La fermentationRetour sur le Diacetyl Rest ...

Bloup ou pas bloup ?
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.

Effectuer vous un Diacetyl rest ?

Oui
12
35%
Non
22
65%
 
Nombre total de votes : 34

thod
Ch'ti nouveau
Messages : 224
Inscrit depuis : 11 ans 9 mois
Brasseur : Pro
Localisation : Lille
A remercié : 3 fois
A été remercié : 3 fois

Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par thod »

En relisant les sujets sur la fermentation, j'ai découvert l'existence du Diacetyl rest, mais peu de retour à ce sujet.
J'ai lu je ne sais plus dans quel post que :

1) Passage en fermentation à 20°C durant 48 à 76h , entre la primaire et la garde en fermentation basse
2) Pas besoin de diacetyl rest pour la fermentation haute
3) Que la S-23 (fermentation basse, pils/lager) produisait peu de diacetyl, et ne nécessitait pas de Diacetyl rest.
http://www.howtobrew.com/section1/chapter10-4.html le lien vers JP
Vos retours, avis sur le sujet ?
D'un point de vue industriel ou semi-industriel qu'en est il ?

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
belgiumfanatic
Brasseur
Brasseur
Messages : 1738
Inscrit depuis : 11 ans 6 mois
Mon équipement : Pico 100 litres
Brasseur : Amateur
Localisation : Bacalar.Quintana Roo Mexique
A remercié : 26 fois
A été remercié : 34 fois

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par belgiumfanatic »

Fermentis en parle dans son document caracteristiques des levures, j y comprend rien , aparament faut augmenter la temperature de fermentation pour reduire le plateau de diacetyle, et il dise de reduire la temperature pour pas former de diacetyle, va ten comprendre, je cite le texte sans coupure.:



La température est un facteur clé du succès de la fermentation. La température
recommandée pour chaque souche (mentionnée sur l'emballage ou la
feuille de spécification) doit être respectée. Plus la température est élevée,
plus vite la fermentation débutera. L'utilisation de températures élevées
augmente la formation de diacetyl et d'esters. Enfin, pour permettre la réabsorption
du diacetyl il peut être nécessaire d'augmenter la température en
fin de fermentation. Pour permettre une bonne floculation de la levure, il
est recommandé d'utiliser des températures basses

Température du plateau de reduction de diacétyl : passer de 20°c a 16°c pendant 24H

Alor baissé ou augmenter, j en sais rien, je le fait donc pas.
Kveik en version blonde, ámbar, ipa, wit, Stout
Avatar de l’utilisateur
Denis
Assistant
Assistant
Messages : 1012
Inscrit depuis : 13 ans
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Système tout en un Brewtools B40 Pro
Moulin Crankandstein 3D motorisé
Réfractométre; pH-mètre; agitateur magnétique
2 Cuves fermentation "plastique" 30L
Frigo customisé pour fermentation
Brasseur : Amateur
Localisation : DOUAI
A remercié : 2 fois
A été remercié : 39 fois

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par Denis »

Extrait de How to Brew de J Palmer

"Pour réduire le Diacétyl qui peut être présent en fin de fermentation primaire on peut procéder à un temps de repos de la bière qui consiste à ramener la bière à une température comprise entre 13° et 16°C durant 24 à 48 heures avant de la refroidir pour la mise en garde. Ceci permettra d’accroitre l’activité des levures qui pourront alors réduire le Diacétyl avant la mise en garde."
Head
Arpette
Arpette
Messages : 328
Inscrit depuis : 15 ans 9 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Douai (FR)
A remercié : 8 fois
A été remercié : 20 fois

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par Head »

En fait monter ou baisser la température c'est juste... celà dépend du type de fermentation.

On trouve plusieurs molécules qui, avant de se "transformer" en diacétyle, sont à peine détectable au nez et au palais. Mais le temps risque de les faire apparaitre. La "chaleur" est un facteur qui réduit ce temps de transformation.

Ainsi, en fermentation haute ces molécules que l'on nomment "précurseurs" se transforment rapidement en diacétyle durant la fermentation ; diacétyle que la levure ne tarde pas à réabsorber et transformer sans même que l'on s'en rende compte. En fin de fermentation haute, il n'y a donc plus de précurseurs et logiquement plus de diacétyle non plus. Les plus méfiants effectueront une "garde chaude" entre 10°C et 15°C pendant 1 jour ou 2, étape intermédiaire entre la fermentation à 20°c et la garde à 0°c. Plus chaud et il y a un risque que les levures les plus vaillantes s'attaquent à certains sucres en principes non-fermentescibles, plus froid et là même les levures les plus vaillantes ne se sentiront plus d'attaque pour bosser!

En fermentation basse, c'est une chose toute différente. La température est trop basse pour que les précurseurs mutent en diacétyle, et la levure est trop occupée à fermenter pour transformer et faire disparaitre celui qui malgré tout apparaitrait. Ainsi vers la fin de la fermentation, il peut être nécessaire de laisser remonter la température (autour de 15°c) pour forcer les précurseur à passer en diacétyle, puis de redecendre la température plus ou moins rapidement pour permettre à la levure de travailler le diacétyle (souvent un palier "diacetyl rest" autour de 7-10°c avant une garde autour de 0°c).

Il faut garder en tête que d'une façon générale plus on refroidit, moins la levure va bosser rapidement et efficacement. En brasserie de volume raisonnable (j'ai pas dit de gros mots ;) ) le dernier vrai rôle des gardes à 0°c est la clarification par sédimentation.

Mais en gros si vous n'avez jamais été choqués par un goût de beurre rance dans vos bière... ne changez rien à vos habitudes!
"Au fond, on ne sait que lorsqu'on sait peu ; avec le savoir croît le doute."
[Goethe]
Avatar de l’utilisateur
C2dric
Arpette
Arpette
Messages : 299
Inscrit depuis : 8 ans 8 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 8 fois
A été remercié : 5 fois
Contact :

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par C2dric »

Il me semble que le diacetyl rest, c'est pour les lagger.
"Mieux vaut avoir une bière dans le corps... que le contraire".
Avatar de l’utilisateur
pompix
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 6037
Inscrit depuis : 11 ans 10 mois
Mon équipement : Moulin corona customisé
Glacière 32l + manifold
Cuve tampon inox 19l
Cuve ébu inox 33l
Refroidisseur 60 plaques
Brasseur : Amateur
Localisation : Nancy
A remercié : 87 fois
A été remercié : 193 fois

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par pompix »

Pas que.
En revanche, j'avais cru que le diacetyl rest se pratiquait à température un poil plus haute que celle de la fermentation. Exemple pour une primaire à 19°C, diacetyl rest à 22-23°C puis secondaire et cold crash.
"Die with a beer in your hand !" (TANKARD)
Avatar de l’utilisateur
choussinga
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 3487
Inscrit depuis : 16 ans 6 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Cuve d’empâtage de 100l, cuve filtre de 100l avec faux fond, cuve d'eau chaude de 100l.
Brasseur : Amateur
Localisation : Zuid van Belgiê
A remercié : 31 fois
A été remercié : 103 fois
Contact :

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par choussinga »

pompix a écrit :Pas que.
En revanche, j'avais cru que le diacetyl rest se pratiquait à température un poil plus haute que celle de la fermentation. Exemple pour une primaire à 19°C, diacetyl rest à 22-23°C puis secondaire et cold crash.
d'accord avec toi mais cela dépend surtout du profil de la levure concernant les températures de fermentation
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 11136
Inscrit depuis : 10 ans 4 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 655 fois
A été remercié : 1273 fois

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par Penn-Maen »

il peut aussi se faire à la même température, il prend juste plus longtemps. C'est aussi pour cela qu'une secondaire un peu longue est parfois nécessaire et qu'embouteiller dès la DF atteinte (sous 5 à 10 jours) est parfois une mauvaise idée. Non ?
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez ! :oops:

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
Avatar de l’utilisateur
Aed
Assistant
Assistant
Messages : 1011
Inscrit depuis : 17 ans 4 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : miror 10hl
Brasseur : Pro
Localisation : Mazerier (Auvergne)
A remercié : 8 fois
A été remercié : 60 fois
Contact :

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par Aed »

Concernant le diacétyle et la fermentation haute (comme dit plus haut c'est différent pour la fermentation basse, surtout pour les industriels)
On a eut des problèmes de diacétyle a un moment du a une infection de levures sauvages => elles prenaient le pas sur les S-04 en "secondaire" et ne ré-absorbaient pas le diacétyle
sinon pour des ales avec un peu de corps et de gout un tout petit peu de diacétyle n'est pas gênant au contraire, et si on suit un process normal de brassam avec une "secondaire" suffisamment longue (au moins une semaine après l'arrêt des glouglou) et pas trop froide (> 15°) il n'y a pas de soucis pour la réabsorption du diacétyle. Faire quand même attention aux levures qui sédimentent trop rapidement, une fois au fond de la cuve elles ne pourront plus le réabsorber.
sinon pour vraiment savoir si on du diacétyle dans sa bière finit voila le test à faire (il a surement été déjà posté sur le forum, on le trouve dans tous les boukins):
prendre 2 échantillons de bières, en chauffer un a 70° pendant 20min en bain marie, le refroidir et gouter les 2 échantillons, si ça a le même gout c'est qu'il n'y a pas de diacétyle...
Dernière modification par Aed le 29 avr. 2015 14:32, modifié 1 fois.
Righ'Beern Brew association brassiculturelle
vitendo
Brasseur
Brasseur
Messages : 1479
Inscrit depuis : 12 ans 7 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 7 fois
A été remercié : 35 fois

Re: Retour sur le Diacetyl Rest ...

Message par vitendo »

intéressant ton avis sur l'impact du diacétyle, qu'on dit pourtant être un défaut, alors que dans d'autres domaines les saveurs un peu butyriques sont recherchées. pas d a priori, à voir au cas par cas et dans un contexte donné.

par contre j'ai quelques doutes avec ton test : 70°C pendant 20' au minimum tu vas éliminer de l'acool (et à mon avis il risque de se passer d'autres choses), je ne vois pas comment ça peut avoir exactement le même goût. tu es certain du barême?
Répondre