ÉnergiesSobriété énergétique

Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Jinac
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 3970
Inscrit depuis : 5 ans 5 mois
Mon équipement : Pico gaz maison pour maximum 2*40L en quasi simultannée
Cuves polsi, filtration bergland isolée
Brasseur : Amateur
Localisation : Saint-Paulet (11)
A remercié : 268 fois
A été remercié : 363 fois

Re: Sobriété énergétique

Message par Jinac »

Intéressant ces approximations.

Par contre au niveau de la conclusion, je pense que c'est un peu rapide.

Je sera curieux de savoir si les petites malteries utilisent plus ou moins d'énergie que les grosses ramené au kg de malt. La logique voudrait qu'il y ait une grosse économie d'échelle mais la question est de savoir laquelle.

Et si elle compense la logistique et tous les transports du malt par rapport à quelqu'un qui irait directement à la petite maleterie du coin

Ensuite, utiliser moins produit initial c'est sûr que c'est une piste et tu parles du malt mais ne pas oublier le houblon dans l'histoire. Tu es parti sur 10g de houblon pour 13L ce qui correspond à des bières "standards" peu houblonnées, si on compare à une NEIPA la quantité de houblon devient très importante, jusqu'à 20g...par litre et là ça fait *26 sur tes estimations...et le houblon passe peut-être en tête des émissions...
"Patron, 6 bières "
"Des pressions ?"
"Non non, alcoolisme..."
Beerxcell => https://www.brassageamateur.com/wiki/Beerxcel
erroltrout
Ch'ti nouveau
Messages : 4
Inscrit depuis : 5 ans 4 mois
Mon équipement : brassage en sac en mode bricolage :
cuve 17 l
rideau pour le sac
seau castorama
thermometre ikea
moulin a café electrique de mamie pour le concassage ...
Brasseur : Amateur
A été remercié : 1 fois

Re: Sobriété énergétique

Message par erroltrout »

Ca reste une approximation que j'ai calculé sur un stout peu houblonné.

Intuitivement je dirais qu'une petite malterie serait moins efficace d'un point de vue énergétique mais je ne pense pas qu'il y ait un ordre de grandeur de différence avec une grande malterie.

Dans tous les cas le transport pèse peu sauf pour le houblon s'il vient de loin en avion (c'est l'hypothèse que j'ai prise). Si le houblon voyage en bateau il n'est plus très significatif.

Effectivement dans le cas extrême que tu cites le houblon talonne le malt (si le degré alcoolique reste faible).

On pourrait conclure que c'est la matière première (provenance et/ou quantité selon la matière) avec l'emballage qui fait l'empreinte carbone.
Avatar de l’utilisateur
bellebouche
Brasseur
Brasseur
Messages : 1064
Inscrit depuis : 13 ans 10 mois
Mon équipement : 10kw brûleur à gaz, des pots en acier inoxydable. mashtun drain en cuivre, refroidisseur d'immersion, un bon nombre de cuves de fermentation.
Brasseur : Amateur
Localisation : Gourgé, Poitou-Charentes
A remercié : 223 fois
A été remercié : 438 fois

Re: Sobriété énergétique

Message par bellebouche »

erroltrout a écrit : 06 févr. 2023 23:06 J'ai fait quelques calculs rapides sur un coin de table, et dans l'ordre les postes d'émission CO2 pour un amateur sont :

<snip>
Cela aiderait énormément et donnerait de la crédibilité à vos affirmations si vous souteniez cela avec vos recherches et vos calculs.
Avatar de l’utilisateur
l-ecossais
Ch'ti nouveau
Messages : 77
Inscrit depuis : 1 an 1 mois
Mon équipement : Cuve 29l 2500W, Biab, refroidisseur cuivre maison avec pompe, cuves Speidel et Braumarkt 25l et 20l, seaux, moulin 2 rouleaux. réfracto, bouteilles - pas de keg.
Brasseur : Amateur
A remercié : 1 fois
A été remercié : 8 fois

Re: Sobriété énergétique

Message par l-ecossais »

Un petit tour sur le site d'expérimentations de Brulosophy peut aider à trouver des idées. C'est en anglais, certes... Par exemple, réduire le temps pour le mash, limiter le temps et la force de l'ébullition, ou considérer le refroidissement naturel (pour les amateurs unqiuement avec un petit volume) sont autant d'éléments qui ne changent en rien la qualité et l'apparence de la bière et qui permettent de réduire la consommation énergétique et d'eau. Il faut dans ces cas penser à adapter les mesures et les process. Plus compliqué à tester sans doute pour les pros, qui cherchent une qualité absolument constante et garantie. Mais dans le cadre d'une R&D en lien avec la sobrité énergétique - et la facture mensuelle pour l'énergie - , certains points vallent la peine d'être vérifiés.
Etant aussi un peu radin vis à vis de l'électricité dépensée, je vais essayer de tester ces points au fur et à mesure de ma progression dans le monde du brassage.
En tout cas, le projet de Pif59 est courageux et à saluer. :clap:
pils, heifeweizen, pale ale, rousse au sarrasin, Scottish brown tourbée, stout, extra strong ale
For a quart of Ale is a dish for a King. – William Shakespeare, The Winter's Tale
Papuche
Ch'ti nouveau
Messages : 12
Inscrit depuis : 2 jours
Brasseur : Amateur
A remercié : 4 fois
A été remercié : 1 fois

Re: Sobriété énergétique

Message par Papuche »

juste une petite note...
Le cout energetique de la chauffe est a mettre en perspective pour les brasseurs amateurs, on peut moduler.. mais on va resumé ça a :

Ebrassage+(Échafaudage)=Echauffagesansbrassage
Ebrassage=0
Ou en dautre mot le brassage remplace le chauffage et donc ne coute rien en tant qu activité.

a peu près vrai si ... 100% de l'energie de brassage est conservé dans la piece donc pas de refroidissement liquide.
a peu près vrai si ... le chauffage est muni d'un thermostat ...
a peu pres vrai si ... Ebrassage < Echauffage. évidement ça marche pas l'été (Echauffage =0) et valable que pour les brassages amateurs (Ebrassage faible)...
reste que la source Ebrassage est alors purement electrique(pour ma part) alors que d'autre source d Echaufage sont meilleures d'un point de vu CO2 emit...

il faut esperer alors que le brasseur ne brasse pas en été a l'intérieur avec une clim sinon cette perspective double le cout energetique approximativement.
Répondre

Créer un compte ou se connecter pour rejoindre la discussion

Vous devez être membre pour pouvoir répondre

Créer un compte

Vous n‘êtes pas membre ? Inscrivez-vous pour rejoindre notre communauté
Les membres peuvent créer leurs propres sujets et s‘abonner à des sujets
C‘est gratuit et cela ne prend qu‘une minute

Inscription

Se connecter