et là reclic, ca re-chauffe, sauf que ça monte (très vite) jusque +4°C au dessus de la cible.
Là, ça redescend doucement (normal, chauffe coupée) jusque -0.4 sous la cible, et c'est reparti (pour un +4°C).

Une question que je me pose: pourquoi lors de la première tentative de chauffe (de ce que je crois) la température continue à baisser? Il me semble que lorsque les choses avaient fonctionné, la température remontait dès cette première chauffe, et donc remontait doucement, mais je n en suis pas sûr. Est ce que , vous aussi, entendez 2 actions de chauffe ?

Ce qui pourrait être possible, si je ne tiens pas compte de cette histoire de première chauffe inefficace:

l utilisation de blé filtre trop l'eau moins chaude qui est au dessus, qui ne redescend donc pas assez vite pour tempérer le réchauffement de celle qui est au dessous.
La solution serait peut être de recirculer à fond, et passer par le trou du tube telescopique pour refroidir l eau du dessous.

Autre solution: enlever le filtre du dessus, et brasser au pellet tout du long...

Le problème de la première solution: si l eau passe par le trou du tube télecopique, elle ne passe pas par la maiche, donc j ai peur que le rendement soit plus mauvais, la maiche se retrouvant trop "à sec".
Le problème de la deuxieme solution: j ai acheté une cuve automatique! Donc elle fait pas le taf, là...

Merci à tous pour votre aide, et vos contributions (que ce soit sur ce post ou ailleurs) , je sais que le forum est fait pour ça, mais la bienveillance et l entrraide sur ce forum, ça fait vraiment plaisir :)

Bons brassins (et bonnes dégusts) :drunken:
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1139
Inscrit depuis : 2 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 11 fois
A été remercié : 118 fois
Contact :

Re: brewolution

Message par neo64 »

salut,

12 ça correspond à l'espace entre le fond de ta cuve et le bas de ton tube à malt, l'eau qui se trouve là n'est pas dans le malt donc si on calcule une pseudo viscosité en L/Kg il faut enlever ce volume de 12L (sur une beacon 70).

Le clic c'est le relais donc effectivement ça déclenche la chauffe par contre y a de l'inertie, à mon avis le deuxième clic c'est le relais qui s'arrête car t'es déjà trop haut en température, ça continue de monter car là aussi il y a de l'inertie. L'afficheur on sait pas tous les cb il se rafraichis possible qu'il y ai un léger LAG entre ce qui s'affiche et ce qui se passe dans la cuve.

J'ai pas les graduation sur mon moulin mais je peux de conseiller ce truc simple : règle l'écartement de tes 2 rouleaux sur l'espacement d'un carte de crédit ou à 1 mm si t'as un gabarit pour les bougies. Pour moi tu devrais éssayer de concasser plus gros, au moins une fois pour voir.

Je remarque très souvent que les gens concassent très fin, en BIAB on s'en fou mais avec nos cuves on a beau dire que "c'est un peu comme en biab" la taille des trou du panier à malt si y a de la farine ça passe. Si on met trop de farine dans notre maiche ça peut colmater le filtre et générer la recirculation, créer un dépôt sur la résistance et cramer, créer des dépôts sur la sonde et fausser la mesure. Les différences que tu as constaté sur tes brassins, si j'ai bien suivi c'est avec des malts différents. Là aussi on a remarqué qu'avec un même réglage de rouleau on a un résultat différent entre une pale ale château et un marris otter, et encore c'est le malt de base, le froment réagit aussi différemment, bref chaque grain est différent, après j'ai pas envie de faire différents réglages à chaque grain, bref faut essayer de trouver un bon compromis.

Pour les logiciels va falloir t'y mettre, alors avec beersmith t'as commencé par la face nord, disons que c'est certainement le plus complet mais c'est pas le plus simple. Commence avec littlebock, tu peux faire quelques recettes gratuitement, c'est suffisant pour démarrer (et plus si affinité). ça sera quand même mieux de garder un suivi de tes recettes et de calculer tes rendements. Alors moi je suis pas un fana du rendement à tous prix mais déjà ça permet d'avoir un indicateur pour savoir si ton empatage s'est bien passé ou pas. Par exemple le calcul du rendement m'a permis de voir que mon moulin s'était déréglé une fois et aussi de confirmer qu'à 18Kg de malt on arrivait plus à empâter correctement (même si j'avais aussi vu des variations de température bizarres).

D'ailleurs y a quelqu'un qui a essayé ici avec 18Kg de malt ? Juste pour savoir si c'es moi qui en ai chié ou la cuve qui est pas adapté, je serai curieux d'avoir un retour sur votre poids max de malt, volume d'empatage et rendement pour préparer ma prochaine DIPA

A+
journal bnb saison 3 : viewtopic.php?t=40049
insta @bnb.brewers
Hush
Brasseur
Brasseur
Messages : 1313
Inscrit depuis : 15 ans 3 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 78
A remercié : 28 fois
A été remercié : 139 fois

Re: brewolution

Message par Hush »

Bonjour,
MaiselJeTaime a écrit :Concernant la mouture du grain, j ai un moulin à double rouleau acheté sur Ali, il possède 3 graduations: 0.1 / 0.05 / 0.025
A priori je dirais que c'est exprimé en cm. Donc ça donnerait 1mm / 0.5mm / 0.25 mm
Moi je mouds entre 0.05 et 0.025 (graduation origine) il me semble que c'est ok (y a un peu de farine mais pas trop, y a les ecorces et du grain cassé).
Les graduations sont indiquées en pouce entre 0.05 et 0.025 pouce ça fait entre 0.13 mm et 0.06 mm. On donne en général comme valeur de départ autour de 0,04 pouce soit 0.1 mm donc tes valeurs sont bonnes. On vérifie que l'on ne fait pas trop de farine et qu'il ne reste pas de grains entiers non écrasés, comme tu l'indiques.
Si tu motorises ton moulin, il faut éviter de tourner trop vite, de mémoire entre 150 et 200 tours/minute.
Hush
MaiselJeTaime
Ch'ti nouveau
Messages : 17
Inscrit depuis : 1 an 3 mois
Brasseur : Amateur

Re: brewolution

Message par MaiselJeTaime »

Bonjour à tous,
alors, j ai refais un brassin avec notre fameuse brewster, et c'était un peu la cata, mais, peut être que ça va faire avancer le shmilblick.
D'abord , merci pour vos réponses:
neo64 a écrit : 12 ça correspond à l'espace entre le fond de ta cuve et le bas de ton tube à malt, l'eau qui se trouve là n'est pas dans le malt donc si on calcule une pseudo viscosité en L/Kg il faut enlever ce volume de 12L (sur une beacon 70).
Est ce que tu es sûr de ta mesure Neo, parce que sur ma beacon 70, j ai mesuré (et remesuré encore aujourd hui) un peu moins de 10L (soit un poil moins que 2 grosses bouteilles d eau de 5L chacune. Bizarre, peut être que, comme mon fond filtrant qui est différent, j ai également un modèle légèrement différent concernant le volume mort de bas de cuve? Ca me parait plus étrange, quand même.

Concernant la mouture, merci Hush pour tes précisions,
Hush a écrit :Les graduations sont indiquées en pouce entre 0.05 et 0.025 pouce ça fait entre 0.13 mm et 0.06 mm. On donne en général comme valeur de départ autour de 0,04 pouce soit 0.1 mm donc tes valeurs sont bonnes. On vérifie que l'on ne fait pas trop de farine et qu'il ne reste pas de grains entiers non écrasés, comme tu l'indiques.
Si tu motorises ton moulin, il faut éviter de tourner trop vite, de mémoire entre 150 et 200 tours/minute.
Je me permets de te faire remarquer ta coquille, au cas où des brassams aient l'idée (étrange) de moudre à 0,1mm: 0,05 et 0,025 pouce ça fait plutôt entre 1.3 et 0.6 mm (je pense que tout le monde l avait compris, mais on sait jamais :D
En tout cas, ça indiquerait que mes problèmes de delta de température ne viennent pas de là.

Donc aujourd hui j ai testé un brassin avec 12.8 Kg de grains (je vais faire un test avec les 18Kg, Neo, mais pas avant un mois, je dirais, je vais être un peu à court de malt et de temps)

Avec:
-4.27 kg de pils
-3.35 kg de goldswaen 175 EBC
-1.6 kg de Cara Munich
- 1.31 kg de malt de blé
-1 kg de carafa
-0.86 kg de Carahell
- 0.32 kg de Pale Ale

J ai empaté ça avec ( 32L ( soit 2.5L/kg) + 9.8L de volume mort) = 41.8 L de volume total d' empatage.

Et c'est là qu on va commencer à rigoler:

J ai voulu faire un palier à 63°C pendant 30mn.
Déjà j ai eu des deltas de fou: 61°C au plus bas, 77°C au plus haut. La recirculation était entre max et min, je dirais, et ça passait quand même par le trou (maiche trop compacte, je suppose, pour laisser passer autant que ce que la recircu, même assez basse, renvoyait.

Et là j ai pensé au post de Barbaresclub: homogénéiser l eau du dessous avec celle du dessus serait la clef (et je suis d accord, ça parait logique).

Du coup, je prends la température du dessus: 55°C! Grosse (et mauvaise) surprise pour moi! Bien stable, en revanche, pas de Delta, ici, on était toujours à 55°C quoi que me dise la cuve en bas, qui me donnait alors des valeurs comprises entre 61 et 79 (quand même...)

Je mets un deuxième thermomètre, pour contrôler, il me dit pareil (ou presque): 56°C et ça bouge pas d un poil

Pendant ce temps, mon palier à " 63°C " est fini, je passe à un palier à 68°C

Mais cette fois, je recircule davantage (à bloc, ou presque) et ma température du haut commence à monter doucement, jusqu à atteindre 66/67°C mais il a fallu un petit moment, hélas je n ai pas bien noté les temps de tout ça, je suis désolé car "l expérience" manque beaucoup de précision).

Ce qu on peut malgré tout en conclure, c'est qu augmenter la recircu homogénise bien la temp du bas et celle du haut, ce qui ne peut être qu une bonne chose, à mon avis.(et comme l a dit Barbaresclub)
Et que contrôler sa température en haut, et l ajuster avec la recircu, est certainement une bonne idée.

Je précise que malgré la recircu à fond ou presque, j ai eu des écarts (selon la machine, en bas, donc) compris entre 66.5 et 70 ce qui est mieux, mais est encore énorme comparé à Neo qui arrive à avoir un Delta >1°C (mais comment tu fais!!! :shock: je veux ton savoir faire!)

Cependant, en haut, la température est stable et d'environ 67°C.

Comme j ai estimé que mes paliers étaient complètement pourris, j ai donc rajouté 50mn à mes 50mn initiaux à 68°C

Je vais vous donner tous mes chiffres et données, comme ça vous pourrez, si le coeur vous en dit, voir si ce brassage est aussi ******** que son déroulement le laisse présager...

J'ai rincé avec 12L

et obtenu

40L pré ébu environ en laissant égouter (très) longtemps (+de 2H rinçage compris).

Densité pré ébu: 1056

1H20 d'ébu 2500/3000W (je voulais de l évaporation)

DI 1067 pour 34.5L en fermenteurs.(pertes en liquide dans la cuve 25cl environ, + le dépot au fond de cuve).

Voilà, en espérant avoir fait avancer un peu cette question de gestion et d'écarts de températures...

Pour le moment, il me semble, après 5 brassins sur cette bécane (ok, c est très peu), que son maniement est un tantinet plus compliqué que ce que les belles vidéos de la marque laissent penser...
Entre le fond qu on doit bidouiller et ces écarts de températures...
Je ne sais pas si c'est la même chez la concurrence, et peut être que c'est moi qui ne suis pas doué (c est même très possible :? ), mais quand même, je pensais naivement avoir un outil plus facile à utiliser et plus précis.
Mais je garde espoir de dompter la bête un jour, et en attendant, ma première bière avec la brewster est quand même très à mon goût :D (d'ailleurs mon avis est que la fermentation est plus cruciale que le brassage, au final ;) )

Merci d'avance pour vos réponses et votre aide.

Bons brassins, et bonnes dégusts!
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1139
Inscrit depuis : 2 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 11 fois
A été remercié : 118 fois
Contact :

Re: brewolution

Message par neo64 »

salut,

12L je l'ai récupéré sur un profil sur internet, ça me parait pas déconnant s'il y a 10L entre le faux fond et le bas du panier, y a aussi un volume mort entre l'extérieur du tube à malt et la cuve 12L ça me parait toujours une bonne approximation.

A mon avis tu ne met toujours pas assez d'eau dans ton empatage. Tu rinces avec cb de litres d'eau ?

-Tu a bien remué entre chaque kg de malt ajouté avant de lancer l'empatage ?
-Tu as concassé à combien ?
-Tu a empâté avec quelle puissance ?

Alors j'ai aussi un manteau isolant sur ma cuve, mais bon j'avais une température d'empatage stable avant de l'installer donc on sort ce truc de l'équation. Par curiosité t'habites où ? On peut avoir des soucis de viscosité de maiche avec des grosses carence en calcium et un Ph vraiment trop haut. Bon à mon avis c'est pas ça, mais si tu me dis où t'habite on pourra regarder si t'es pas dans des valeurs extrêmes au cas où...
journal bnb saison 3 : viewtopic.php?t=40049
insta @bnb.brewers
Répondre