Micros et PicosBrasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Les constructions maison de micro, pico, nano brasseries... de nos leonard de vinci en herbe !
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 10950
Inscrit depuis : 10 ans
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 639 fois
A été remercié : 1232 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par Penn-Maen »

ne psychote pas !
Grossièrement, il y a deux types de brasseurs :
- ceux qui brassent avec une install qu'ils ont murement réfléchi, dans laquelle ils ont investi
- les autres...

Les premiers, généralement, sont des brasseurs aguerris, qui ont souvent de l'expérience et savent ce qui leur convient, qui maitrisent parfaitement leur technique, et qui ont donc conçu leur bécane pour coller à leur façon de travailler.

Les autres, soit sont en recherche, soit sont parti sur un modèle "existant" et tentent d'adapter leur technique au matos. A terme, c'est AMHA un mauvais choix. On ne compte plus le nombre de brasseurs qui ont commencé avec un truc "comme les copains" puis ont modifier l'install car telle ou telle chose ne leur convenait pas. Par exemple, certains ont commencé avec des trucs type 3 cuves avec bruleurs + réverdoir + pompe et tutti quanti pour faire plein de chose (multipalier, décoction, recirculation "automatique", etc). Puis, avec le temps, ils ont simplifié, modifié, etc. D'autres ont fait le chemin inverse. Il me semble qu'un brassam du forum est même passé d'un système très complexe au biab, pour finalement revenir à un système "automatisé" façon Grain-father. Un autre exemple : pas mal de brassams semblent abandonner le multi pour passer au monopalier, alors que d'autres ne jurent plus que par la décoction...

Tout ça pour dire qu'en commençant à brasser, le plus important c'est de tester "à pas cher" diverses approches, un peu à la root, de garder celles qui nous plaisent, et seulement ensuite de (s')investir dans la construction d'une pico, un truc 100% adapté à sa façon de travailler :D
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez ! :oops:

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
Avatar de l’utilisateur
Gamb
Brasseur
Brasseur
Messages : 1721
Inscrit depuis : 11 ans 4 mois
Mon équipement : Pico "v2.1" 80L max - 3 cuves, gaz, manifold et contre-courant :
http://gamb.fr/pico2.php
Brasseur : Amateur
Localisation : Revel 31 (lorrain d'origine !)
A remercié : 106 fois
A été remercié : 118 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par Gamb »

Penn-Maen a écrit : Tout ça pour dire qu'en commençant à brasser, le plus important c'est de tester "à pas cher" diverses approches, un peu à la root, de garder celles qui nous plaisent, et seulement ensuite de (s')investir dans la construction d'une pico, un truc 100% adapté à sa façon de travailler :D
Superbement résumé ! J'ajouterai que comme on ne pas peut tout tester en matos, il faut pas hésiter a aller voir le matos en action des autres brasseurs.
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Bon, ben comme j'en ai déjà peut-être trop acheté, je vais "faire avec ça" (2 cuves, un bruleur, 3 seaux, un refroidisseur... ça fait déjà trop ?), et voir venir.

Brassage d'une dubbel samedi si tout le matos est arrivé...
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 10950
Inscrit depuis : 10 ans
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 639 fois
A été remercié : 1232 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par Penn-Maen »

ça fait déjà trop ?
quand j'ai vu comment je galérais à maintenir un palier en chauffe directe, je suis passé en cuve isolée (un seau littéralement "coulé" dans du polyuréthanne). Résultat : entre 0.1 et 0.5 °C/heure de perte...
Quand j'ai vu que mes bières en mono étaient aussi mauvaises que celle en multi, j'ai arrêté le multi (ou presque) :mrgreen:

Après, c'est une histoire de choix, de préférence, etc...
Certains veulent un truc qui clignote de partout, d'autres s'en foutent.
Certains cherchent une grande automatisation, d'autres pas.
Certains veulent un machin qui met des étoiles dans les yeux des visiteurs, d'autres préféreront un truc moche mais fonctionnel.
Certains auront une cuve = une fonction, d'autres utiliseront un sac de toile + une marmite pour tout faire (y compris la fermentation).
Certains préférerons sortir la CB pour avoir un truc rutilant et fonctionnel out of the box, d'autres passeront des WE à souder, assembler, meuler, peindre avec du matos de récupération.

Tu peux adapter ta technique à ton matos, mais d'expérience, c'est beaucoup plus confortable (pas forcément plus simple) d'adapter son matos à sa technique. Le matériel, ça se modifie ; le confort, par contre ...
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez ! :oops:

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Première après-midi de bricolage après réception de la première volée de matériel...

D'abord montage des vannes.
Elles me semblent bien dures, mais bon, ça va peut-être se faire.

Ensuite montage "à blanc" du support pour éviter d'écrabouiller la plaque électrique... Ou de se retrouver la maische sur les basquets...
J'avais ouvert un post avec mes petits soucis de différence de diamètres.

Petit bricolage pour soutenir la cuve. La plaque électrique sera sur des tampons en liège pour assurer le contact avec la cuve.
170288.jpg
Une petite vue d'ensemble...
170289.jpg
La plaque et les supports sans la cuve.
170291.jpg
Détail des supports.
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Pour l'ébu, j'ai pris un brûleur 8kW chez Auchan...

Je l'ai customisé un peu pour assurer la stabilité de la cuve...
170294.jpg
170296.jpg
Les 3 butées sont prises par les vis de montages des 3 pâtes.
Elles sont faites avec 2 équerres, une grande un petite, un peu retaillées et assemblées par rivet pop (j'ai essayé 1, c'est pas assez, faut bricoler pour en mettre 2).
J'ai un peu tordu la grande équerre pour rendre la partie supérieure horizontale.
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Le faux fond (presque) en place dans la cuve matière...
Il est monté avec un bobine de 40mm, donc au premier test de vidange j'ai moins de 20cl de fond perdu.
170292.jpg
Le coude de sous-tirage dans la cuve ébu...
Là il me reste quasi rien au fond (70ml)... Par contre je me demande si c'est une bonne chose.

Peu d'espace entre le fond, donc vitesse d'écoulement élevée, donc ça risque d'attirer la *** qui devrait être au milieu.
A voir.
170301.jpg

J'ai aussi fabriqué le "machin" pour le rinçage. Me suis dégonflé pour faire un truc arrondi... Exactement comme il ne m'en faudra qu'un mètre, j'ai acheté un mètre de cuivre écroui et pas une bobine de 5m de cuivre recuit...
Je pense pas que ça se torde facilement (voire pas du tout).
Donc j'ai soudé une [s]hexagone[/s] octogone avec des raccords à 135°.
170297.jpg
170298.jpg
A noter, j'ai alterné "trou en bas" et "trous à 15/20° à l'intérieur"... Je ne sais pas si ça changera quelque chose.
Dernière modification par jmc34 le 25 sept. 2017 8:17, modifié 1 fois.
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Et voici une première mise en situation "à blanc" (et à l'arrache) de la cible.
170299.jpg
Non, ce seau ne sera pas utilisé pour le rinçage au final :D.

Normalement premier brassage en fin de semaine dans cette configuration.
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Ah oui, j'ai aussi fait une essai de chauffe avec la plaque électrique et en 20mn, j'ai monté 10l d'eau à 22° à 48° soit +26°.

Ca ira bien je pense pour maintenir, par contre peut-être un peu lent pour un mash out... A expérimenter.
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Avatar de l’utilisateur
jmc34
Ch'ti nouveau
Messages : 105
Inscrit depuis : 5 ans
Brasseur : Amateur
Localisation : Près de Montpellier
A remercié : 4 fois
A été remercié : 2 fois

Re: Brasserie Vaillant : pico gravitaire 20l évolutive

Message par jmc34 »

Ce week-end premier brassage en mode "bricolage"... Du bon, du moins bon, des choses apprises (c'est sakèbon).

J'ai commencé à mettre en place vers 13h.

Le temps de tout installer et de recouper / ajuster quelques bricoles, j'ai mis mon eau d'empatage en chauffe à 14h.
170302.jpg
L'empattage se passe plutôt bien et j'arrive à maintenir la température à +/- 1° en régulant "à la main".

Je fais les un essai de recirculation [voix C8 FUD ON]et là, c'est le drame... rien ne sort du tuyau... que vont-ils faire... comment résoudre le problème qui se dresse devant eux au pire moment[voix C8 FUD OFF].
En désespoir de cause, je souffle dans le tuyau, je remue, rien n'y fait.

En dernier ressort, je transvase ma mèche dans un seau...

Le dessous du filtre bombé est rempli de grain... "Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre...".

En fait avec mon empilage support / plaque / cuve, la plaque électrique est trop haute, le fond de la cuve se bombe (vers le haut) et comme j'ai voulu faire le malin et être meilleur que tout le monde avec un espace "bobine de sous tirage"-"fond de cuve" minimum, cet espace est devenu "négatif" : le fond de la cuve s'est "tordu" vers le haut, il a d'une part bouché la bobine de sous-tirage et aussi fait remonté les bords du faux fond (ce qui explique que le grain soit passé dessous).
Leçon #1 : faut pas essayer de faire mieux que tout le monde quand on est un noob.
Leçon #2 : le fond perdu en cuve d'empattage on s'en tape, c'est de l'eau.

J'ai "perdu" 45mn dans l'histoire.

Je mets mon eau de rinçage en chauffe (cuve ébu) [/ pas_de_photo].


Je retransvase ma mèche dans la cuve d'empattage, j'essaye le mash out...
Au bout de 15mn, j'ai péniblement gagné 4°, je laisse tomber le mash out.

Leçon #3 : pour faire vraiment varier la t° de la mèche, va falloir faire mieux, soit en puissance soit en transmission d'ycelle.

Rinçage...
Je passe au rinçage... Je recircule quelques pichet sans obtenir un moût clair... Avec les outrages que j'ai fait supir à la mèche y sont probablement pour quelque chose.
J'arrête le rinçage quand j'ai 24l dans la cuve d'ébu.
Leçon #4 : ne pas faire chier la mèche...
170303.jpg
Ca se passe pas trop mal pour le rinçage. Le seul truc pénible c'est que le tuyau en tre le seau et le "truc" de rinçage est trop rigide et empêche de bien le positionner.
Leçon #5 : trouver un tuyau plus souple pour alimenter le rinçage & bien régler le niveau pour que toute la périphérie soit alimentée.
170304.jpg
L'ébu ne se passe pas trop mal à part un joli débordement au moment où je mets les premiers houblons...
Leçon #5 : voir comment éviter le débordement au moment d'ajouter le houblon (tous se houblon séché sur les bord de la cuve ou autour du brûleur ça fait mal au coeur)...
170306.jpg
Au bout d'un heure d'ébu, j'attaque le refroidissement, au toucher (t° en sortie) je me rends compte que je dois "bouger" le refroidisseur en permanence pour que ça fasse effet (que l'eau en sortie reste chaude).
170309.jpg
Je tombe à 27° en 30mn... Il est 19h15, la lumière tombe (photos au flash).

Je transvase...
170314.jpg
Prise de densité 1080 pour 1072 attendu.
170310.jpg
J'ensemence avec 2 paquet de Mangove M37 préalablement réhydratés.

Il me reste ça au fond de la cuve (whirlpool lancé avec le refroidisseur en fin de refroidissage (refroidissement ?)...
170316.jpg
Nettoyage etc, je fini à 20h30.

Leçon #6 : trouver une organisation de la journée qui permette de commencer le matin

Bon pas mal de choses validées (orgnaisation/architecture de la pico), pas mal de choses apprises (c'est bien).

Si tout ça est buvable (pas infecté, pas oxydé, pas ce-que-tu-veux-qui-a-merdé) il y a un dieu de la bière qui veille sur les noobs...
Jean-Michel
[hr] La brasserie Vaillant
Répondre