La culture des houblonsIntroduction à la culture du houblon [sujet unique]

Vous avez la main verte ? Le houblon ça pousse et ça pousse bien ! Partagez ici vos expériences, conseils et idées
Règles du forum
Chers membres, merci de prendre connaissance et respecter les quelques règles de bon sens suivantes avant de poster votre message :
- Vous assurer que vous postez dans la bonne rubrique
- Vérifier qu'il n’existe pas déjà une réponse à votre question ou un sujet identique
- Prendre conscience que vos propos n’engagent que vous et que vous devrez en assumer la paternité
- Vérifier les sources des informations que vous diffusez, en vous assurant le cas échéant de respecter les droits d’auteur qui peuvent être liés aux informations, images ou documents cités
- Prendre soin de respecter vos interlocuteurs et bannir les insultes et autres propos diffamatoires ou dégradants
- Vous assurer de rester autant que faire se peut dans le sujet exposé
- Prendre le temps de vérifier l’orthographe et la grammaire de votre message
Merci par avance de votre contribution à préserver le bon esprit de ce forum.
Avatar de l’utilisateur
Chrodegang
Arpette
Arpette
Messages : 449
Inscrit depuis : 15 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz, FR ; Momerstroff, FR
A été remercié : 36 fois
Contact :

Introduction à la culture du houblon [sujet unique]

Message par Chrodegang »

[mod=""]Sujet unique dédié à la culture du houblon, pour ce qui concerne la demande, recherche de rhizomes ou de fournisseurs de houblon. : ftopic26803.html[/mod]

J'ai remarqué depuis quelques temps, que les questions affluent à ce sujet. Il est temps de regrouper un peu les connaissances.

Cap'taine Lupulus
Image

*Choisir un emplacement.

Le houblon n'est pas une plante difficile en terme de sol. Cependant, il apprécie tout particulièrement les sols équilibrés et humides (mais drainés) d'un pH de 6.0-6.5. Il peut être cultivé dans des sols calcaires sans trop de problèmes, à condition d'amender régulièrement le sol. Une exposition au sud, sud-ouest si possible avec 6 à 8 heures de soleil par jour. Pour éviter la prolifération de maladies, prévoyez d'espacer correctement vos plants.

*Comment planter.

Les dernières gelée passées, une fois l'emplacement choisi, faisons un trou assez profond dans le sol. Il est important de bien retourner la terre pour l'ameublir. Dans ce trou on peut disposer du fumier ou du compost. Pendant le "forage", pensez à faire tremper (jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles) les godets dans de l'eau additionnée de purin d'ortie: le pot est plus facile à enlever, les racines déjà humides et de l'azote à gogo pour démarrer! Une fois le pot retiré, démêlez les racines avec les doigts de préférence ou avec une griffe. Cela va favoriser l'enracinement.
Pour un bon drainage, plantez le rhizome à 10 cm de profondeur dans une petite butte que vous aurez confectionné (30 cm de haut). Ensuite il ne reste plus qu'à pailler le tout. Le paillage empêche l'eau de s'évaporer, ameubli le sol et le fertilise et favorise la faune du sol.

Quand les premiers jets s'épanouissent, il faut sélectionner les 3 plus vigoureux. Pour cela, on "pince" (entre le pouce et l'index) l'extrémité des autres jets. Cela favorise les rejets à la base(le plant s'étoffe) et oriente les nutriments vers les 3 jets sélectionnés.

Les lianes vont commencer à monter sur les tuteurs/fils. Les premiers jours, il est utile de les guider. Pour cela, il y a une chose à retenir: les lianes s'entortillent d'est en ouest.

*L'entretien et les soins.

La 1ère année, cela consiste surtout à faire les bons apports en engrais et en eau: le houblon est très gourmand! Le mieux est de faire un apport de fumier (ou équivalent) toutes les 4-5 semaines à partir du moment où les plants font 50cm de haut jusqu'à mi-août. Le paillage combiné à un arrosage au goutte à goutte est amplement suffisant. Ceci est d'autant plus important que le plant va rester 20 ans à la même place...
Vous pouvez éventuellement opter, en complément, pour une fertilisation foliaire (1 fois/15j) avec selon les besoins de la plantes: purin d'ortie (croissance), purin de consoude (fructification, racine), décoction de prêle (maladies cryptomatiques... mildiou quoi :) ) L'apport foliaire doit surtout aider la plante tout au long de sa croissance et stimuler ses défenses immunitaires. Une bonne fertilisation foliaire améliore l'absorption des nutriments du sol par un effet pompe, mais ne peut se substituer au fumage!

*La récolte.

Elle est souvent faible voire inexistante la 1ère année, le rendement du houblon s'améliorant avec l'âge.

La taille et la forme des cônes ne sont pas réellement un critère de sélection. Par contre, à maturité, le cône doit dégager un arôme clair et commencer à être plus sec (plus qu'un cône vert, mais attention il ne doit surtout pas jaunir! Le délai entre ces deux phases peut être court). Ensuite, il faut soulever les écailles, la lupuline (poudre) doit être présente en bonne quantité. Si le cône est mûr, on aura des traces de cette poudre jaune sur les doigts. Cela doit être épais, légèrement collant et d'une belle couleur "or". Une fois toutes ces conditions réunies: banzaï!
Suivant les variétés, la récolte intervient entre fin août et fin septembre; la plupart du temps vers la mi-septembre.

Généralement, on coupe le pied à 5cm du sol pour la récolte. A notre échelle, on peut se permettre de ne couper qu'à 1 mètre afin de laisser la plante terminer son aoûtage (période où la plante se prépare pour l'hiver) sans la stresser. On laisse alors les lianes se dessécher naturellement.

*Conservation.

Le meilleur moyen reste encore le séchage. Pour cela, on peut disposer les cônes dans un endroit chaud et sec, un grenier par exemple. Généralement, du papier journal sur le sol et 1-2 semaines de séchage sont suffisants. Il faut retourner régulièrement les cônes. Par la suite, on doit conserver les cônes à l'abri de la lumière et de l'air: la congélation dans des sachets sous vide reste la meilleur solution. Ainsi conditionné, le houblon conservera plus longtemps ses qualités: il se gardera un an voire plus.

Si vous ne voulez pas vous séparer de votre houblon de trois ans d'âge, il reste une solution... faire un lambic!

*L'après récolte.


Avant l'arrivée de l'hiver, il faut couper les lianes à 5cm du sol et recouvrir le pied de compost pour le protéger.

Au printemps suivant, on dégage les pieds de houblon. Il faut alors couper dans le sol dans un rayon de 30cm autour du pied afin d'empêcher le rhizome de tracer et de se mélanger aux variétés environnantes. Il faut retirer avec soin tous les bouts ainsi coupés. Cette manipulation intervient généralement en fin mars suivant les conditions climatiques. Ensuite, on apporte à nouveau du fumier et on paille.

Au passage, vous remarquerez sans doute dans le sol la présence de petits jets de houblon, tous blancs car non exposés au soleil. Récupérez les, ils feront le délice de vos papilles! C'est un plat de choix qui n'est pas accessible à toutes les bourses (80-100€ le kilo).

*La lutte biologique.

Par conviction, je ne pratique que de la culture bio, d'où le recours aux divers purins et décoction plus haut. Grâce à eux, je n'ai jamais eu de maladies. La lutte intégrée permet de se passer de beaucoup de produits. Les principaux problèmes que rencontre le houblon sont les pucerons voire le mildiou pour les moins résistants.
Pour ceux qui ont de la place: sur l'aire de plantation, semez du trèfle violet au centre de la parcelle et de la phacélie sur les bords. Ces engrais verts vont participer à la fertilisation du sol par enfouissement ou par décomposition à la surface. Le trèfle fixe l'azote et la phacélie attire les abeilles. Tous deux évitent le lessivage des sols, la prolifération des mauvaises herbes et favorisent la faune insoupçonnée de nos jardins: nombre d'insectes auxiliaires viendront (chrysopes, coccinelles...) et se chargeront des nuisibles. Une "maison des insectes" peut être construite pour compléter le tout et attirer notamment les pinces-oreilles et les guêpes solitaires (très grands prédateurs).
Le brassage dans tous ses états - Au p'tit Fourquet
Biohazardous
Arpette
Arpette
Messages : 443
Inscrit depuis : 15 ans
Brasseur : Amateur
A été remercié : 1 fois

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Biohazardous »

Excellent post !

L'année dernière j'ai planté 2 plants de houblon (Strisselspalt et Tradition Alsace), qui sont actuellement chargés de cônes pour leur jeune âge, la prochaine récolte sera prometteuse 8).
Je pratique moi aussi la culture bio, le paillage des pieds est fait avec de la consoude.
L'année prochaine, j'aimerais les déplacer, car je trouve que leur ensoleillement n'est pas optimale. Penses tu que c'est possible sans trop de risque d'endommager le rhizome ?
Avatar de l’utilisateur
Jacek
Brasseur
Brasseur
Messages : 1177
Inscrit depuis : 15 ans 1 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Strasbourg
A été remercié : 5 fois

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Jacek »

Super post, merci ! Imprimé et rangé dans mon classeur "pico etc". Des l'année prochaine j'applique tout ca, ca m'evitera de perdre des plants comme cette année (que 2 / 10 ont survecu).

++
Avatar de l’utilisateur
Chrodegang
Arpette
Arpette
Messages : 449
Inscrit depuis : 15 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz, FR ; Momerstroff, FR
A été remercié : 36 fois
Contact :

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Chrodegang »

Merci!
Biohazardous a écrit :L'année prochaine, j'aimerais les déplacer, car je trouve que leur ensoleillement n'est pas optimale. Penses tu que c'est possible sans trop de risque d'endommager le rhizome ?
J'ai failli écrire une bêtise, j'ai vite supprimé :D
On peut comparer le houblon à une vivace à floraison printanière (dans le sens où ça démarre tôt). Or ces plantes sont généralement divisées à l'automne. Maintenant, est ce qu'il ne serait pas propice de déplacer ton plant quelques temps après la récolte, histoire qu'il fasse des racines avant l'hiver? Il repartira d'autant mieux et comme après récolte on coupe à ras, il ne va pas trop stresser.
J'en ai déplacé un en mars cet année, il n'a pas apprécié. Paix à son cône! Les jets de ce pauvre saaz se sont ouverts et il a gelé.
Le brassage dans tous ses états - Au p'tit Fourquet
Avatar de l’utilisateur
Le Syphon
Apprenti
Apprenti
Messages : 628
Inscrit depuis : 15 ans 5 mois
Mon équipement : -Moulin 3 rouleau automatique(crankedstein)
-Cuve Matière isolé et Cuve Tampon de 75L
-Compteur de litre
-Cuve d'Ébouillision de 100L
-Faux-fond en inox
-Brûleur sur pied de 65000 BTU
-Refroidisseur à 50 plaque
-Moteur whipper pour brasser
-Pompe magnétique
-Tuyaux en silicone(jusqu'à 500F)
_Frigo avec controleur de T.
-Fermenteur inox de 50L
Brasseur : Amateur
Localisation : Mcmasterville

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Le Syphon »

EHhhhh... dsl Chrodegang mais ques ce que tous ca <<purin d'ortie (croissance), purin de consoude (fructification, racine), décoction de prêle (maladies cryptomatiques... mildiou quoi ) >> Réellement je n'y comprend rien... J'admet que je ne suis pas agriculteur, mais tous ces terme ne me dise rien (p-e a cause que je vien du Qc et que les expression anglaise sont plus souvent utilisé...)

Ah aussi ques ce que pailler ???

Oh et quand tu dit coupé dans le sol apres l'hiver de combien de cm environ tu coupe...
Équipement pour Brassé en inox---3000$, Équipement pour le fût ---- 1000$, Matériel pour un brassin ---- 40$
Savourez une bonne bière brassé maison---- Sa n'a pas de prix ----- Pour le reste il y a Visa
Avatar de l’utilisateur
Chrodegang
Arpette
Arpette
Messages : 449
Inscrit depuis : 15 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz, FR ; Momerstroff, FR
A été remercié : 36 fois
Contact :

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Chrodegang »

Et maintenant, un petit cours de jardinage biologique :)

C'est bien connu, les plantes ont des besoins nutritionnels. Elles trouvent leurs nutriments dans le sol. Outre les oligoéléments, la plante a des besoins spécifique en:

-Azote (symbole: N). Favorise le feuillage et l'activité chlorophyllienne. Il est primordial pour la croissance de la plante et donc conditionne sa résistance aux agressions externes. Un excès entraîne un retard de fructification.
-Phosphore (symbole: P). Favorise les organes de stockage et le système racinaire de la plante. Une plante carencée résistera moins aux sécheresses...
-Potasse (symbole: K). Favorise la production de fleurs et de fruits.

Viennent encore s'ajouter le fer, le bore, le magnésium, le calcium etc...

Il faut apporter ces nutriments à nos houblons. Et pour ça les plantes viennent à notre rescousse!
Les purins sont des produits issus de la fermentation des plantes comme l'ortie ou la consoude. Les décoctions sont faites à partir de plantes qu'on laisse tremper 24h dans l'eau avant de les bouillir puis de les laisser infuser 24h. Ces dernières sont très différentes des infusions où l'on plonge les plantes dans de l'eau déjà bouillante pour les laisser infuser 24h.
Il faut retenir que les décoctions sont souvent réservées à des plantes dont l'élément intéressant est difficile à extraire.

-Ortie: riche en azote, faible concentration en potasse et quasiment pas de phosphore. Mais elle est riche en fer. Elle renforce donc les défenses immunitaires. A donner au démarrage de la végétation, en mars-avril/mai.
-Consoude: une plante miraculeuse :). Elle contient moins d'azote que l'ortie mais surtout elle est très riche en potasse et contient également un peu de bore (favorise un nombre + élevé de fleurs...) et d'autres minéraux (calcium, zinc, magnésium...). A donner à partir d'avril/mai
-Prêle: une plante qui aime les terrains sableux et l'humidité. Elle est extrêmement riche en silice, qui aide à renforcer la plante contre les attaques de champignons, notamment le mildiou du houblon. A donner durant toute la végétation.

Ensuite il reste un choix à faire... arroser ou pulvériser? Arroser avec du purin a une action sur le long terme, la plante n'absorbant pas tout de suite les nutriments. La pulvérisation foliaire (sur les feuilles) est assimilable plus vite par la plante, mais l'apport est plus limité. Perso, je préfère la dernière méthode qui est plus facile à mener. On a également besoin de quantités largement moins importantes de purins.
Le Syphon a écrit :Ah aussi ques ce que pailler ???
Pailler c'est mettre de la paille ou un autre élément (végétal/artificiel...) pour couvrir le sol afin de préserver l'humidité de la terre et d'étouffer les mauvaises herbes.
Le Syphon a écrit :Oh et quand tu dit coupé dans le sol après l'hiver de combien de cm environ tu coupe...
La longueur d'une lame d'un couteau suffit (mon laguiole en a une de 10cm). Ce qu'on veut couper, ce ne sont pas les racines mais le rhizome qui cherche à s'étendre. On dit qu'il "trace". Il n'est qu'à quelques centimètres de la surface.
Le brassage dans tous ses états - Au p'tit Fourquet
Avatar de l’utilisateur
Le Syphon
Apprenti
Apprenti
Messages : 628
Inscrit depuis : 15 ans 5 mois
Mon équipement : -Moulin 3 rouleau automatique(crankedstein)
-Cuve Matière isolé et Cuve Tampon de 75L
-Compteur de litre
-Cuve d'Ébouillision de 100L
-Faux-fond en inox
-Brûleur sur pied de 65000 BTU
-Refroidisseur à 50 plaque
-Moteur whipper pour brasser
-Pompe magnétique
-Tuyaux en silicone(jusqu'à 500F)
_Frigo avec controleur de T.
-Fermenteur inox de 50L
Brasseur : Amateur
Localisation : Mcmasterville

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Le Syphon »

Jé vu que tu a marqué un lien pour créé ses propre purin mais est- ce que ce cenre de chose s'ajète déja fait sous forme de poudre qu'on a qua rajouté de l'eau (et qui reste bio bien sure)...
Équipement pour Brassé en inox---3000$, Équipement pour le fût ---- 1000$, Matériel pour un brassin ---- 40$
Savourez une bonne bière brassé maison---- Sa n'a pas de prix ----- Pour le reste il y a Visa
Avatar de l’utilisateur
cohen
Arpette
Arpette
Messages : 335
Inscrit depuis : 15 ans 10 mois
Mon équipement : Cuves inox de 50 à 100L. Refroidisseur serpentin en cuivre. cuves de fermentation de 30 à 100L.
Brasseur : Amateur
Localisation : Longeville-les-Saint-Avold (57)
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par cohen »

Le Syphon a écrit :Jé vu que tu a marqué un lien pour créé ses propre purin mais est- ce que ce cenre de chose s'ajète déja fait sous forme de poudre qu'on a qua rajouté de l'eau (et qui reste bio bien sure)...
Tu serais pas un peu faineant sur les bords par hasard ?
C'est pourtant pas difficile de ramasser un peu d'orties et de les mettre a tremper...
Dieu n'a pas voulu que la bière se perde, c'est pourquoi il ne nous a pas donné uniquement l'orge et le houblon, mais également la soif.
Avatar de l’utilisateur
Chrodegang
Arpette
Arpette
Messages : 449
Inscrit depuis : 15 ans 11 mois
Brasseur : Amateur
Localisation : Metz, FR ; Momerstroff, FR
A été remercié : 36 fois
Contact :

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par Chrodegang »

Tu peux acheter quelques purins sous forme liquide, notamment l'ortie, la fougère et la prêle(en France en tout cas)... Mais sachant qu'il m'en faut 10l uniquement pour la pulvérisation (5cl/L, alors qu'en arrosage il m'en faudrait 20cl/L), ça revient très cher.
Le moins cher que j'ai trouvé tourne autour de 6.5€/litre (9,5$ can.) Je suis donc assis sur 65€ d'engrais, tu te rends compte? :shock: On en trouve dans les magasins de jardinages, dans mon coin il n'y a que Leroy Merlin... c'est limité.

La consoude peut être achetée en godet, elle très facile à planter et ultra résistante (il faut bien choisir l'endroit, car il est difficile de s'en débarrasser). Il faut privilégier les races hybrides, genre consoude de Russie. En effet, ces variétés ne se dispersent pas par éclatement du pied ou par les graines (sinon c'est une vraie plaie). On en trouve souvent sur Ebay.
Le brassage dans tous ses états - Au p'tit Fourquet
Avatar de l’utilisateur
belix
Assistant
Assistant
Messages : 837
Inscrit depuis : 16 ans 3 mois
Mon équipement : Pico belix [url] http://www.brassageamateur.com/forum/vi ... php?t=4620 [/url]
Brasseur : Amateur
Localisation : Yvonand, CH
A remercié : 8 fois
A été remercié : 5 fois

Re: Introduction à la culture du houblon.

Message par belix »

Ce reportage est vraiment magnifique tant au niveau de l'introduction a la culture du houblon qu au niveau de l'initiation a la culture biologique. Merci beaucoup chrodegang =D> =D>

J'ai une question supplémentaire pour ceux qui comme moi se sont lance dans la culture du houblon (avec un très mauvais résultats pour moi cette année :oops: mais je crois que j'ai compris pourquoi en lisant ce post :D ).

Lors de la création de nos recettes il est important d'estimer l'IBU. Or dans le calcul de l'IBU entre en compte tres directement le pourcentage d'alpha acide, ce dernier pouvant varier énormément (du simple au triple voir plus) pour une même espèce de houblon.

Le question donc: Est-il (et si oui comment) possible d'estimer ou de calculer/doser ou je ne sais quoi le % AA d'un houblon cultive perso ?

PS:Je ne sais pas si cette question doit faire l'objet d'un nouveau sujet
Répondre