Brassins et expériencesJournal de Morco / partage d'expérience

Décrivez ici et ouvrez le débat sur vos brassins, vos méthodes, vos résultats...
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Leberrichondud
Maître Brasseur
Maître Brasseur
Messages : 3459
Inscrit depuis : 2 ans 10 mois
Mon équipement : Frigo régulé
un laveur /desinfecteur de bouteilles DIY; refroidisseur avec pré refroidissement de l eau
maischfest avec une cuve de rinçage électrique, sur chariot avec chambre chaude de fermentation.
Brasseur : Amateur
Localisation : 06530 peymeinade
A remercié : 32 fois
A été remercié : 133 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Leberrichondud »

Pour la recirculation /rinçage,
En effet, certaines cuves ont l option de lever le panier au fur et à mesure, ce qui je n en doute pas est un mieux.... C est pas mon cas avec la maischfest.

Du coup, fin d empatage ou de mash out (quand j y pense), je relève le panier qui sort entièrement du mout, en général, y a assez de place pour recirculer de suite 2/3 litres grâce à la pompe installée (ça vire déjà un bon gros tas de crasses). A chaque étape, je laisse le gâteau s égoutté complètement (ce qui est sûrement con pour l oxydation mais peu de problème à ce jour). Je recirculer une fois 3/4 litres du mout.
Puis, passage au rinçage : je verse environ 4 litres sur la gâteau, laisse égoutter environ 15/20min avant de recommencer l étape 3 fois.... On est vite à 1h /1h20 pour ces étapes. Mais je gagne un peu de temps en lançant l ebu au dernier lot de rinçage, en général, fin rinçage, mo' mout est déjà à 90/95°
Avatar de l’utilisateur
Morcovaches
Ch'ti nouveau
Messages : 120
Inscrit depuis : 4 ans
Mon équipement : Klarstein Mundschenck 30l / frigo régulé Inkbird ITC-308
Brasseur : Amateur
Localisation : Pontoise
A été remercié : 3 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Morcovaches »

Salut les fous,

Merci pour vos retours!
Alors, en fait ce que je veux surtout améliorer, c'est pas la limpidité finale de mes bières... je vous met des photos plus bas vous verrez que j'ai pas à rougir!

Ce qui me complexe c'est de voir les copains qui sortent un moût direct après rinçage qui est déjà clean de chez clean, crysallin, limpide, transparent, comme ce qui file dans leur fermenteur bref... en effet à l'image de ce que Bellebouche sort et qui me fait BA-VER!
Moi, j'envoie en fermenteur une sorte de soupe un peu brune et opaque, qui gagne en limpidité durant fermentation.
Et ok, la filtration doit y être pour quelque chose, mais aussi les cassures chaud/froid, et donc je me dis que là, l'eau doit jouer énormément.

Pour vous décrire mon process de rinçage, je procède de la sorte:
empâtage terminé, j'arrête la pompe et je lève le panier en entier, pas le choix sur ma bécane et donc, ça commence à couler en pluie rapidement.
Je concasse gros donc, ça coule vite, en effet.
La recirculation s'est faite tout le temps de l'empâtage avec le panier en bas, je me dis donc que mon gâteau est bien formé.

Je recircule le premier moût que je tire du robniet de la cuve avec une bête casserole.
Mais, au dessous du robinet, c'est là que doit être stockée la purée aussi, je tire aussi du moût via la pompe et je le fais recirculer.
En tout je dois passer quoi... une dizaine de casseroles d'un litre et demi... à vue de pif!

A ce moment là, le gâteau est déjà bien sec sur le dessus... alors y laisser 1cm d'eau claire au dessus tou le temps... je vois mal comment (les seules fois ou j'ai fait ça c'est quand je concassais trop fin, ou quand j'avais mis trop de grains... résultat, rinçage difficile voir bloqué, j'ai dû finir par casser le gâteau... exactement ce que je ne veux pas faire pour ma limpidité de moût).
Et je balance ma flotte re rinçage doucement par dessus tout ça.
12 litres.

Je crois qu'en tout et pour tout, le rinçage doit me prende 15/20 minutes. C'est rapide.

J'ai rien à dire sur l'efficacité, sur une all in one je vois pas trop si je peux faire mieux que ma moyenne toujours autour de 76% (avec des pointes autour des 80 des fois) - où alors je ne sais pas utiliser l'outil de calcul sur Univers Bière, mais quand même... c'est pas sorcier!

Le clarifiant, je l'eût utlisé. 4 ou 5 grammes pour mes ~25 litres en fermenteur à 15 minutes de la fin d'ébu.
Quand j'en ai plus eu, j'ai oublié d'en commander et du coup j'en ai plus mis... et j'ai pas remarque vraiment de différence, donc je sais pas dire.

Ou alors, je me suis amélioré en whirlpool (résultat en photo ci-dessous). Vous verrez sur la photo la tronche du moût, même si on voit mal, on voit que c'est pas vraiment propre. (Evidemment impossible de remettre la main sur photo de prise de densité...)

Merci pour vos retours et conseils, je sens bien que j'ai pas encore fait le tour de ma cuve auto... et que mon process reste perfectible... néamoins... purée que ça me fait envie tout cet inox de chez Brewtech hahahahahahaha! C'est purement compulsif, notez bien!
Changer complètement de process me tente, recommencer sur autre chose, trouver de nouveaux repères, établir un nouveau process, me planter, recommancer... rallumer la flamme quoi :drunken:

Et en vrac:
@Hellwood: je brasse pas très souvent, et ce que j'aime le plus ce sont des pales houblonnées et des IPA, voire des NEIPA (ça pas brassé encore mais trop envie et trop peur en même temps), alors les autres styles... oui tu as raison il faudrait que je teste... mais je brasse en priorité ce que je préfère boire!

@Mementomori: je dois avour qu'investir du temps, et même pas cher dans une tresse pour mon bouzin ça m'emballe pas du tout pour filtrer meux... ces cuves là... un peu de farine au fond et ça crame... j'imagine moyen avec tout le grain en contact direct du fond sous lequel repose la mortelle résistance (mortelle pour l'erreur E4 demesfesses que j'ai jamais eue mais qui revient tous les 3 posts sur le Fb). J'ai peur et ça me plaît moyen comme solution.

@Kapsul: je suis 100% d'accord avec toi pour ce qui est du CC. C'est en oubliant mon CC plus d'une semaine par flemme d'embouteillage que j'ai sorti mes bières les plus limpides, et je pense continuer de faire des CC de minimum une semaine. Vraiment une grosse différence avec les 48 que je pratiquais avant!

A plus! Désolé pour la tartine, et merci d'avoir lu
Bisous, Morco

Quelques photos:
(La bière dans le verre à pied est la Nectaron à la Kveik décrite plsu haut. Elle avait cette gueule le premier mois, avant de devenir hyper limpide avec le temps! Je la voulais hazy, c'était bien au début, puis c'était foiré 1 mois après, mais elle se buvait bien!)
Pièces jointes
maison de poupée Mikkeler pour le fiston :)
maison de poupée Mikkeler pour le fiston :)
récolte de sauvage avec un brasseur pro du coin (je peux en parler plus si ça intéresse)
récolte de sauvage avec un brasseur pro du coin (je peux en parler plus si ça intéresse)
une hazy... qui a fini commes autres, limpide
une hazy... qui a fini commes autres, limpide
encore une limpide
encore une limpide
une autre bière limpide
une autre bière limpide
une bière limpide
une bière limpide
recirculation robinet/caserole
recirculation robinet/caserole
le beauuuu whirlpool! non?
le beauuuu whirlpool! non?
"On ne devrait vivre qu'une minute et demi, le temps du premier baiser et du premier demi" Les Ogres
Avatar de l’utilisateur
Pedzouille
Assistant
Assistant
Messages : 879
Inscrit depuis : 4 ans 5 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Moselle - Sarreinsming
A remercié : 2 fois
A été remercié : 57 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Pedzouille »

Effectivement 20 minutes c'est rapide !! Trop, mais en même temps avec le système que t'as, filtrer plus longtemps est-ce seulement possible ? A part tout rincer une deuxième fois ?

Le changement de limpidité au cours du rinçage d'hier, un peu plus d'une heure pour +/- 30 litres en ébu :)

Image

Oui j'ai merdé la mise au point sauf sur celle du milieu :whistle:
Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.

Je crains le jour où la technologie surpassera nos échanges humains. Le monde aura une génération d’idiots. #FB #Twitter #Instagram #TikTok etc... [#Albert E.]
Avatar de l’utilisateur
Morcovaches
Ch'ti nouveau
Messages : 120
Inscrit depuis : 4 ans
Mon équipement : Klarstein Mundschenck 30l / frigo régulé Inkbird ITC-308
Brasseur : Amateur
Localisation : Pontoise
A été remercié : 3 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Morcovaches »

Merci pour l'illustration ! J'avais zieuté sur ton journal !
Voilà c'est ça que je veux !
Hihihi
J'y arriverai !
Et en effet je vois pas trop comment rincer plus lent sur mon bouzin !
Bisous. Morco
"On ne devrait vivre qu'une minute et demi, le temps du premier baiser et du premier demi" Les Ogres
Avatar de l’utilisateur
Pedzouille
Assistant
Assistant
Messages : 879
Inscrit depuis : 4 ans 5 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Moselle - Sarreinsming
A remercié : 2 fois
A été remercié : 57 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Pedzouille »

Alors rince une deuxième fois le tout peut être ?

Ca coûte rien je dirais :?:
Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.

Je crains le jour où la technologie surpassera nos échanges humains. Le monde aura une génération d’idiots. #FB #Twitter #Instagram #TikTok etc... [#Albert E.]
Avatar de l’utilisateur
neo64
Brasseur
Brasseur
Messages : 1144
Inscrit depuis : 2 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
A remercié : 11 fois
A été remercié : 118 fois
Contact :

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par neo64 »

Salut,

Nous aussi en all in on a pas un mout ultra clean en fermenteur, on constate même qu'il faut attendre 2 à 3 semaines pour que la bière finisse pas se clarifier parfaitement (résultat quand même plus que correct après le cold crash lors de la mise en bouteille).

mais bon à la fin ça fini nickel
IMG-20211231-WA0023.jpg
j'essaierai de faire un comparatif de clarté après embouteillage en fonction du nombre de jours de garde.
journal bnb saison 3 : viewtopic.php?t=40049
insta @bnb.brewers
Avatar de l’utilisateur
Morcovaches
Ch'ti nouveau
Messages : 120
Inscrit depuis : 4 ans
Mon équipement : Klarstein Mundschenck 30l / frigo régulé Inkbird ITC-308
Brasseur : Amateur
Localisation : Pontoise
A été remercié : 3 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Morcovaches »

Salut la commu,

J'ai brassé samedi, alors je fais un petit retour en images sans prétention, pour illustrer comment j'en arrive à avoir un moût, mais d'une qualité et limpidité, mais... ouah... magique quoi!

Pour la recette, du très simple, pour 25 litres en fermenteur d'une Pale:

MALT:
Pale Ale (Brewferm): 6kg (92,31%)
Flocons d'avoine: 500g (7,69%)

HOPS:
Barbe Rouge 10,9% AA en Hors flamme: 25g
Barbe Rouge HopStand: 75g

LEVURE: Lallemand Voss Kveik 2 paquets

Empâtage à 65°c.
J'ai plus sous les yeux DI estimée... bon.

Suite à de nombreuses discussions, lectures, neuds au cerveau, demande de conseils, j'ai pris de quoi améliorer un poil mon eau.
Un amour de brassam voisin m'a même refilé un pH mètre (merci Yann Noux <3) et de quoi l'étalonner. Avec un autre amour de brassam, il m'a même bien conseillé (merci Lowman <3)
Pour le moment, je me lance en mode petit chimiste sans vraiment tout bien comprendre à ce que je fais... MAIS je suis en train de me lire Water dans la langue de Shakespear, ce qui devrait un peu m'éclairer pour les prochains brassins (l'Anglais, ça va, c'est plus la chimie qui pèche de mon côté).

Le profil de mon eau (le tout en mg/l):
Ca: 68,29 / Mg: 4,61 / Na: 13,7 / Cl: 26 / SO4: 20 / HCO3: 189,1

Les ajouts:
A l'eau d'emâtage (27 litres): CaSO4: 5g / CaCl2: 2,5g (5,8 ml de solution à 33% (je l'ai pas en sel celui là) - selon conseil de faire un x2,32) / MgSO4: 2,5g / Acide lactique 80%: 3,5 ml
Au rinçage (12 litres): CaSO4: 2,5g / CaCl2: 1,2 (2,8 ml) / MgSO4: 1,2g

Profil obtenu via EZ Water (aprox parce que les 500g de flocons... je les ai rajoutés au dernier moment au mash... les calculs ne les prennent pas en compte, mais enfin...):
Ca: 141 / Mg: 14 / Na: 14 / Cl: 74 / SO4: 171 / Effective alkalinity (as CaCO3 en mg/l): 6 / Residual Alkalinity: -103 (aïe aïe aïe, bon je veux pas en parler parce que c'est le chapitre que je commence à aborder dans Water, et du coup je vais essayer de comprendre)

pH aprox escompté: 5,56.
chimie.jpg
Donc, je fais chauffer mes 27 litres d'eau (j'en arrive à 25 litres sur la graduation de la cuve) à 73,2°c je crois, histoire de tomber sur environ 65°C, et en attendant je concasse avec mon moulin SS Brewtech electrique de la mort qui tue, enfin.... ma version du truc:
moulin.jpg
Qui me donne la mouture que voici, avec un écartement de genre 1,14, histoire de pas avoir de farine
mouture.jpg
Empâtage 1 heure.
empâtage.jpg
bon, avant que la cuve ne comprenne que la maische est en effet à 65°c, il lui faut presque la moitié du mash... elle reste sur une tempéérature beaucoup plus haute (autour de 70) et redescend trèèèèès doucement. La température est néanmoins bien à 65°c, si si, j'ai vérifié:
Thermomètre.jpg
Après 20 minutes de mash, je prends un échantillon que je refroidis pour tester mon nouveau joujou. J'ai refroidi un peu plus que prévu, ganre 21°c au lieu de 25°c, mais bon.
pH mesuré (pH mètre étalonné juste avant): 5,7. 1,5 points d'écart avec l'estimé. Bon (je sais pas encore trop ce que ça veut me dire. Faut que j'avance dans Water!)
pH mètre.jpg
pH repris en fin de mash, 5,6. Bon.

Je prépare mon eau de rinçage et la fais chauffer pandant le mash. ça prend 1 heure pour monter mes 12 litres à 70°c, je monte pas plus, faute de patience. Mes plaques vitro sont bien nazes...

Pour le mash, je brasse bien les genre 10 premières minutes, puis je laisse faire la recirculation de la cuve.

C'est déjà l'heure de recirculer / rincer, la partie qui me plait le moins sur ces cuves... panier remonté, grain qui prend l'air... tout ça tout ça.
Je recircule environ 6 litres de moût, sans constater une éclaircie quelconque de ce dernier... alors je passe au rinçage / filtration
rinçage.jpg
En tout ce coup-ci ça à du me prendre une trentaine de minutes. Peut-être 40...

Je commence à chauffer pour ébu dès le début du rinçage.

Y'a pas des masses de houblon à peser ce coup-ci... snif... une prochaine fois je chargerai un peu plus sur un autre style
barbe rouge.jpg
Ebullition d'une heure.
ébu.jpg
15 minutes avant la fin, serpentin Chillin' 50 dans le moût pour décapage.

Hors flamme balancé, je commence à refroidir :whistle:

Je vois pas la belle cassure que je vois tout le temps chez les autres copains... grrrrrrrrrr
Moi qui pensais que balancer un peu de poudre de perlinpinpin allait tout révolutionner... (je rigole, bien sûr)
cassure.jpg
Avec l'eau froide ça tombe vite, c'est chouette... MAIS... je suis à 50°c et je vois que mon hop stand est toujours sagement posé sur le plan de travail...
Je le balance, et c'est parti pour 30 minutes de repos.

Reprise de refroidissement jusqu'à 35°c.
De 100 à 35°c il m'aura fallu environ 45 litres d'eau du réseau (qui servira à faire la vaisselle en grosse partie, je la récup dans des fermenteurs vides).

Whirlpool classique, repos 15 minutes et ouverure du robinet vers 2 fermenteurs de 15 litres.
résultat du tourbillon
résultat du tourbillon
VOILA CE QUE J'ENVOIE EN FERMENTEUR
moût pas limpide.jpg
C'est magique me direz-vous, juste après ébu j'ai déjà une magnifique NEIPA toute prête, ya plus qu'à encanner et vendre 8-10 balles l'unité chez ton caviste préféré... c'est beau le homebrew!

Bon j'ai de la marge de progression, et c'est aussi bien!

Levure saupoudrée et mélangée, 1 sachet par seau de 13 litres.

je met tout ça en frigo régulé à 36°c. je pense l'y laisser là 5 jours + cold crash jusqu'au 5 Mars, jour d'embouteillage.
(le post n'accepte plus de photos :whistle: j'ai un peu chargé la mule désolé... mais bon c'est juste un frigo avec 2 seaux casto l'un sur l'autre (pas de problème de #apaglouglou) avec un câble chauffant et un inkbird, rien de révolutionnaire).

Pour les chiffres, un peu en vrac:
Densité pré-ébu: 1049, j'en calcule une efficacité de 75% via le site du Nain.
DI: 1057

Voilà, ça fermente, j'espère avoir quelque chose de buvable, et je me ferai une opinion de ce Barbe Rouge, dont on dit qu'il est subtil et peu aromatique... j'espère que les esthers agrumes de Kveik ne vont pas passer devant... on verra ça dans 1 bon mois.

Merci si vous avez tenu le coup jusque là... moi je vais avoir besoin d'aller me reposer... je suis vanné de toute cette aventure!.

Portez vous bien et gros bisous.
Morco
"On ne devrait vivre qu'une minute et demi, le temps du premier baiser et du premier demi" Les Ogres
Bralex
Ch'ti nouveau
Messages : 147
Inscrit depuis : 6 mois
Mon équipement : Moulin à rouleaux... avec visseuse sans fil
Brewolution 40 l avec bras whirlpool et hop spider en option
Gamelle inox pour eau de rinçage
Seaux de fermentation en plastique
Brasseur : Amateur
A remercié : 50 fois
A été remercié : 7 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Bralex »

Hello, merci pour tes récits bien précis.

Je vois que tu dois brasser avec un Brewster Beacon 40 litres.

Pourrais tu aider les utilisateurs de ce matériel en publiant les différents ratios et pertes, car personnellement, je ne m'en sors pas avec Brewfather.
En bouteilles : Blonde belge (SMASH) 7,5° - Blanche 4,7° - Blonde d'été 5,5°
En sursis avec mise à l'épreuve : Irish Red Ale 4,5° - APA 5,1°
A l'évier : Porter 5,5°
Avatar de l’utilisateur
Morcovaches
Ch'ti nouveau
Messages : 120
Inscrit depuis : 4 ans
Mon équipement : Klarstein Mundschenck 30l / frigo régulé Inkbird ITC-308
Brasseur : Amateur
Localisation : Pontoise
A été remercié : 3 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Morcovaches »

Salut Bralex,
Je brasse sur une Klarstein Mundschenk (a tes souhaits !) 30 litres.
Désolé je ne connais pas les Brewster.
Sur mon bouzin j'ai 2 litres sous le robinet.
Je perds à l'ébu environ 5 litres sur l'heure.

Voilà voilà.
Bisous
Morco
"On ne devrait vivre qu'une minute et demi, le temps du premier baiser et du premier demi" Les Ogres
Avatar de l’utilisateur
Pedzouille
Assistant
Assistant
Messages : 879
Inscrit depuis : 4 ans 5 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Moselle - Sarreinsming
A remercié : 2 fois
A été remercié : 57 fois

Re: Journal de Morco / partage d'expérience

Message par Pedzouille »

Tu remplaces l'écrou qui tient ton robinet par un coude 90° inox, et hop tu perds moins 8)
Enfin j'ai fait ça sur ma cuve d'embouteillage, et j'ai ça d'origine sur la cuve ébu. :dance:
Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.

Je crains le jour où la technologie surpassera nos échanges humains. Le monde aura une génération d’idiots. #FB #Twitter #Instagram #TikTok etc... [#Albert E.]
Répondre