La fermentationFermenter sans filtrage question urgente

Bloup ou pas bloup ?
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Yanos92
Ch'ti nouveau
Messages : 76
Inscrit depuis : 7 mois
Mon équipement : Marmite standard 9L + BIAB
Fermenteur en verre de 8L
Mini-chambre de fermentation DIY avec Peltier
Brasseur : Amateur
Localisation : Issy Les Moulineaux
A remercié : 34 fois
A été remercié : 3 fois

Re: Fermenter sans filtrage question urgente

Message par Yanos92 »

C'est amusant comme ce vieux post rejoint des questions que je me pose en ce moment :
- Dois-je améliorer mon process du refroidissement (cuve d'ébullition dans mon évier rempli d'eau froide) en achetant un serpentin ?
- Dois-je au contraire tendre vers du "no chill" ?
- Comment faire un whirlpool en cas d'utilisation d'un serpentin ou si on verse directement son moût chaud dans son fermenteur ("no chill") ?
- Un whirlpool est-il vraiment utile ?

Et finalement, je vais finir par croire que mon "process" actuel n'est pas si déconnant que ça :
- Je place ma cuve d'ébullition dans mon évier rempli d'eau
- Je fais mon whirlpool
- Je change l'eau 1 ou 2 fois en l'espace de 2 heures, pour descendre sous les 30°C environ
- Je transfert le moût dans mon fermenteur à l'aide d'un auto-siphon placé sur le bord de ma cuve.
  • là, le but est surtout de ne pas embarquer trop de déchets de houblon
  • par contre, je ne cherche pas (ou plus) à filtrer la totalité du trub. Au contraire, je fais reposer la base de mon syphon sur le fond de ma cuve, ce qui me fait embarquer "mécaniquement" 200 à 500 ml de trub dans le fermenteur (pour un brassin de 6/7 litres)
- Je place mon fermenteur dans ma chambre de fermentation pour la nuit, afin de descendre à 20°C
- J'ensemence le lendemain matin...
Prochains brassins : Triple Belge, Gose framboise, Imperial Stout (double mash), West Coast IPA
Répondre