Autrebrassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Tout ce qui permet autrement de préserver notre environnement, non inclus dans les autres rubriques.
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
bhoulblon
Ch'ti nouveau
Messages : 16
Inscrit depuis : 3 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 7 fois
A été remercié : 2 fois

Re: brassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Message par bhoulblon »

Penn-Maen a écrit : 12 janv. 2024 11:11

Pour l'usage du bois : le problème 1er de notre société étant le CO2, j'ai un peu de mal à comprendre comment le fait de remplacer une source carbonée (fossile) par une autre source carbonée (végétale) va résoudre le problème (le limiter du fait qu'on ne déstocke pas le carbone du fossile y'a pas de doute, mais le résoudre :think:). Les 2 sources produisent du CO2 (qui est le problème initial, peu importe son origine), et tout l'empirisme du monde montre qu'il faut vachement moins de temps de pour faire cramer tout le bois d'un chêne centenaire ou le contenu d'un champ de sylviculture landaise que pour le faire pousser.
La différence c'est que quand tu brule du fossile, tu déstockes du carbone stocké il y a très longtemps et qui mettra tout aussi longtemps a se restocker. Donc a court terme, tu augmentes la concentration nette de carbone dans l'atmosphère. Avec du bois, sur une foret gérée correctement, tu ne déstocke que ce qui a été absorbé précédemment par l'arbre. Donc la concentration nette reste identique. Par contre, si c'est un bois issu de la déforestation (=réduction de la surface forestière nette), là, oui, pas bon :naughty:
Macpo
Arpette
Arpette
Messages : 305
Inscrit depuis : 3 ans 2 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 88 fois
A été remercié : 19 fois

Re: brassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Message par Macpo »

Pour le dire différemment, si le fait que tu consommes du bois, entraine que de nouvelles forêts sont plantées par l inudstrie du bois qui y trouve son intérêt parce qu elle y gagne de l argent, tout en etant contrainte par un certain nombre de règles a le faire, alors on peut estimer que c est neutre ( sur la longue durée si on considère qu on amene dans 40 ans un arbre a maturité pour un arbre coupé aujourd'hui).

Deux remarques :
1. Cela suppose que les entreprises respectent ces règles. Ca va dépendre des pays.
2. C est un raisonnement plutôt sur la longue durée, sauf a planter 40 arbres pour un arbre coupé ce qui accélérerait l absorption de ce qui est brûlé. On n en est pas là, même si effectivement la forêt croît en France.


Bref sinon un gros argument en faveur du brassam, ne serait ce pas le recyclage de la bouteille en verre ? La fabrication des bouteilles pour l indus c est quand même un poste énergétique énorme non? Même si externalisé bien sûr.
stock : APA cascade du jardin (Eitrheim) / Verveine Weizen
En cuve : imperial stout levure k14 Eitrheim.
En projet: / imperial bière de blé framboise (Eitrheim).
Avatar de l’utilisateur
LeChatQuiLit
Ch'ti nouveau
Messages : 45
Inscrit depuis : 3 ans 6 mois
Mon équipement : 2 cuves SS Brewtech 20 gallons
fond filtrant
pompe Mini Mag type 1 (Canard Rouge)
tuyaux silicone
raccords camlock
Brew Monk Titan
Brasseur : Amateur
Localisation : Poitiers
A été remercié : 7 fois

Re: brassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Message par LeChatQuiLit »

On peut plaider pour le bois si on pense aux les trognes, la coupe en têtard. Pratiquée dans nos campagnes jusque après la seconde guerre mondiale, juste avant que le remembrement nous rattrape (l'inverse des enclosures, autre "mouvement" qui eut une forte influence sur nos campagnes, notamment en Normandie, et évidemment en Grande-Bretagne au moment de la révolution industrielle).

Les trognes (en bon Charentais, je sais ce que c'est qu'une trogne, mais je pense aux gens au nord de la charente :icon-lol: ), c'est ça :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Trogne_(arbre)

Grosso modo, si on renoue avec une agriculture à taille humaine, ça fonctionne : le carbone stocké dans l'année est relâché dans l'année, à peu de chose près, et on peut encore améliorer avec une haie fruitière, quelques noyers ou chênes au milieu du champ (ah ***, la moissonneuse peut pas faire le tour...). Le problème du bois, ça n'est peut-être pas le carbone si on le planifie correctement, mais plutôt les particules fines, à vérifier évidemment, j'en sais rien.

Ce que je sais, c'est que le système augmente son entropie (et donc se dégrade). Ne pas confondre avec anthropie...
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 11870
Inscrit depuis : 11 ans 10 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 734 fois
A été remercié : 1424 fois

Re: brassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Message par Penn-Maen »

pour le verre, je crois me rappeler d'une étude il y a quelques années qui était moins affirmative sur le recyclage des bouteilles pour l'industrie (de mémoire, c'était pour les brasseries belges). A voir si je la retrouve. Les données ont certainement évoluées avec le prix de l'énergie et, si réalisée aujourd'hui, les conclusions ne seraient peut-être pas les mêmes.

Elle établissait un calcul très poussé en tenant compte de tous les paramètres (traitement des eaux, collecte, redistribution, recyclage des papiers d'étiquettes, etc). Au final, la réutilisation n’était pas toujours aussi pertinente que prévue et dans plus de 60% des cas il était plus "écologique" de privilégier les bouteilles neuves issues d'une refonte des anciennes bouteilles. Toujours de mémoire, c'était aussi bien moins couteux de se faire livrer des bouteilles neuves dans la quasi totalité des cas.

@lechatquilit : cela se fait toujours en campagne, avec émondage tout les 9 années par ici (et la taille des chtons [rejets] tous les 2 ou 3 ans). Ca revient dans les usages, tout comme la remise en place de haies. Sauf que très régulièrement la gendarmerie doit se déplacer parce qu'un "néo rural" (dont certains se sentent investi d'une mission) juge que c'est de l'abattage illégal... :doh: (la cohabitation entre gens de terre et certains nouveaux résidents est régulièrement compliquée, les gens refusant parfois de se comprendre [voire déjà de s'écouter]...)
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez !

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
Avatar de l’utilisateur
Mael Dupuis
Arpette
Arpette
Messages : 332
Inscrit depuis : 1 an 9 mois
Mon équipement : 2 Cuve brewferm 35L électrique
Brasseur : Amateur
A remercié : 38 fois
A été remercié : 40 fois

Re: brassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Message par Mael Dupuis »

Je vais parler de mon expérience en pro on récupère l'eau chaude qui passe par le rap et stocker en cuve calorifugiée elle servira pour le prochain empatage. Nous recyclons également la soude jusqu'à ce qu'elle soit marron dégueulasse pour laver un frrmenteur de 40hL il faut environ 150L de solution de pera à 2% 150L d'eau pour le rinçage entre le cycle soude et pera et 150L de soude qui sert 3 4 fois quand aux effluents ça part tout à l'égout tel quelle alors qu'en amateur je prends le temps de les neutraliser. Pour laver une 100aine de fût c'est 300L d'eau.
La plus grosse aberration était pour moi la chaudière à vapeur les condensats au lieu d'être recyclé partait à l'égout. Chauffer de l'eau du réseau à 140°C au lieu de récupérer de l'eau à 90°C ça ne coule pas de source pour les ingénieurs
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1930
Inscrit depuis : 4 ans 10 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 43 fois
A été remercié : 250 fois
Contact :

Re: brassage pro / brassage amateur, quel impact écologique ?

Message par neo64 »

PM j'ai aussi lu ce truc sur le verre. Ça fait 20 ans que je travaille dans la collecte et le traitement des déchets et ça ne m'étonne pas.

Le problème de cette étude, de mémoire, est qu'elle ne prennait pas en compte le coût de collecte et de traitement de la bouteille de verre qui ne serait pas recyclée. Mais clairement le recyclage c'est pas aussi magique que les producteurs d'emballage aimeraient nous le faire croire 🫤 J'ai aussi cherché des infos sur le réemploi et j'ai pas trouvé d'étude sérieuses... lavage, stockage, transport... Je ne parle pas des bouteilles réutilisées par les brassams mais bien de la bouteille consignée à grande échelle.

Le verre se recycle mais il est lourd à transporter. L'alu est léger mais une canette ne peut pas être recyclée en cannette (en menuiserie alu mais bon ...) Le plastique est léger mais ne se recycle pas vraiment (en fait on recycle en plastique de plus mauvaise qualité jusqu'à ce que ce ne soit plus recyclable). Le fut c'est réutilisé mais tu transportes du vide et le nettoyage c'est pas magique faut de l'eau et de la pétrochimie...

Bref pas de solution magique essayer de trier et réutiliser en circuit court mais comme toute activité humaine elle aura un impact écologique

--- ---

"In hop we trust"

Nos petits liens
Répondre

Créer un compte ou se connecter pour rejoindre la discussion

Vous devez être membre pour pouvoir répondre

Créer un compte

Vous n‘êtes pas membre ? Inscrivez-vous pour rejoindre notre communauté
Les membres peuvent créer leurs propres sujets et s‘abonner à des sujets
C‘est gratuit et cela ne prend qu‘une minute

Inscription

Se connecter