Brassins et expériencesCa y est!

Décrivez ici et ouvrez le débat sur vos brassins, vos méthodes, vos résultats...
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
ali0cha
Ch'ti nouveau
Messages : 19
Inscrit depuis : 6 ans 5 mois
Mon équipement : Grainfather connect
Grainfather conical fermenter
Grainfather glycol chiller
Brasseur : Amateur
Localisation : Bruxelles, Belgique
A remercié : 4 fois

Ca y est!

Message par ali0cha »

Bonjour chers brasseurs amateurs!

Ca y est, j'ai enfin passé le cap de mon premier (vrai) brassin! Je dis "(vrai)" parce que j'ai déjà brassé un kit brewferm et n'avais pas vraiment apprécié l'expérience (ni la bière qui en a résulté) à cause de l'impression -toute personnelle- de faire du sirop. D'où mon envie de me lancer dans le tout-grain.

Donc là, après des années à avoir écumé le forum, youtube et des sites anglophones je me suis lancé. Pour ce faire, j'ai acheté la panoplie entière de chez Grainfather (le Grainfather en lui même, le conical fermenter et le glycol chiller. Pour ma première bière, je me suis lancé dans une American Pale Ale dont vous trouverez les détails ci-après que j'ai brassée hier.

Image
Image

Je voulais quand même une bière avec un peu de corps, d'où le caramalt. Et le choix de la levure a été fait en fonction des caractéristiques annoncées sur le site de Wyeast, à savoir "Beers fermented in the lower temperature range produce a dry, crisp profile with subtle fruitiness. Fruit and complex esters will increase when fermentation temperatures are above 64°F (18°C)".

Le brassin s'est super bien passé. Je ne trouve rien à redire par rapport au Grainfather dont l'utilisation est super simple et dont les diverses assistances sont d'une grande aide (création de recette, notifications, ...). Le grand stress a été pour moi de tout maintenir propre et désinfecté avant la fermentation. Le fait de lire ces forums ou de voir des vidéos à ce propos a quand même pas mal joué sur cette crainte.

Le deuxième stress a été au moment de brancher le fermenteur au glycol chiller. J'avais une fuite au niveau de l'arrivée du mélange glycol/eau froid dans le fermenteur. Fuite qui a été réglée à l'aide de l'usage d'une bonne clef pour serrer le branchement.

Le dernier stress date de ce matin quand je suis allé vérifier la fermentation et qu'aucune bulle ne passait par le barboteur. J'ai donc re-parcouru les instructions de Wyeast pour l'ensemencement et me suis rendu compte que j'avais ensemencé trop froid (18°C). J'ai donc monté la température à 21°C et quelques heures plus tard ça glougloutait vigoureusement. J'ai depuis redecendu la température par paliers d'1°C toutes les 4 heures histoire de pas stresser les levures.

Maintenant tout va bien!
Image

Je suis arrivé à une DI plus élevée que prévu (1.055 au lieu de 1.048) et le Tilt plongé dedans m'indique que la densité descend (1.052 à l'heure où j'écris ces lignes) donc à priori tout va bien! Prochaine étape, le dry hopping!
Terminée : Chop Chop² - American (I)PA - ma première bière
Avatar de l’utilisateur
ali0cha
Ch'ti nouveau
Messages : 19
Inscrit depuis : 6 ans 5 mois
Mon équipement : Grainfather connect
Grainfather conical fermenter
Grainfather glycol chiller
Brasseur : Amateur
Localisation : Bruxelles, Belgique
A remercié : 4 fois

Re: Ca y est!

Message par ali0cha »

En tout cas ma fermentation est bien active, chose que j'ai pu constater grâce au Tilt plongé dedans pour l'instant :D
Image
Terminée : Chop Chop² - American (I)PA - ma première bière
Avatar de l’utilisateur
ali0cha
Ch'ti nouveau
Messages : 19
Inscrit depuis : 6 ans 5 mois
Mon équipement : Grainfather connect
Grainfather conical fermenter
Grainfather glycol chiller
Brasseur : Amateur
Localisation : Bruxelles, Belgique
A remercié : 4 fois

Re: Ca y est!

Message par ali0cha »

Petites questions si une bonne âme passe par ici :
  1. Mon fermenteur glougloute encore à raison de quelques bulles par minute mais la densité semble se stabiliser (voir graphique ci-dessous). Pensez-vous que je peux lancer le dry hop sans risque? Mon programme de dry hop est le suivant : 3 jours à 18°C puis cold crash 2 jours à 4°C.
    Image
  2. Une fois la fermentation finie, je vais donc procéder à l'embouteillage. Je compte garder mes bouteilles dans un frigo régulé à 18°C. La régulation se fait à l'aide d'un ITC 310 TB. Quelle plage de température me conseillez-vous d'utiliser pour le déclenchement du frigo et de l'élément chauffant (un tube chauffant pour vivarium) ?
Merci!
Terminée : Chop Chop² - American (I)PA - ma première bière
Avatar de l’utilisateur
chente
Brasseur
Brasseur
Messages : 1109
Inscrit depuis : 10 ans 4 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : pico catering 30L, sceaux deci delà,
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz
A remercié : 8 fois
A été remercié : 87 fois

Re: Ca y est!

Message par chente »

Bonjour Ali0cha,

tu peux lancer ton dry hop, ta DF Est stable depuis 3 jours, même s'il y a qq bloup, tu peux y aller. Attention de lester ton sac pour le dry hop (avec des billes par exemple, en faisant au préalable bouillir sac+bille qq minutes pour tout bien desinfecter.) il serait dommage de faire tout ce beau DH et que seul 1/3 de ton sac soit immergé!

Pour la refermentation en bouteille, il te faut monter plus haut de 18°C sinon ce sera trop long et peu efficace. Je te conseille de viser 23°C (+/-1°C) pour la refermentation, et même si tu le peux, en couchant tes bouteilles.

Autre point important pour bien maîtriser la refermentation: calcul bien la quantité de sucre à mettre en fonction du type de biere que tu veux (sur une APA on vise en général 2.4 volumes de C02), le CO2 reisduel déjà present par la fermentation (lié à la température max qu'à vu ton fermenteur, et la dessus ton super suivi va t'aider), et le volume à embouteiller.

Faire le calcul à la main permet toujours de mieux comprendre les reactions et le pourquoi des choses, mais tu trouveras de nombreux outils de calculs sur le net.

Tiens nous au courant!
Avatar de l’utilisateur
chente
Brasseur
Brasseur
Messages : 1109
Inscrit depuis : 10 ans 4 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : pico catering 30L, sceaux deci delà,
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz
A remercié : 8 fois
A été remercié : 87 fois

Re: Ca y est!

Message par chente »

une question sur ton fermenteur, c'est lui qui te calcul les courbe de densité et de température que tu montres???
Avatar de l’utilisateur
ali0cha
Ch'ti nouveau
Messages : 19
Inscrit depuis : 6 ans 5 mois
Mon équipement : Grainfather connect
Grainfather conical fermenter
Grainfather glycol chiller
Brasseur : Amateur
Localisation : Bruxelles, Belgique
A remercié : 4 fois

Re: Ca y est!

Message par ali0cha »

Bonjour Chente et merci pour ta réponse ! :thumbleft:

Pour le dry hopping, je comptais mettre le houblon directement dans le fermenteur, celui-ci étant conique je pense qu'il devrait sédimenter tranquillement pendant le cold crash. Pour la refermentation en bouteille, je ne risque pas de transformer les bouteilles en petites bombes si la température est trop haute? Et dernière question : si les bouteilles sont couchées, ne risquent-elles pas l'oxydation vu que la surface de bière en contact avec l'air est plus grande?
chente a écrit :une question sur ton fermenteur, c'est lui qui te calcul les courbe de densité et de température que tu montres???
Non ce n'est pas le fermenteur mais le Tilt hydrometer couplé à un rasberry pi. L'hydromètre est plongé dans le fermenteur et récupère les données de densité et de température à intervalles réguliers et les envoie au raspberry pi placé à proximité qui lui se charge de les enregistrer en local ainsi que dans une feuille de calcul google sheets.
Terminée : Chop Chop² - American (I)PA - ma première bière
Avatar de l’utilisateur
chente
Brasseur
Brasseur
Messages : 1109
Inscrit depuis : 10 ans 4 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : pico catering 30L, sceaux deci delà,
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz
A remercié : 8 fois
A été remercié : 87 fois

Re: Ca y est!

Message par chente »

je viens de voir le tilt, je ne connaissais pas du tout!

pour le DH, si tu mets juste des cônes de houblons dans le fermenteur, ils vont surnager et tu vas te retrouver avec une couche de cones de houblons sec, une couche un peu mouillés, et ta bière. Si tu veux garantir le meilleur echange, il faut vraiment les mettre dans un sac à houblon lesté.

pour la refermentation, je n'ai jamais eu de problèmes à 23°C. c'est également une température qu'on retrouve souvent en chambre chaude. tu peux y aller serein ! en ce qui concerne le risque d'oxydation, vu la quantité d'oxygene apres embouteillage, cela ne craint pas grand chose à notre niveau. Je n'ai jamais eu de soucis non plus
Avatar de l’utilisateur
hopla
Arpette
Arpette
Messages : 272
Inscrit depuis : 6 ans 10 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 35
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois

Re: Ca y est!

Message par hopla »

Si ton brassin date du 11, je pense qu’il vaut mieux attendre un peu. Les derniers points de densité sont les plus lents à grapiller, on peut avoir quelques surprises ! Sur une bière de ce type je laisse en fermenteur au moins trois semaines, un mois en général. Patience ! ;-)
Avatar de l’utilisateur
ali0cha
Ch'ti nouveau
Messages : 19
Inscrit depuis : 6 ans 5 mois
Mon équipement : Grainfather connect
Grainfather conical fermenter
Grainfather glycol chiller
Brasseur : Amateur
Localisation : Bruxelles, Belgique
A remercié : 4 fois

Re: Ca y est!

Message par ali0cha »

chente a écrit :je viens de voir le tilt, je ne connaissais pas du tout!
C'est super pratique. J'ai eu un petit stress quand j'ai fait une lecture au réractomètre et que celui-ci m'indiquait une densité de 1.025 au lieu des 1.009 indiqués par le tilt mais... j'avais oublié de corriger la lecture au réfracto :oops:
Du coup après correction et autre lecture au densimètre je tombe bien à la densité affichée par le tilt donc c'est vraiment précis et fiable.
chente a écrit :pour le DH, si tu mets juste des cônes de houblons dans le fermenteur, ils vont surnager et tu vas te retrouver avec une couche de cones de houblons sec, une couche un peu mouillés, et ta bière. Si tu veux garantir le meilleur echange, il faut vraiment les mettre dans un sac à houblon lesté.
J'ai oublié de dire qu'il ne s'agit pas de cônes mais de pellets! Ils devraient "couler" dans la bière du coup non? De plus je n'ai pas fait l'acquisition de chaussette à houblon ni de billes donc je vais devoir risquer comme ça pour cette fois.
chente a écrit :pour la refermentation, je n'ai jamais eu de problèmes à 23°C. c'est également une température qu'on retrouve souvent en chambre chaude. tu peux y aller serein ! en ce qui concerne le risque d'oxydation, vu la quantité d'oxygene apres embouteillage, cela ne craint pas grand chose à notre niveau. Je n'ai jamais eu de soucis non plus
Ok! Je vais bien refermenter plus haut alors. La T° de refermentation a-t-elle un impact sur la quantité de sucre à apporter pour l'embouteillage? J'étais parti pour sucrer en fonction du tableau de resucrage de Penn-Maen sur une base de 2.4 volumes de CO2.

Merci encore pour les éclaircissements!
hopla a écrit :Si ton brassin date du 11, je pense qu’il vaut mieux attendre un peu. Les derniers points de densité sont les plus lents à grapiller, on peut avoir quelques surprises ! Sur une bière de ce type je laisse en fermenteur au moins trois semaines, un mois en général. Patience ! ;-)
Oui suis en pleine hésitation sur ce point aussi. Le mot que j'ai le plus lu ici est justement présent dans ton message : patience . De ce que j'ai vu on parle en général d'une attente de trois jour à la même densité pour pouvoir lancer les étapes finales (dry-hopping, mise en bouteille). Ici est-ce que je prendrais un gros risque si je dry-hoppe maintenant, sachant qu'il y aurait encore trois jours de fermentation à chaud avant cold crash de deux jours?
Terminée : Chop Chop² - American (I)PA - ma première bière
Avatar de l’utilisateur
hopla
Arpette
Arpette
Messages : 272
Inscrit depuis : 6 ans 10 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : 35
A remercié : 8 fois
A été remercié : 21 fois

Re: Ca y est!

Message par hopla »

Le risque reste d’avoir une bière surcarbonatée, du gushing voire une explosion de bouteilles. Ensuite, laisser du temps pour la « secondaire » c’ est bon pour la bière : fait une recherche sur la règle de Villager ;-) (1% de batterie pas le temps de détailler plus, désolé !)


---
Répondre