Page 2 sur 4

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 15:14
de Denis
BrasserieFernande a raison, il existe deux méthodes de calcul du rendement l'une ne prend en compte que le poids total des versements ( le poids de malt) l'autre prend en compte le potentiel théorique des malts
La première donne des valeurs plus basses et la seconde plus hautes et a pour seul intérêt de flatter l'égo du brassam.
Peu importe la méthode,on s'en fout, on en choisit une et s'y tient l'objectif étant d'améliorer le résultat.

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 15:21
de Viketor
Denis a écrit:
Viketor a écrit:Moi je serai toi je calculerai rien du tout (ou alors pour le plaisir) car la meilleurs manière de connaitre ton rendement c'est de brasser avec à chaque fois tout les paramètres au top

pas d'accord sur le principe, car quand on débute on est pas au top sur tout et le but est quand même de s'améliorer, non?

Je disait ça pour t'éviter des calculs inutiles car le calcul de rendement dépend d'une multitude de paramètres et qu'a mon sens la seule manière de connaitre ton rendement c'est la pratique.

Bref tout sa pour dire qu'il faut pa ssortir de St Cyr pour moudre son grain correctement, régler son Ph correctement et rinçer comme il le faut.

Viketor a écrit: final le but c'est que plus ton rendement est haut moins tu utilise le malt

je suppose que tu voulais écrire : "moins tu utilises DE malt"

Exact!

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 15:56
de lamouette
le calcul du rendement c'est inutile car faux, c'est incalculable car un matériel ça ne se chiffre pas. On brasse 2 ou 3 fois et là on sait. Les 1eres fois ça n'handicape en rien puisqu'on peut corriger sa densité finale avant l'ébullition. D'où l'importance de mesurer avant ébu .

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 16:01
de Viketor
Salut Lamouette,

Pour te répondre:

"le calcul du rendement c'est inutile car faux"
Au contraire c'est utile mais c'est vrai que le calcul est inutile car faux, rien ne remplace la pratique

, c'est incalculable car un matériel ça ne se chiffre pas.
Envoie un mail au grande brasserie pour leur expliquer ta théorie ça va les intéresser!

On brasse 2 ou 3 fois et là on sait. Les 1eres fois ça n'handicape en rien puisqu'on peut corriger sa densité finale avant l'ébullition. D'où l'importance de mesurer avant ébu .

T'as tout juste!!

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 16:39
de Fawnlake
Fait chier… j’ai écrit une réponse et elle a disparue dans les limbes… je vais refaire sur Word et coller ensuite… merde!!! :oops:

La raison de mon « post » au départ…. j’ai téléchargé le petit logiciel Brew Mate qui lui utilise une case de rendement en % et ça ajuste le grain… Important, car par défaut, il y avait 60% d’inscrit et à ce ratio, la quantité de grain ajusté pour ma bouilloire était très grande et aurait débordé de ma cuve matière.

Comme je calcul le rendement sur un produit fini, je n’ai pas à tenir compte de la sorte de grain et tout le tralala. Le résultat est là, point final.
Les résultats de mes 10 derniers brassins, entre 68% et 80% mais plus grand nombre autour de 74%-75%.
Ça pique ma curiosité car je travaille beaucoup sur le pH de mon eau de brassage et sur la température de trempe, je vais ajouter une case à ma feuille de calcul et voir la relation de ces facteurs sur le rendement…de façon empirique bien sûr, en plus, je peux reculer 6 ans en arrière, depuis que je garde mes notes sur ordi.
Je ne suis pas tout à fait un débutant, dans les 6 dernières années, j’ai brassé 118 fois 60 lts.
885 caisses de 24 c’est 21,240 petites bouteilles ça!!!
Alors, ne venez jamais me dire que je ne suis pas alcoolique là! :mrgreen:
J’ai peaufiné mes recettes au fil des ans, 4 ou 5 que je répète souvent mais jamais complètement pareil, je cherche toujours à améliorer… j'improvise des chose, ça rend la chose toujours intéressante. Comme le % de rendement par exemple… intéressant tout ça.
Une petite improvisation dernièrement, sur ma rouge, pour augmenter le petit goût de rôti et la couleur, j'ai commencé par ajouter 200 gr de malt chocolat broyé comme pour la trempe mais directement dans la bouilloire, en même temps que mon premier houblon, attention, ça monte pire que le houblon, odeur de café durant le brassage et j'adore le petit goût dans la bière finie, j'ai augmenté à 250gr dans la dernière.. toujours en tourie celle-là, avec un 2e DH... j'ai hâte de gouter !
Merci de me lire et de commenter, c’est apprécié
Anecdote...J’ai un ami brasseur et designer de brasserie qui est venu brasser avec moi il y a 3 ans de cela. J’ai appris plus en une journée que dans les années précédente, juste en ajustant la vitesse de lavage des drèches, je suis passé de 15kg à 12 kg de malt dans mes recettes pour le même % ABV final. Grosse économie, j’utilisais 25% plus de malt que nécessaire, j’ai beaucoup plus de place dans ma cuve de trempe depuis.

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 18:08
de Denis
Fawnlake a écrit: juste en ajustant la vitesse de lavage des drèches,

tu peux nous en dire plus?

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 21:09
de Fawnlake
Denis a écrit:
Fawnlake a écrit: juste en ajustant la vitesse de lavage des drèches,

tu peux nous en dire plus?

Bien sur, je soutirais tout simplement trop vite, je soutire 3 contenant de 20 litres et ensuite un dernier de 10 litres, la fin du lavage ou je penche ma cuve matière avec un coin pour aller chercher tous les derniers sucres qui sont sous le robinet de sortie, pour cette dernière j'ouvre la valve complètement. Mais pour les trois première je soutirais pratiquement autant que ça pouvait sortir, Frédérique m'a conseiller de ralentir la vitesse de sortie de façon à que ça me prenne 15 minutes par 20 litres, ça donne simplement plus de temps à l'eau de rinçage pour laver les sucres, mon étape rinçage prends + ou - une heure pour mes 70 litres.
Et comme disent mes amis Français... du coup j'ai augmenté mon % d'efficiency... sans le savoir !
Pourtant, au début je me trouvais tellement efficace en sortant le moût à vitesse grand V... pauvre con j'étais :doh:
Je trempe beaucoup moins longtemps aussi, 60 min incluant 15 min de recirculation (appris aussi de Fred ce jour là).. je fais cette routine religieusement depuis.

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 22:50
de Aed
Le lavage des drêches a effectivement une importance énorme sur l’efficacité, quel que soit la méthode de calcul. On l'a expérimenté il y a quelques mois : avant on ne faisait jamais de recirculation et on lavait "trop vite". En changeant le process (recirculation + on attend 10min avant d'ouvrir la vanne) on est passé de 65~70% a 85% (dixit beersmith).
Et la seule efficacité intéressante pour nous (brassam ou artisan) c'est l’efficacité potentiel, ça te permet de savoir si ton process est bon ou si tu peux l'améliorer.
Et pour faire mon chieur : les brasseries industrielles veulent de l'orge le plus efficace possible pour leur putain de rendement (qui a un sens quand tu achètes 30 millions de tonnes et que tu dois payer tes actionnaires). Mais cela pousse les agriculteur et les malteries à sélectionner toujours plus leurs orges pour qu'ils soient plus "efficace", en ignorant les autres caractéristiques. En brassam et en brasserie artisanale on DOIT s'en foutre, c'est ça qui nous différencie des indus. Et si une année la récolte fait qu'on perd 5% d’efficacité aucune importance on ne fait pas des produits calibrés à la heineken.

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 18 Jan 2013 23:50
de Brassmu Breit
Voici quelques tableaux et lien très utiles concernant le calculs du rendement en brassage.

Ci dessous un tableau qui montre le rendement maximal de chaque type de malt, qui n'est pas de 80% par malt : source
http://www.fairesagnole.eu/homedistiller_fr/yield.htm (où figure également le potentiel de chaque malt en ppg et les explications) :

Un autre lien, qui explique très bien la théorie, les calculs, notamment du calcul du potentiel et du rendement des malts http://www.brassage.domainepublic.net/spip.php?article21

Et enfin un dernier tableau qui reprend le rendement et le potentiel de chaque malt : http://www.homebrewtalk.com/wiki/index.php/Malts_Chart

(attention, potentiel US qui est différent du potentiel européen!!)


Type de malt Rendement maximum
Malt de bière blonde allemande à 2 rangs 80
Malt base à 6 rangs 76
Malt de bière blanche à 2 rangs 81
Biscuit/Victory malt 75
Malt de Vienne 75
Malt de Munich 75
Malt brun 70
Malt de dextrine 70
Cristal léger (15L) 75
Cristal clair (40L) 74
Cristal moyen (60L) 74
Cristal foncé (120L) 72
Spécial B 68
Malt chocolat 60
Orge rôtie 55
Malt noir breveté 55
Malt de blé 79
Malt de seigle 63
Farine d'avoine (en flocons) 70
Maïs (en flocons) 84
Orge (en flocons) 70
Blé (en flocons) 77
Riz (en flocons) 82
Malto-DextrinPowder 100
Sucre (maïs, canne) 100

Je pense que même si on ne cherche pas le rendement pour des raisons économiques comme les grosses boîtes, comprendre ce que l'on fait est aussi stimulant et effectivement, ça permet de s'améliorer.

Re: Efficiency % définition !

MessagePosté: 19 Jan 2013 2:25
de brasseriefernande
lamouette a écrit:e calcul du rendement c'est inutile car faux, c'est incalculable car un matériel ça ne se chiffre pas. On brasse 2 ou 3 fois et là on sait. Les 1eres fois ça n'handicape en rien puisqu'on peut corriger sa densité finale avant l'ébullition. D'où l'importance de mesurer avant ébu .


Et là on sait quoi? La quantité de malt à verser pour obtenir tant de densité pour un certain volume? ça se ne chiffre pas les Kg, les %P et les L? Ajoutes une opération à ça et tu obtiens... Alors ok tu ne le calcule pas, tu y vas à l'expérience, et c'est tant mieux :) vivement le jour ou je ferais comme toi, mais le raisonnement est le même, on contrôle les mêmes paramètres pour la même raison.

Si je brasse tout le temps des bières similaires calculer deviens complétement facultatif, mais lorsque j'alterne des 20%P à 120EBC et des 8%P tout pils, je trouves que les mathématiques sont d'une aide précieuse.

Le rinçage est ,AMHexpérience, de loin le principal paramètre qui influe sur le rendement. Tu peux avoir une mouture discutable, cafouiller dans tes palliers d'empattage, utiliser des malts plus ou moins efficaces à 5% prés, modifier un peu le processus ou le matos, ou plusieurs combinés, t'obtiens toujours le résultat souhaiter à 1%P prés ou à quelques petits litres prés. Dés que tu touches à la filtration (température, vitesse, volume) la densité avant ébu dégringole. Et la à part prolongé l'ébu de beaucoup tu ne corriges pas la densité, ou alors à l'extrait.

Edit 3: Oups :oops: , effectivement j'ai déformer le sens en tronquant ton message. Désoler.