Voir la version bureau
A propos de tout ou de rien, de bière ou d'autres choses plus discutables...

Règles du forum : Afficher

Répondre

Philosophie de brassage (ou de comptoir ?)

15 Mar 2020 18:33

Bonjour,
Je viens de publier sur mon blog de brassage un point sur ma méthode de brassage.
Rien de révolutionnaire, que du classique. Mais j'y indiques la "philosophie" qui sous-tend mes choix.
https://pico-brasserie-temple.blogspot.com/2020/03/protocole-de-brassage.html

Je vous invite a préciser les vôtres ou a en discuter.

Re: Philosophie de brassage (ou de comptoir ?)

15 Mar 2020 19:29

Sympa comme article et belle philosophie, j'en suis pas loin.

Si je puis me permettre, je sais pas comment tu fais ton monopalier mais si tu fais pas de l'infusion, tu te fais chier pour rien.
En monopalier, tu chauffe ton eau à X°C de plus que ton palier pour compenser la température du grain, et tu balance ton grain dedans, tu touilles bien et tadam'
J'imagine que tu fais comme ça mais que tu vois pas ça comme de "l'infusion" et si tu fais pas ça...ben je pense que tu te fais chier avec un risque non négligeable de cramer du moût.

Ou alors t'a lapsuser et tu voulais dire que t'a jamais fait de décoction.

Autre remarque, 1/2L de resucrage pour des brassin de 20-25L c'est trop je pense. Pour ce quantité je suis à environ 15cL.

sympa blog en tout cas :clap:

Re: Philosophie de brassage (ou de comptoir ?)

15 Mar 2020 19:48

Jinac a écrit:Sympa comme article et belle philosophie, j'en suis pas loin.

Si je puis me permettre, je sais pas comment tu fais ton monopalier mais si tu fais pas de l'infusion, tu te fais chier pour rien.
En monopalier, tu chauffe ton eau à X°C de plus que ton palier pour compenser la température du grain, et tu balance ton grain dedans, tu touilles bien et tadam'
J'imagine que tu fais comme ça mais que tu vois pas ça comme de "l'infusion" et si tu fais pas ça...ben je pense que tu te fais chier avec un risque non négligeable de cramer du moût.

Ou alors t'a lapsuser et tu voulais dire que t'a jamais fait de décoction.

Autre remarque, 1/2L de resucrage pour des brassin de 20-25L c'est trop je pense. Pour ce quantité je suis à environ 15cL.

sympa blog en tout cas :clap:
Idem 150 ml pour le resucrage.

Comme je fais surtout du multi-palier le premier est toujours en infusion, les suivants en chauffe directe.

Re: Philosophie de brassage (ou de comptoir ?)

16 Mar 2020 19:19

Jinac a écrit:Si je puis me permettre, je sais pas comment tu fais ton monopalier mais si tu fais pas de l'infusion, tu te fais chier pour rien.
En monopalier, tu chauffe ton eau à X°C de plus que ton palier pour compenser la température du grain, et tu balance ton grain dedans, tu touilles bien et tadam'
J'imagine que tu fais comme ça mais que tu vois pas ça comme de "l'infusion" et si tu fais pas ça...ben je pense que tu te fais chier avec un risque non négligeable de cramer du moût.


Je me probablement chier pour pas grand chose en effet.
Je fais en fait un premier pallier à 50°C (trempage) 10 minutes, puis je chauffe jusqu'au palier désiré (par ex. 67°C pour ma dernière recette). Là je coupe et je rallume quand ça redesend trop (genre 65°C).
Du coup ça ressemble à de l'infusion, sauf le trempage. Faudra que je précise dans le billet.
Je fais le trempage car j'utilise souvent des céréales annexes qui a priori le nécessite, mais c'est tellement reflexe, que je crois que je fais aussi pour du malt... Peut être pas très utile.
Bon il m'arrive aussi de faire du multi-palier mais je suis pas sur de bien voir la différence sur le résultat final.

Re: Philosophie de brassage (ou de comptoir ?)

16 Mar 2020 19:44

Dans ton article tu dis " pas de prise de tête" alors que tu fais encore un palier à 50°, réminiscence des temps anciens que bien peu de brasseurs pratiquent de nos jours, utilité contestée sauf dans le cas d'utilisation de grains crus
Celui ci nuirait à la mousse mais il y a des adeptes comme Gamb qui expliquait ( je crois) que cela favorise la limpidité
Qu'elle est ta position sur le sujet

En effet tu ne te prends pas la tête en utilisant de la levure sèche
Tu parles beaucoup d'écologie mais la levure sèche c'est pas écolo du tout, en effet l'emballage est énorme pour 11g, surtout lorsque tu veux respecter les préconisations d’ensemencement des calculateurs :wink: , un sachet de liquide de chez White labs (WLP) peut se réutiliser facilement 10 fois et il n'y a rien de plus facile, question écolo y'a pas photo, c'est plus discutable chez Wyeast vu l'énormité de l'emballage

L'autre jour un brasseur local me disait que de toute façon il brasse tout à l'US05 pour ne pas se prendre la tête, peut être pour cela que j'ai trouvé son Stout un peu...... fadassou

Re: Philosophie de brassage (ou de comptoir ?)

18 Mar 2020 8:01

Eric974 a écrit:Dans ton article tu dis " pas de prise de tête" alors que tu fais encore un palier à 50°, réminiscence des temps anciens que bien peu de brasseurs pratiquent de nos jours, utilité contestée sauf dans le cas d'utilisation de grains crus
Celui ci nuirait à la mousse mais il y a des adeptes comme Gamb qui expliquait ( je crois) que cela favorise la limpidité
Qu'elle est ta position sur le sujet


Si je fais ce pallier c'est que j'utilise souvent des céréales crus (non maltés, riz, pains, farine...) et du coup c'est une habitude que je prolonge même si je n'ai que du malté.
En fait dans mon protocole, je chauffe à 50°C et j'incorpore les céréales. Je brasse bien pendant 10 minutes, c'est plus du trempage. Puis je redémarre la chauffe.
Dans mes recettes uniquement maltées je pourrais zapper cette étape en effet.
Ces aussi le but de ce billet, de confronter mes habitudes avec la réalité des autres ;-)

Eric974 a écrit:En effet tu ne te prends pas la tête en utilisant de la levure sèche
Tu parles beaucoup d'écologie mais la levure sèche c'est pas écolo du tout, en effet l'emballage est énorme pour 11g, surtout lorsque tu veux respecter les préconisations d’ensemencement des calculateurs :wink: , un sachet de liquide de chez White labs (WLP) peut se réutiliser facilement 10 fois et il n'y a rien de plus facile, question écolo y'a pas photo, c'est plus discutable chez Wyeast vu l'énormité de l'emballage
L'autre jour un brasseur local me disait que de toute façon il brasse tout à l'US05 pour ne pas se prendre la tête, peut être pour cela que j'ai trouvé son Stout un peu...... fadassou


Pour la levure c'est plus de la facilité qu'autre chose. Par contre je choisit quand même une levure sèche adapté a ma recette.
Mais par contre je me vois pas commander des levures liquides à chaque brassin, pas sur que l’économie d'emballage compense les transports.
Avec la levure séche je brasse quand je veux, même a l'improviste, ça me parait plus facile pour moi...
Si je passe a la levure liquide ça sera pour faire de culture moi même, mais là c'est un autre boulot je crois...
Répondre