Brassins et expériencesJournal d'un autre brassam

Décrivez ici et ouvrez le débat sur vos brassins, vos méthodes, vos résultats...
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
BrewingInLund
Ch'ti nouveau
Messages : 13
Inscrit depuis : 1 an 10 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 4 fois

Journal d'un autre brassam

Message par BrewingInLund »

Salut les Brasseu.re.ses,

Petite introduction du contexte de ce nouveau journal
J'ai enfin un salaire, et donc je peux acquérir un système de brassage digne de ce nom. Auparavant j'utilisais le chauffe-eau de rinçage de Grainfather pour mon empâtage et ébullition, et ça cramait au fond systématiquement, j'était limité à 18L de volume donc 15 L de bière, et j'avais un moulin qui marchait que à la main (je sais pas comment j'ai osé acheter ce truc, https://www.rolling-beers.fr/fr/moulin- ... izzly.html, ok j'économisais sur un moulin adaptable à la visseuse mais j'ai passé tellement d'heures à mouliner ... c'est devenu un frein à ma motivation de brasser). Je dois aussi mentionner que jusque là, ma "méthode de refroidissement" consistait à terminer mon ébu tellement tard dans la soirée (à force de cramer le fond de ma cuve et tout transvaser pour brosser le fond et réarmer la sécurité) que je laissais le moût dans le fermenteur jusqu'au lendemain refroidir à son rythme. Bon j'ai jamais eu d'infection, par contre c'était vraiment pas optimal, je finissais tout mes brassins le dos cassé et j'y passais vraiment trop de temps pour le résultat obtenu(faut dire que 15L de jus houblonné quand on est étudiant, ça peut descendre vite).
Le seul point positif c'est que j'ai un deuxième frigo avec un température bien contrôlée, donc j'ai fait quelques pils réussie, et j'ai pu enfûter quelques bière bien houblonné pour les servir l'été au soleil. J'ai laissé mon matériel au paternel cet été parce qu'il a été tenté par l'expérience brassicole (et bien-sûr a adoré). Donc cet année, comme j'ai commencé ma thèse j'ai un salaire et j'ai décidé d'investir dans un système un peu plus élaboré pour pouvoir m'améliorer dans ma répétabilité et commencer à essayer de créer des recettes de mon propre répertoire.

Le brassage c'est un très bel exercice d'artisanat, mêlant des notion de physique, de biologie, de la bricole, de la bidouille, et de la cuisine. Touiller sa marmite pour faire une potion, c'est un truc qui fascine, et quand il s'agit de La potion, c'est exaltant. J'ai récemment commencé à faire du fromage (un NormandoBreton hors de sa région est naturellement mené à ce genre de chose) et j'y ai trouvé des joie similaires d'ailleurs ! Je voulais avant de commencer ce carnet de bord, remercier tout les participants du forum. J'ai passé des heures innombrables à vous lire ces 2 dernières années, et c'était vraiment un plaisir de partager ma joie du brassage avec vous à distance, ou plutôt de vous voir la partager car jusque là je n'ai jamais vraiment participé. J'espère que je vais réussir à apporter quelques pierres à l'édifice, et je vous souhaites une très belle continuation dans vos projets quels qu'ils soient !


Plan du système

J'ai été inspiré par les sytèmes all-in-one des américains(Clawhammer supply), repris par MotlerHops en France récemment. J'aimais l'idée d'un grand panier à malt parce que ça me semblait efficace pour passer de l'empâtage à l'ébu en une seule cuve, mais je n'ai pas réussi à retrouver les quelques liens aliexpress qui traînaient sur le forum pour des paniers de dimensions acceptable. Et en plus, j'ai un peu peur que ces paniers ne supportent pas le poids du malt après infusion (je suis preneur si certains veulent faire des retours).

Du coup, j'ai été séduit par l'offre de Canard Rouge de pouvoir créer mon sytème de façon modulable, et je me suis entraîner à faire le panier de mes rêves pendant 1 an et demi. Je dois maintenant préciser que, pour faire mon fromage j'ai investi dans un bruleur à gaz, et donc j'ai pris un bruleur 9kW dans le but de l'utiliser aussi pour le brassage. Du coup je ne vais pas avoir à m'embêter avec un système électronique (je ne maîtrise pas trop ça, et je ne fais pas confiance à mon installation électrique de toute manière elle saute bien assez sans ça).

Donc premier point, je vais utiliser la cuve canard rouge avec un bruleur(https://www.univers-du-pro.com/rechaud/ ... 63078.html), et je dois m'assurer que ça va convenir ( a priori y'a pas de raisons que ça coince). Petit bémol, je dois prendre la cuve 60L qui fait 40cm de diamètre car celle de 30L fait 32cm de diamètre et mon brûleur 31cm, donc avec les pieds de la cuve j'ai peur que ça coince. Ensuite, comme je l'ai dit, je n'ai pas trop confiance en les panier de Aliexpress (à moins que quelqu'un vienne me rassurer à ce sujet) donc je vais prendre le fond filtrant proposé par canard rouge qui est adapté à la cuve. l'idée serait de soutirer le moût vers un sceau, puis vider la cuve des drèches avant de repartir en début dans la cuve.

Le reste c'est plutôt simple, je veux refroidir mon moût rapidos pour être un peu sérieux donc RAP. Je prends donc une pompe et des tuyau, ça me servira si je monte en volume de toute manière et puis ça va être reposant pour moi. Un grand panier à houblon car j'ai convaincu ma mère de cultiver du houblon (elle fait du Lunga, j'ai remarqué que ce houblon était très peu mentionné sur le site donc j'essaierais de faire des SMASH avec pour le décrire un peu en détail). Et puis pour le fermenteur je vais voir si je prends un bon vieux sceau de 30L ou alors si je passe au Fermzilla parce que la fermentation sous pression me fait de l'oeil. En tout cas je vais pas m'embêter avec un fermenteur en Inox, ceux en PET font bien l'affaire et ils rentrent plus facilement dans le frigo, faut juste les laver avec le bon côté de l'éponge pour qu'ils durent dans le temps.

Ensuite, je prévois éventuellement de prendre un moulin à malt, je sais pas à quel point c'est mal d'acheter du mal déjà broyé parce que j’achetai des sacs de 30kg mais ça prends de la place et c'est long avant d'amortir le prix du moulin. Aussi j'ai récupérer un Phmètre du collège de mon père donc je vais essayer de faire ça bien.

Avant de rajouter le screen de mon panier chez canard rouge, je rajoute que je vais sûrement prendre un tuyau de jardin pour la partie eau du RAP parce que 60 euros pour 4m ça me paraît très cher et inutile. Pareil pour le moulin (à 100euros) comme j'ai dit c'est peut être pas nécessaire. L'avantage de la cuve Canard rouge, c'est que si un jour je passe le cap et que je prends un système avec résistance, tout électrique, j'aurais juste à Upgrade. Et une cuve de 60L, ça permet de viser des grosses densité sans en foutre partout donc ça me tente bien.
Screenshot 2024-01-26 at 17-58-53 Panier - Micro brassage.png
Voilà pour mon vrai message d'introduction. Je suis maintenant installé sur Grenoble pour 3 ans, l'eau y est bonne apparemment donc c'est un bon début. J'ai rencontré des anciens thésards devenus brasseurs, ils ont ouvert un bar "Le commun des mortels" qui vaut vraiment le détour, je vous incite à aller y faire un tour y'a que des bières du coin si c'est pas les leurs, et c'est à des prix plus qu'honnêtes. L'ambiance est bonne, et la bière au moins autant (un bigup à la triple au poivre qui est au Timut, un cousin du Sichuan et qui rends leur bière vraiment exquise).

Je vous souhaites à tous.tes une belle année de brassage, que vos brassins soient fameux.
Avatar de l’utilisateur
l-ecossais
Arpette
Arpette
Messages : 291
Inscrit depuis : 2 ans
Mon équipement : Cuve 29l 2500W, Biab, refroidisseur cuivre maison avec pompe, cuves Speidel et Braumarkt 25l et 20l, seaux, moulin 2 rouleaux. réfracto, bouteilles - pas de keg.
Brasseur : Amateur
A remercié : 11 fois
A été remercié : 47 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par l-ecossais »

Beaucoup d'idées à mettre en place pour ce début d'année. Quel est le sujet de ta thèse, par la même occasion ?
Pourquoi ne connectes-tu pas ta perceuse / viseuse sur l'axe de ton moulin ? Celui qui tu montres en lien est normalement compatible. Surtout que tu indiques ne pas être un adepte de la musculation d'un seul bras ? :jesors2:
pils, heifeweizen, pale ale, rousse au sarrasin, Scottish brown tourbée, stout
For a quart of Ale is a dish for a King. – William Shakespeare, The Winter's Tale
ioz73
Apprenti
Apprenti
Messages : 614
Inscrit depuis : 4 ans 1 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 49 fois
A été remercié : 71 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par ioz73 »

Ola,

Jolie projet, il y a plus qu'à brasser.

Même remarque que l'ecossais, sur ton moulin actuel tu dois en principe pouvoir enlever la manivelle et la remplacer par une visse à tête hexagonale.
Une fois en place, tu peux l'actionner plus facilement avec une douille montée sur une visseuse.

Coté Grenoble tu as aussi le bar de phildefer (sur le forum) et son fils qui à priori vaut le détour. Spécialisé dans les Cask Ale si ma mémoire est bonne.
BrewingInLund
Ch'ti nouveau
Messages : 13
Inscrit depuis : 1 an 10 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 4 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par BrewingInLund »

Merci pour les suggestions !

Je fais une thèse de physique au LPSC sur les axions, pour faire bref c'est une particule qui a été imaginée pour résoudre certaines inconsistances du modèle standard. Sinon pour le moulin j'avais essayer d'utiliser une visseuse à l'époque, mais mon voisin m'avait prété une perceuse à percussion et ça avait cassé le pas de vis du coup j'ai du le souder pour de bon pour que ça tiennes la route haha

Je vais attendre un peu la réponse de canard rouge avant de commander, j'avais besoin de quelques infos, mais je posterais mon premier brassin test ici pour sûr ! D'ici là je serais ravi d'avoir quelques retour sur les grandes lignes du projet, je sais que beaucoup sont sceptiques à l'utilisation d'une seule cuve et leur avis me serait utile pour éviter des écueils un peu trop évidents.
BrewingInLund
Ch'ti nouveau
Messages : 13
Inscrit depuis : 1 an 10 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 4 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par BrewingInLund »

Du coup j'ai fini par remettre la main sur le lien des paniers auxquels je pensait : https://fr.aliexpress.com/item/40005711 ... pt=glo2fra

Je sais que Clawhammer ils utilisent ce genre de panier pour l'empâtage, donc pour brasser avec une seule cuve ça me semblait top (histoire de pas avoir à sortir le moût le temps de nettoyer la cuve). Maintenant je me demandais si ça allait tenir sous le poids des drêches, j'ai des doutes sur la solidité du truc..
Si je dois passer à 2 cuves ça va me rajouter 250 balles sur la note alors ça m'embête un peu j'avoue.
FreakyFonky
Ch'ti nouveau
Messages : 76
Inscrit depuis : 4 ans 10 mois
Mon équipement : klarstein mundschenk 30L / Fermenteur inox / Frigo thermorégulé / Moulin 2 rouleaux
Brasseur : Amateur
Localisation : Miremont 31190
A remercié : 6 fois
A été remercié : 1 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par FreakyFonky »

Au risque de passer pour un rabat-joie --> je ne comprends pas l'intérêt de partir sur une telle installation. Pour beaucoup moins cher tu pourrais acquérir une cuve all in one tout en te dispensant de bricoler.

Pour quelle raison tu pars sur ce système ?
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1888
Inscrit depuis : 4 ans 8 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 43 fois
A été remercié : 246 fois
Contact :

Re: Journal d'un autre brassam

Message par neo64 »

J'avoue que je suis assez d'accord avec toi, à la limite tu voudrais faire en 3 cuves pourquoi pas (même si en brassam je suis toujours pas convaincu de l'intérêt mais bon) mais là pour refaire une all in toi même... Tu pars sur un brewzilla ou un g70 et t'auras un truc plug and play bien fini et bien pensé

--- ---

"In hop we trust"

Nos petits liens
Avatar de l’utilisateur
Leberrichondud
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 3863
Inscrit depuis : 4 ans 7 mois
Mon équipement : Ma ptite brasserie
maischfest avec une cuve de rinçage électrique,
Zone d embouteillage avec pompe vevor, chambres de fermentation régulés...
Brasseur : Amateur
Localisation : 06530 peymeinade
A remercié : 63 fois
A été remercié : 185 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par Leberrichondud »

Les gars , vous avez pas tout a fait tord ....mais lisez son post : certaines contraintes, matériel dispo ,et envi d évoluer le font aller vers ce choix . Donc on oublie les all in .... Et on voit si on peut aider .

Ju (adorateur d all in one)
Avatar de l’utilisateur
Penn-Maen
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 11859
Inscrit depuis : 11 ans 9 mois
Je suis tuteur : oui
Mon équipement : Miss Vilaine \o/ viewtopic.php?t=39535
Brasseur : Amateur
Localisation : Morbihan centre
A remercié : 733 fois
A été remercié : 1423 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par Penn-Maen »

Sur une cuve de 60 litres, ça fait un bon poids de drèches.
Outre la tenue mécanique des paniers dont tu fournis le lien, j'ai un peu peur que la maille, très fine, ne permette pas une vraie montée en température si tu fais du multipalier (pas homogène, formation de bulles de vapeur sous le panier, etc). Ces paniers semblent plus adaptés comme filtre à houblons :think:

Empâtage : pour du monopalier, oui. Pour du multipalier sans pompe de circulation... doute... Avec ta pompe et pour peu que tu évites d'aspirer trop fort au fond et autres petits détails : oui

A la limite, voir pour tester avec un sac de BIAB classique, en tissu. Ensuite pour l'égouttage/rinçage : une grille type grille de four sur la cuve, un seau au fond découpé posé dessus, et tu reposes le sac dedans.
Regarde, écoute, questionne, apprend, transmet, recommence sans cesse
Disclaimer : je dis certainement plus de conneries que la moyenne, alors vérifiez !

SE PRESENTER ...et... Guide pour débutants
BrewingInLund
Ch'ti nouveau
Messages : 13
Inscrit depuis : 1 an 10 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 4 fois

Re: Journal d'un autre brassam

Message par BrewingInLund »

Je suis de retour ... Après avoir passé commandé et testé sur 2 brassins (oops). J'ai pas dû régler mes notifications correctement et je n'ai pas pensé à revenir ici pensant que le post serait passé à la trappe. Du coup oui j'ai mis un bon billet(900euros je crois au total), et je comprends totalement le questionnement de mes motivations à éviter les all-in-one mais Leberrichondud a plutôt bien résumé. En particulier je fais du fromage, et pour faire de la tomme on a besoin d'un paquet de litres de lait. Et j'ai déjà investi dans un réchaud gaz (qui fonctionne bien). Par ailleurs les cuves à chauffe éléctrique m'ont déjà posé soucis pour faire monter du lait à une quarantaine de degrès, ça crame très vite.

Bref du coup investir dans cette cuve était motivé par plusieurs projets et l'envie de prendre du bon matos à faire évoluer dans le temps. J'ai longtemps été attiré par les cuves all-in-one mais j'aime mieux l'idée que si ma pompe me lâche un jour, je peux la réparer/changer sans trop de traquas et de dépendance à la marque qui produit les pièces. Mais c'est très personnel, j'aimais beaucoup les all-in-one pour offrir une meilleure reproductibilité des brassins, afin de mieux comprendre par la pratique contrôlée.

J'ai donc pris la cuve de 60L pour pouvoir viser tout types de densités et volume dans une large gamme sans me prendre la tête. Notamment je fermente en sceau de 30L pour le moment mais ça ne m'étonnerait pas que je me lance un de ces 4 dans la fermentation sous pression, éventuellement avec le fermenteur de 60L justement pour faire des brassins de 40/50L d'une de mes recettes préférées ( J'irais regarder la super vidéo de BnB hehe). J'ai commandé le panier en inox il arrive début mars, dans le pire des cas je pourrais laisser plein de place à mes houblons, mais j'y crois plutôt bien, et puis sinon effectivement je pratique déjà la technique de la grille et ça marche bien (par contre sans le sceau et du coup j'en fout partout et j'ai du mal à faire un bon rinçage, donc merci pour le tuyau).

Je voudrais me lancer un peu plus sérieusement dans la maîtrise des paliers pour pouvoir contrôler correctement la quantité des différents sucre de mon moût, et de ce que je comprends j'ai bien fait de prendre une pompe pour recirculer ! Seul hic, c'est que j'ai pas pensé à prendre l'embout pour connecter la sortie de ma cuve (tout en bas super pour pas se retrouver à sec) avec mon tuyau ... à part ça j'ai fait aucun oubli dans ma commande donc bon c'est plutôt une réussite à mes yeux. Comme je prenais une pompe, j'ai aussi pris une refroidisseur à plaque, jusque là j'ai toujours fait un refroidissement naturel pour ensemencer lendemain matin/midi. Je suis totalement à l'aise avec ça, mais j'avais déjà presque tout et pour lancer des lager rapidement ça me paraissait pratique. J'ai juste pas encore compris comment faire pour vider le RAP totalement et j'ai vraiment pas envie qu'il cause des infections, j'ai fait circuler du produit nettoyant, puis désinfectant avant de le mettre à sécher mais j'aurais peut être dû laisser du Starsan dedans en attendant mon prochain brassin ?

Du coup pour la température j'ai plutôt un bon contrôle, et le multipalier se déroule bien, faut que je domptes mon réchaud gaz une bonne fois pour toute et ce sera réglé ! Bon du coup j'ai brassé 2 bières, une première sans trop regardé les ingrédients juste pour tester le matos et faire découvrir le brassage à un ami, et puis le deuxième, pour faire découvrir à un autre ami avec une recette un peu plus fun. Déjà pour le premier brassin, Canard rouge avait oublié le tuyau pour circuler le moût donc j'ai fait sans (avec refroidissement naturel), on a brassé un truc du style :
30L d'eau d'empâtage, 8L au rinçage
5kg de Carapils
1kg de Vienna
300g de Munich II à 120 EBC
En ébu :
30g de Nuggets 60min
20g de Nuggets 10 min
50g de Cascade 10 min

Et je prévois un DH : 80g de Cascade
on a fini avec 26L et là en retirant le fond de sceau je dois avoir 24L de bière
Fermentée à l'US04

Franchement rien de grandiloquent, enfaite j'ai pris les ingrédients dans un bar/brasserie de Grenoble qui font des ateliers d'initiation, mais ils ont un stock limité. Je ferais un retour quand j'aurais gouté. Ah oui et ... j'avais pas mon réfractomètre je l'ai laissé en Normandie à mon père ! Du coup j'ai congelé du moût pour pouvoir faire la mesure plus tard (pas totalement idiot le gamin...).

Bon pendant qu'on gérait ce brassin, on s'occupait aussi du saumurage des tomme faites la veille, donc ça a été un weekend sportif, mais on s'en est bien sorti. Le deuxième brassin (hier) c'était autre chose ..

Déjà, j'ai fait la recette au bar (qui est aussi le lieu d'atelier avec les ingrédients) après quelques verres, et honnêtement je me rappelle plus du grain bill, le brasseur est venu avec moi, mon pote lui a dit ce qu'il recherchait comme style et le brasseur a mis ce qu'il fallait en nous indiquant un peu les paliers pour l'empâtage. Donc ça commence plutôt bien on est d'accord, je suis rentré avec mes kilos de grain sur le dos en vélo après quelques discussions de fermeture de bar, et le lendemain on a commencé à monter le setup pour brasser la "Stout chocolaté gourmande" dont mon pote rêvait.

Perso, j'ai jamais brassé de bière sombre jusque là, que des lagers, et des tueries à base de double dry hop. Et donc concevoir la recette pour lui c'était pas simple, et puis j'avais pas trop le temps de préparer ça donc désolé de vous décevoir là-dessus, cela dit j'ai beaucoup d'idées de recettes alors ça devrait vite arriver (je veux pas spoiler, mais je trouve que ça parle pas assez de champignons comestibles sur ce forum...).

On a donc commencé une journée de brassage plutôt sérieuse, on a fait un premier palier autour des 63-65°C de 20 minutes puis on est monté (en 10min) jusqu'à 72 et on est resté là pendant environ 40min. Puis mash out à 78 de 20min et ensuite on a sorti le sac et rincé les drèches avec une eau bien chaude. On s'est retrouvé avec 36L de moût en pré-ébu et là comme un con je me rends compte que j'ai que 1 sceau de 30L, donc on a lancé l'ébu et attendu que ça s'évapore. Finalement c'était pas plus mal parce qu'on a décidé de préparer l'installation de la pompe pour refroidir le moût et il me manquait un embout pour faire la sortie d'eau donc on a bricolé un truc pas malin mais qui marchait (on a juste posé le RAP dans un grand bac et siphonné l'eau vers l'évier).
40g de Magnum 60min
20g de Magnum 20min
20g de Magnum 10min
10g de Sichuan 10 min (ah oui j'ai oublié de dire qu'on mettait du poivre de sichuan, c'est pas un nouveau houblons désolé)

Bon en amorçant la pompe j'ai refait mon mur avec un moût bien coloré ... Je sais pas pourquoi j'ai voulu brasser AU GAZ à l'intérieur de ma cuisine alors que j'ai un balcon de 11m^2. Bref, j'ai fait pleins d'erreurs c'est trop cool j'en ferais pleins en moins la prochaine fois ! En tout cas le RAP marche super bien je suis choqué (rien d'anormal pour vous je sais) et du coup bah j'ai pu inoculer juste après avoir brassé, c'était une première pour moi. Le nettoyage c'était une autre affaire, on y a passé des plombes. Je vous mets une petite photo souvenir du montage pour le RAP :
423735872_635708378684734_1927696821266863597_n.jpg
Bon bah c'était un long message pas si pertinent mais c'est un journal de brassage donc je suppose que c'est ok. Merci pour toutes vos réponses d'ailleurs, j'espère que je pourrais faire 2/3 expériences qui attireront votre curiosité malgrès les années de brassage qui nous séparent ! A bientôt pour une recette un peu plus sérieuse :alien:

Ah oui le brasseur m'a filé un de ses réfractomètres le temps que j'en rachète un :
DI de la bière introductive : 1042
DI de la Stout chochosichuanée : 1069
Répondre

Créer un compte ou se connecter pour rejoindre la discussion

Vous devez être membre pour pouvoir répondre

Créer un compte

Vous n‘êtes pas membre ? Inscrivez-vous pour rejoindre notre communauté
Les membres peuvent créer leurs propres sujets et s‘abonner à des sujets
C‘est gratuit et cela ne prend qu‘une minute

Inscription

Se connecter